Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     
Infos
Jeudi 15 Juin 2017 - 20:37


        

Agression de Nathalie Kosciusko-Morizet : l'AFP raconte

La candidate investie par Les Républicains est agressée sur le marché Maubert au cours d'un tractage


Le signalement du suspect, figé sur des photos de presse, a été communiqué à la police. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "violences volontaires".




Elle est prise à partie sur le marché Maubert dans le 5e arrondissement de Paris. Nathalie Kosciusko-Morizet (LR) se fait traiter de "bobo de merde" au moment où "un homme d'une cinquantaine d'années" lui prend des tracts pour les lui envoyer dans la figure. 
 
"A ce moment-là, elle se protège, elle met sa main devant son visage pour se protéger et les tracts heurtant sa main de manière assez violente, elle reçoit sa propre main dans sa figure".
Geoffroy Van der Hasselt, photographe de presse pour l'AFP, à une dizaine de mètres de la candidate.


Visiblement énervé, l'homme lui aurait également lancé :
​"C'est votre faute si on a Hidalgo aujourd'hui comme maire. Retournez dans l'Essonne !"

La député sortante dans la 4e circonscription de l'Essonne incluant la commune de Lonjumeau dont elle était député-maire avant d'être élue conseillère de Paris dans le 14e arrondissement en 2014, fait alors un malaise. L'AFP relate : "Déséquilibrée, (elle) chute sur le sol et perd connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur".
 
"On se rend compte que Nathalie Kosciusko-Morizet ne se relève pas, ne se réveille pas. Elle reste par terre". 
Geoffroy Van der Hasselt, photographe de presse couvrant la campagne des législatives 2017 à Paris pour l'AFP.

Conduite par les pompiers à l'hôpital Cochin dans le 13e arrondissement pour y subir des "examens médicaux approfondis", Nathalie Koscisuko-Morizet n'a pas porté plainte. C'est sa directrice de campagne Olivia Laurentjoye qui l'aurait fait à sa place, toujours selon l'AFP qui précise que "les médecins émettront un avis médical quand ils le jugeront possible selon un communiqué".

L'agression de Nathalie Koscisuko-Morizet a été unanimement condamnée sur Twitter, dont François Fillon qui lui a laissé la 2e circonscription de Paris, ou encore Anne Hidalgo Maire de Paris. Gilles Le Gendre (LREM), en ballotage favorable face à Nathalie Kosciusko-Morizet, a même suspendu sa distribution de tracts pour rester à égalité avec cette dernière. "Pour tout dire, les hommes qui expriment cette violence physique à l'égard de femmes qui sont à la fois plus petites et plus légères ne m'inspirent que du mépris", a aussi déclaré le premier ministre Edouard Philippe. 

Le signalement du suspect, figé sur des photos de presse, a été communiqué à la police. Le parquet de Paris a aussitôt ouvert une enquête pour "violences volontaires".  

Nous venons d'apprendre que Nathalie Kosciusko-Morizet restera pour la nuit à l'Hôpital Cochin, en observation.
Document de campagne © Nathalie Kosciusko-Morizet
Document de campagne © Nathalie Kosciusko-Morizet

Document de campagne © Nathalie Kosciusko-Morizet
Document de campagne © Nathalie Kosciusko-Morizet








Publicités



Paris Tribune : Je viens de suivre Clelia Ninoc sur #Vimeo : https://t.co/REWxiIPv6v
Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.