Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



Cet article cite : cannes, france, paris, piétons
13/05/2014 - 19:13
sb
        

Cannes : sur la Croisette, les piétons se rebiffent !

(Association)



Alors que le Festival du Cinéma de Cannes va démarrer, l'Association des Piétons de Cannes a adressé au Maire de cette ville une mise en demeure de faire respecter sur le trottoir de bord de mer de la Croisette, les textes interdisant la circulation de vélos, patins et planches à roulettes.



La Mairie de Cannes fait preuve en effet dans ce domaine, depuis de nombreuses années, d’un laxisme qui a déjà été cause d’accident. Cette mise en demeure est assortie d’une demande d’indemnisation pour le préjudice causé aux piétons de Cannes.

Cette démarche est un préalable à la saisine du Tribunal Administratif de Nice qui sera faite par l’association en cas de non satisfaction de sa demande.
Les piétons, cannois, touristes ou stars, qui se promèneront sur ce célèbre trottoir doivent savoir qu'ils prennent un risque d'être blessés, mais ce risque, les édiles de Cannes refusent de le prendre en compte en dépit du rappel incessant qu'en ont fait des Cannois, ainsi que l’Association des piétons de la ville qui s’est constituée pour mettre fin à cette situation.
Le Préfet des Alpes Maritimes a été sollicité d’intervenir.
Ces démarches sont appuyées par l’association « Les Droits du Piéton », www.pietons.org dont le siège est à Paris, mais dont le champ d’action est national.

Contacts :
Association Cannes : cannes.pietons@gmail.com TEL : 06 45 18 27 93
Association Paris TEL : 07 82 24 55 66.
Cannes : sur la Croisette, les piétons se rebiffent - Crédit : Les droits du piéton.
Cannes : sur la Croisette, les piétons se rebiffent - Crédit : Les droits du piéton.



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.