Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



03/02/2017 - 15:55
        

Attaque à la machette contre 4 militaires dans la galerie commerciale du Louvre

Une sentinelle est attaquée au Carrousel du Louvre



Un militaire est blessé. Pour la première fois depuis longtemps, l'agresseur n'a pas été tué mais blessé.



Militaire patrouillant à Paris dans le cadre de l'opération Vigipirate © Fabien R.C.
Militaire patrouillant à Paris dans le cadre de l'opération Vigipirate © Fabien R.C.
Entre 10h et 10h30 le vendredi 3 février 2017, un homme crie "Allah Akbar" en se précipitant avec une machette sur quatre militaires en patrouille dans le cadre de l'opération Vigipirate dans la galerie commerciale du Musée du Louvre. Il est blessé à la tête.

Les militaires ripostent. Cinq balles sont tirées et touchent l'agresseur à l'abdomen. 

Le militaire blessé au cuir chevelu a été évacué à l'hôpital militaire de Percy à Clamart.

Grièvement blessé, l'agresseur a été conduit à l'hôpital européen Georges Pompidou où il a été opéré en urgence. S'il survit, les enquêtes sur les filières du djihadisme terroriste en France pourraient progresser à grand pas.


Le Préfet de police de Paris s'est exprimé rapidement après les faits :
 
"Je pense qu'il s'agit d'une attaque d'une personne qui avait une volonté d'agresser évidemment, qui était directement menaçante, et qui proférait des propos laissant penser qu'elle souhaitait le faire dans un cadre terroriste".
Michel Cadot, Préfet de police de Paris le 3 février 2017 avant 11h.

La Maire de Paris Anne Hidalgo s'est rendue sur place.

La rue de Rivoli est coupée, la circulation est fermée même pour les piétons. Les métro ne marquent plus l'arrêt aux stations Louvre et Palais Royal.

Selon France Ô, la télévision publique d'outre-mer, le militaire blessé serait originaire de des îles de Wallis-et-Futuna dans le Pacifique Sud.



Nouveau commentaire :
En soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Paris Tribune a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Paris Tribune ne cautionne pas les opinions exprimées qui seront publiées si elles respectent la Loi et la jurisprudence ainsi que la Nétiquette, ou la politesse sur internet, avec Net (pour la contraction d'Internet), éthique (pour le comportement social) et étiquette (pour le code de conduite).

Et aussi
< >

Jeudi 15 Juin 2017 - 23:12 La lapidation de train

Mercredi 14 Juin 2017 - 15:10 Coups de couteau à la station Ranelagh à Paris

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.