Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



09/03/2010 - 07:45
        

Anne Hidalgo - Chantal Jouanno : un dialogue à roder

Paris Tribune.fr



La Journée Internationale de la Femme a réuni le 8 mars à 13h15 sur le plateau de BFM TV les N°1 des listes régionales PS et UMP à Paris dans un débat vain, animé par Ruth Elkrief.



Se regardant en chiennes de faïence : Anne Hidalgo fière que Jean-Paul Huchon ait appliqué la parité au Conseil régional en 1998 avant que la loi ne la rende obligatoire en 2000, et Chantal Jouanno, récompensée la veille d’un titre de Championne de France de Karaté Kata par équipe.
- « Les femme ont gagné en droits mais la vie reste difficile. Le politique doit apporter des réponses pour la vie quotidienne. Le temps passé dans les transports en commun d’Ile-de-France est en moyenne de 1h20, il faut prévoir des crèches à côté des gares », avance la candidate UMP, mère de 3 enfants.
- « Nous sommes contre les bébés en consigne » s’indigne calmement Anne Hidalgo, également mère de 3 enfants. « Ce que les femmes veulent, ce sont des crèches dans des endroits sécurisés ».
- « Il ne faut pas caricaturer les choses », répond tout aussi calmement Chantal Jouanno, « il s’agit de micro-crèches ouvertes aux assistantes maternelles. »
Anne Hidalgo - Chantal Jouanno : un dialogue à roder

1 à 1. L’animatrice Ruth Elkrief relance le débat : « Ce n’était pas déjà au programme de Nicolas Sarkozy ? »
Chantal Jouanno renvoie l’argument à la 1ère adjointe du Maire de Paris :
- « Vous vous étiez engagé à ouvrir 20 000 places en crèche ! »
- « Nous avons ouvert 5800 places en crèches sous la première mandature de Bertrand Delanoe ».
Anne Hidalgo - Chantal Jouanno : un dialogue à roder

2 points partout. Ruth Elkrief brasse plusieurs sujets à un train d’enfer, femmes et sécurité, femmes et IVG, ... tandis qu’à l’écran, les incrustations d’illustration le disputent au déroulé des flash du jour. La nouvelle question porte sur l’égalité homme-femme.
- « On peut faire de la politique au féminin » affirme Chantal Jouanno.
- « Attention à ne pas piéger les femmes dans une façon féminine de faire de la politique » prévient Anne Hidalgo.
- « Faire de la politique au féminin, c’est par exemple s’écouter, ne pas s’invectiver… » énonce doucement Chantal Jouanno.
Anne Hidalgo - Chantal Jouanno : un dialogue à roder

« Nadine Morano a dit regretter qu’il n’y ait pas eu de femme nommée au Conseil constitutionnel » lance Ruth Elkrief.
C’est oublier « qu’il y a eu des femmes à la tête des ministères de l’Intérieur, de la Justice, des Finances, de la Défense » rappelle Chantal Jouanno, elle-même secrétaire d’Etat à l’Ecologie.
L’occasion est trop belle pour Anne Hidalgo de ne pas parler de la réforme territoriale, un danger pour la représentation des femmes en politique.
- « Reconnaissez quand même qu’il n’y a jamais eu autant de femmes en politique » s’exclame Chantal Jouanno.
- « C’est un gouvernement sans parité », tranche la franco-espagnole, le contraire de l’exemple instauré en Espagne en 2008 par Zapatero.
Anne Hidalgo - Chantal Jouanno : un dialogue à roder

Les phrases fusent, le vernis se craquèle. Ruth Elkrief, prise entre deux feux, ne peut plus réagir.
- « Je sais bien que le rêve des hommes c’est de voir des femmes faire des match de catch dans la boue » affirme Chantal Jouanno qui ne semble pas supporter que deux femmes politiques puissent se comporter comme deux hommes politiques. « Soyez solidaire en tant que femme et condamnez l’attitude de Jean-Paul Huchon qui imite la voix de Valérie Pécresse et qui nous traite de Clodettes et de Spice Girls ».
- « Ce sont des rumeurs » se défend Anne Hidalgo qui tente, en vain, d’avoir à son tour une condamnation de sa challenger dans l'affaire Ali Soumaré.
- « Vous faites un casting pour les municipales ? » demande Anne Hidalgo. Réponse de Chantal Jouanno :
- « Je suis là pour les régionales, pas pour les municipales ».

Le gong des 12 minutes sonne. Match nul. L’entraînement se poursuit jusqu’au 1er tour des élections le 14 mars.
Anne Hidalgo - Chantal Jouanno : un dialogue à roder

NDLR :
> Fin janvier lors d’un meeting à la Mutualité, Jean-Paul Huchon déclare d’une voix féminine : Valérie Pécresse me fait penser à ce passage d’Alice au Pays des Merveilles « Est-ce que par hasard on m’aurait changé au cours de la nuit ? Réfléchissons ! Etais-je identique à moi-même lorsque je me suis levée ce matin ? »
> Mi-février, le candidat PS Ali Soumaré est accusé par des élus UMP d'être un délinquant multirécidiviste.

Lire l'article sur la Journée Internationale de la Femme avec Rama Yade Ce qu'une femme doit savoir avant de faire de la politique.



Les faits | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.