Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



08/11/2015 - 22:02
        

Cambadélis ne signe pas le texte du Mouvement commun

Lancement du "Mouvement commun" à Montreuil (93) pour le changement.



A un mois des élections régionales, Jean-Christophe Cambadélis, député de Paris et Premier secrétaire du PS salue la démarche mais ne la signera pas.



Pas de signature © cosma - Fotolia.com
Pas de signature © cosma - Fotolia.com
Le député d'une partie du 19e arrondissement de Paris et Premier secrétaire du PS donne son opinion sur le "Mouvement commun", quelques jours après avoir déclaré que "l'avant-garde du chemin de l'union" de la gauche est incarnée par l'UDE.

Lancé le dimanche 8 novembre 2015 par le député Pouria Amirshahi (PS), le Mouvement commun s'inspire "des Indignés, de Podemos, de la campagne de Barack Obama en 2008 et du bouillonnement en Tunisie en 2011-2013", explique à l'AFP le député frondeur des Français d'
Algérie, Burkina, Cap-Vert, Côte d'Ivoire, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Leone, Liberia, Libye, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Sierra, Tunisie.

Dans une longue réflexion de 14 paragraphes publié sur son blog, Jean-Christophe Cambadélis juge au 9e paragraphe le texte de Mouvement commun "dans l’ensemble plutôt constructif" pour mieux regretter "une exception (...) et elle est de taille (...) un passage dirigé contre les membres actuels de l’exécutif". 
 
"Nous n’acceptons plus la désinvolture, le mensonge et le cynisme de ceux qui s’affranchissent
de leur propre parole, négligeant ainsi le vote des citoyennes et des citoyens."
Mouvement commun, une initiative du député PS Pouria Amirshahi, le 8 novembre 2015.

Au 11e paragraphe, le Premier secrétaire du PS en déduit que :
 
"Pouria Amirshahi a sans doute lu mon dernier livre qui finit sur ces quelques lignes :
"Regardons la réalité en face (...)"
Jean-Christophe Cambadélis, Un mouvement pour le mouvement ou contre un mouvement, le 8 novembre 2015.

Et s'il "salue la démarche" au 12e paragraphe, le Premier secrétaire du PS et député de Paris ne signera pas le texte pour "une autre façon d'agir" à gauche en politique aux côtés des 1.600 signataires revendiqués, à cause de la petite phrase "dirigée contre les membres actuels de l’exécutif"  qu'il publie sur son blog. 




Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.