Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     
Infos
Mardi 12 Avril 2011 - 08:01

Cet article cite : faits divers, ile de france, yvelines

        

100 euros la fausse carte d'identité, 150 euros le faux permis de conduire

Trafic de faux documents dans les Yvelines (78).


Un pack de faux papiers pour 250 euros.




© herreneck - Fotolia.com
© herreneck - Fotolia.com
Depuis décembre 2010, les policiers de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) enquêtent sur une filière de faux papiers à destination de la communauté brésilienne de la région parisienne.
Mardi 5 avril 2011, les policiers interpellent, dans les Yvelines, un couple de faussaires, ressortissants brésiliens âgés d’une vingtaine d’années. La femme est en situation irrégulière.
La perquisition de leur appartement et des deux caves dont ils ont la jouissance permet la découverte de 2 ordinateurs portables, 2 imprimantes scanners, un disque dur, une machine ZEBRA, un étau, une plastifieuse, 2 timbres secs du Portugal, un massicot, 3 rouleaux de film holographique, 55 supports vierges (format carte bancaire), 53 supports vierges comportant une puce (format carte bancaire) et 2 logiciels CORELDRAW.
Sont également saisis : 4 téléphones portables, 5 cartes Sim, une fausse carte d’identité portugaise établie pour la femme interpellée, 12 commandes en cours dont 11 avec des photos d’identité, 2 fausses cartes d’identité italiennes supportant la photo d’un même individu, un agenda référençant les commandes, 10 bordereaux d’envoi d’argent au Brésil effectués entre le 31 janvier et le 4 avril 2011, pour une somme totale de 13.000 euros.
Ce réseau est soupçonné d’avoir écoulé plusieurs centaines de faux documents administratifs, qui sont proposés au prix de 100 euros la fausse carte d’identité et 150 euros le faux permis de conduire.
L’enquête se poursuit.

Source : Service de la communication de la préfecture de police de Paris.






Publicités



Paris Tribune : Je viens de suivre Clelia Ninoc sur #Vimeo : https://t.co/REWxiIPv6v
Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.