Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     
Infos
Jeudi 2 Octobre 2014 - 21:00

Cet article cite : france, ile de france, paris, sénatoriale

        

Bruno Retailleau : "le Sénat était mis en coma institutionnel depuis 3 ans"

Bruno Retailleau élu président du groupe UMP au Sénat.


Paris, le 2 octobre 2014 (Paris Tribune) : Bruno Retailleau, élu président du groupe UMP de la chambre haute du Parlement veut "réveiller le Sénat".




Le résultat des votes, en provenance de la salle Médicis au Sénat où se tient un huis-clos, tombe en tout début d'après-midi le jeudi 2 octobre 2014 : Bruno Retailleau l'emporte au premier tour avec 79 voix, Roger Karoutchi obtient 39 voix et Gérard Longuet 25 voix. Le résultat est sans appel : pas d'ancien ministre à la présidence du groupe UMP sénatorial.
Interrogés par Paris Tribune, les trois candidats réagissent aux scores : Bruno Retailleau est "content", Roger Karoutchi ne souhaite pas s'exprimer et Gérard Longuet déclare "Je suis déçu".

Lire le décryptage d’un résultat inattendu : Pas d’ancien ministre à la tête du groupe sénatorial UMP.

Bruno Retailleau (extraits) :



Bruno Retailleau : "(...) Mon élection à la tête du groupe c'est un signal, il est clair (...) Les arguments que j'ai employé c'était les arguments de ceux qui voulaient un Sénat qui puisse se réveiller parce que il était mis en coma institutionnel depuis 3 ans. C'était un coma institutionnel depuis 3 ans et aujourd'hui, voilà, c'est un Sénat nouveau. Et il ne suffit pas d'une victoire, il ne suffit pas de le dire, il faut maintenant le faire vivre. (...) Je serai très présent. Vous savez je suis un passionné de l'ère numérique donc il y a aussi des outils qui permettent, comment dirais-je, une forme d'ubiquité, mais non, non, je ne négligerai ni la Vendée et surtout pas le Sénat. Parce que j'aime le Sénat (...)".






Publicités



Paris Tribune : Je viens de suivre Clelia Ninoc sur #Vimeo : https://t.co/REWxiIPv6v
Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.