Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



05/07/2012 - 12:11
        

Bertrand Delanoë condamne la destruction de lieux saints musulmans par des intégristes musulmans

Le Maire de Paris condamne les actes des intégristes musulmans au Mali.



Bertrand Delanoë "condamne sans appel ces actes et forme le voeu que la population malienne soit protégée de ces intégristes enragés de destruction".



Le Maire de Paris condamne ceux qui s'en prennent à la mémoire de tous les musulmans. Dans un communiqué en date du 4 juillet 2012, Bertrand Delanoë acte le contrôle du Nord du Mali par des groupes islamistes armés et fait un voeu pour la population malienne.

Le Maire de Paris déclare que des "groupes islamistes armés (...) contrôlent le Nord du Mali", qu'ils "ont procédé méthodiquement à la destruction de (...) mausolées de saints musulmans" et qu'ils cherchent "à effacer des traces inestimables de la culture islamique".
Pour combattre "ces actes" qui "cherchent à anihiler" "les aspirations les plus universelles et les plus respectables de l'homme", Bertrand Delanoë fait un voeu : "que la population malienne soit protégée de ces intégristes enragés de destruction". Mais comment ?

Bertrand Delanoë : "Les groupes islamistes armés qui contrôlent le Nord du Mali ont procédé méthodiquement à la destruction de sept des seize mausolées de saints musulmans et de la porte sacrée d'une mosquée du XVème siècle à Tombouctou.
En cherchant à effacer des traces inestimables de la culture islamique, ils s'en prennent à la mémoire de tous les musulmans. En s'attaquant à ces monuments historiques inscrits au patrimoine de l'humanité, ce sont les aspirations les plus universelles et les plus respectables de l'homme qu'ils cherchent à annihiler.
Je condamne sans appel ces actes et je forme le voeu que la population malienne soit protégée de ces intégristes enragés de destruction"
.

Prudent, le Maire de Paris parle d'intégristes, sans les nommer mais aussi sans faire de distinctions entre les salafistes (mouvement sunnite revendiquant un retour à l'islam des origines), les coranistes (mouvement fondé sur un islam originel basé uniquement sur le Coran, contrairement aux sunnites et chiites qui croient au Coran et aux hadiths), les djihadistes (mouvement de combattants par le cœur, par la langue, par la main et par l'épée afin de s'améliorer ou d'améliorer la société) ou encore les wahabites (mouvement qui considère que tous les musulmans sont devenus mécréants depuis le Xe siècle et qui se définit comme étant le seul à suivre le droit chemin), etc... Au Mali, les rebelles sont de la tendance wahabite.

Tous les pays d'Afrique du Nord se montrent également prudents, comme l'Algérie qui ne souhaite pas intervenir par peur des représailles et qui préfère qu'aucun pays, comme la France, n'intervienne dans "sa zone".

La vie spirituelle de la tomate

L'un des moyens récemment utilisé pour faire reculer les intégristes musulmans a été l'humour.

Dans l'affaire de la tomate, un groupe d'extrémistes musulmans égyptiens du Popular Egyptian Islamic Association (mouvement salafiste) a appelé les fidèles sur Facebook à ne plus manger de tomates parce que ces fruits seraient d’obédience chrétienne.

Avec la preuve par l'image : la photo d'une tomate coupée en deux montrant une croix chrétienne.

Et un message : "Manger des tomates est interdit parce que les tomates sont chrétiennes. La tomate loue la Croix au lieu d’Allah et dit qu’Allah est trois en référence à la Trinité. Je vous en conjure, faites circuler cette photo car il y a une sœur de Palestine qui a vu le prophète d’Allah dans une vision. Il pleurait et mettait sa nation en garde contre le fait de manger des tomates. Si vous ne diffusez pas ce message, sachez que c’est le diable qui vous en a empêché" a rapporté Courrier International.

Le message sur Facebook ayant provoqué l'hilarité générale avec moults commentaires drôles, le Popular Egyptian Islamic Association l'a retiré du réseau social, avec une précision : "Nous n'avons pas dit que vous ne deviez pas manger de tomates. Nous vous disons de ne pas les couper (dans un sens qui révèlerait) la croix".

Le Popular Egyptian Islamic Association étant un mouvement salafiste égyptien, est-il prêt à dynamiter les Pyramides comme le font les wahabites au Mali avec les mausolées ?
Vite, de l'humour, une arme de dissuasion pas comme les autres.


Les faits à Paris | Les opinions | Flash


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.