Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



25/06/2010 - 14:24
Tiphaine de Poix
        

3 mots sur la réorganisation du 8ème

Huitième Tribune



Lors du conseil d’arrondissement du 22 juin, les élus du 8ème se prononcent, entre autres, sur trois projets phare.



Voies sur berge : le 8ème indirectement concerné

«Oui au réaménagement » des voies sur berge, « non au projet » de Bertrand Delanoë. Jugé inadapté et gênant pour la circulation de la rive gauche, le projet d’installation de loisirs sur 2km de voies sur berge au niveau du 7ème arrondissement, ne rencontre pas un franc succès auprès des élus. Ce programme relevant de « l’amusement », avec ses boîtes de nuit, jardins et gradins, provoquerait, de l’avis de François Lebel le maire du 8ème, « une embolisation du cœur de Paris ». Bien que le 8ème qui donne sur la Seine ne soit pas directement concerné, l’impact sur la circulation à Paris préoccupe chacun.
Vote remporté à la majorité des voix par la majorité d'arrondissement.
(c) TdP : Rive droite, les berges du 8ème
(c) TdP : Rive droite, les berges du 8ème

Grande Roue : des questions sans réponses

Installée chaque fin d’année place de la concorde, la grande roue intrigue : Comment se fait-il que la concession soit reconduite chaque années sans appel d’offre Européen ? Pourquoi la mairie ne double pas sa part de recettes tandis que le temps de présence de la grande roue est doublé ? Marcel Campion, son propriétaire et gérant, propose en plus de la contrepartie financière, « 20 000 places gratuites aux petits parisiens». La proposition soulève quelques rires.
François Lebel ne souhaite pas non plus que « le pied de la roue se transforme en fête à neuneu » avec l’installation de petits commerces qui gênent le passage du Jardin des Tuileries à la place de la concorde.
Vote remporté à la majorité des voix par la majorité d'arrondissement.
(c) TdP : Emplacement de la grande roue
(c) TdP : Emplacement de la grande roue

Triangle d’or : priorité aux riches touristes

La Ville de Paris a mis en place sept zones touristiques dans la capitale, dont une autour de l’avenue des Champs-Elysées pour permettre aux riches touristes de faire leurs emplettes sur la plus grande avenue du monde. La loi Maillé votée à l'été 2009 prévoit la possibilité pour les maires des communes de créer des Périmètres d’Usage de Consommation Exceptionnelle (PUCE) où les commerces de biens et de services ont la possibilité d’ouvrir, sous certaines conditions, le dimanche. N’ayant pas la compétence pour le faire, le maire d'arrondissement demande « par provocation un suffrage illégal, exprès pour relancer l’intérêt autour de cette affaire ». Ceci pour permettre l’ouverture dominicale des commerces du triangle d’or délimité par les avenues Montaigne, Georges V et Champs-Elysées. Et développer l'activité commerciale du 8ème.
Vote remporté à la majorité des voix par la majorité d'arrondissement.
(c) TdP : Une avenue très prisée
(c) TdP : Une avenue très prisée


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.