Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



10/02/2012 - 07:01
        

10 février 2012 : Projection-débat sur la dette publique autour du film Debtocracy

Debtocracy, un film documentaire du journaliste grec Aris Hatzistefanou.



Documentaire sur la dette de l'Etat grec, réalisé suite à l'exemple montré par l'Equateur qui, pour comprendre sa dette, a créé une commission d'audit des dettes.



Le comité des droits sociaux Paris 14 organise une réunion publique autour de la question de la dette et du documentaire grec intitulé "Debtocracy" produit en 2011. Le documentaire comporte un extrait d'une intervention au Parlement européen du député écologiste Daniel Cohn-Bendit.

Aris Hatzistefanou à 34 lorsqu'il décide de réaliser un documentaire sur la crise et la quasi-faillite de son pays.

L'idée lui vient en écoutant l'exemple équatorien entendu dans une émission de radio. Elle expliquait comment le Président équatorien, Rafael Correa, a géré le problème de la dette extérieure de son pays en créant en juillet 2007 une commission pour l’audit complet du crédit public (CAIC).

Composée d’experts juridiques et d’économistes internationaux de renom, la CAIC a rendu un rapport dans lequel elle considère qu'une partie de la dette extérieure de l'Equateur est « illégitime, malhonnête et illégale » : la dette est en effet passée de 16 millions de dollars en 1976 à 4,2 milliards en 2006 alors que l'Equateur a remboursé en 30 ans 7,1 milliards de dollars sur le principal et les intérêts cumulés.

Résultat : le gouvernement équatorien força les créanciers à subir une perte sèche, en n'honorant pas le remboursement de sa dette. Soit 3,8 milliards de dollars d’obligations d’Etat, détenues par des institutions financières étrangères, ou encore 39% de la dette extérieure totale de l'Equateur.

L'enjeu était faible pour les créanciers. Mais pour la première fois, ils ont été amenés à payer une partie des dettes qu'ils ont contribué à faire naître en Equateur.

Une levée de fonds plus tard, Aris Hatzistefanou parvient à produire et à promouvoir son documentaire Debtocracy sous-titré en 4 langues, d'une durée de 1h14mn ; avec des arguments parfois aussi partiaux que ceux de ses contradicteurs entendus dans d'autres documentaires et reportages.

Dans Debtocracy, il suggère la création d'un commission de contrôle comptable pour que les Grecs comprennent d'où vient la dette et qui en sont les responsables. Selon lui, la réponse appartient aux Grecs ; ils devront décider qui des citoyens ou des créanciers devront payer la dette d'un montant de 350 milliards d'euros.

A Paris, le comité des droits sociaux Paris 14 organise un débat afin que se constitue dans le 14e arrondissement un "collectif pour l’audit citoyen de la dette et contre l’austérité."


Vendredi 10 février à 20h
Au FIAP-Jean Monnet, 30 rue Cabanis, 75014 Paris
Métro : Glacière ; Bus 62 station René Coty.

Initiative soutenue par : ATTAC Paris 14, LDH Paris 14e/6e, NPA 14e, Parti de Gauche 14e, MRC 14e, SUD-Santé (premiers signataires).
(c) Debtocracy, de Aris Hatzistefanou.
(c) Debtocracy, de Aris Hatzistefanou.


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.