Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     
Infos
Dimanche 10 Juillet 2011 - 09:07


        

After hour à la drogue

Les speeds (amphétamines) pris lors d'after hour, étape avant les drogues chimiques ou non.


Trafic de stupéfiants dans des discothèques parisiennes.




Les enquêteurs de la brigade des stupéfiants soupçonnent un individu de vendre de la drogue dans des discothèques parisiennes à l’occasion "d’after hour". Les surveillances et filatures entreprises à partir du mois d’avril 2011 le confirment, et permettent de l’identifier.

Il est âgé de 25 ans et connu pour usage de stupéfiants avec sa compagne, du même âge. Ensemble ou séparément, ils se rendent ainsi dans les établissements de nuit de la capitale, vendant cocaïne et MDMA (ecstasy) à une cinquantaine de clients.
Le 26 juin 2011, la jeune femme est interpellée dans le 8e arrondissement de Paris avec une complice, âgée de 31 ans, également connue en tant que consommatrice, ainsi que 9 clients.
Près de 750 g de MDMA sont saisis, de même que 8 g de cocaïne et 2.250 euros.
La "dealer" explique revendre 30 euros la dose de MDMA et son amie reconnaît avoir joué un rôle d’intermédiaire au cours de la soirée.
Elles sont toutes deux placées sous mandat de dépôt.
Le revendeur, absent, est localisé à Saint-Raphaël (83) où il est interpellé le 6 juillet 2011 en possession d’1g de MDMA. Il est également été placé en détention provisoire.

Source : Service de la communication de la Préfecture de police de Paris.
© igor - Fotolia.com
© igor - Fotolia.com





Et aussi
< >

Jeudi 15 Juin 2017 - 23:12 La lapidation de train

Mercredi 14 Juin 2017 - 15:10 Coups de couteau à la station Ranelagh à Paris




Publicités



Paris Tribune : Je viens de suivre Clelia Ninoc sur #Vimeo : https://t.co/REWxiIPv6v
Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.