Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



22/09/2009 - 14:36
Géraldine Bachmann & Mariam Slimani
        

Christian Blanc régale le G8

Une exclusivité de Septième Tribune



Le secrétaire d'État Christian Blanc a convié à 12h30, le G8 soit les 8 maires UMP de Paris, au sujet du projet du Grand Paris.



L'idée d'une métropole parisienne, exprimée par Nicolas Sarkozy le 29 avril dans son discours à la Cité de l'architecture, est un projet sur lequel le président souhaite apposer sa signature avant la fin de son mandat. Le Grand Paris consiste en la création d'un réseau urbain de transport d'intérêt national en région capitale constitué de 40 gares disposées stratégiquement de façon à désenclaver les zones les moins desservies.
Christian Blanc convie les élus UMP dont les 8 maires bleus de la capitale, Claude Goasguen, maire du 16è, Philippe Goujon, maire du 15è, François Lebel, maire du 8è, Jean-François Legaret, maire du 1er, Rachida Dati, mairesse du 7è, Jean-Pierre Lecoq, maire du 6è, Jean Tibéri, maire du 5è et Brigitte Kuster mairesse du 17è, pour un déjeuner de travail au 72 avenue de Varennes.
"A l'époque où les transports ont été mis en place, il n'y avait pas de mairie de Paris, tout avait été orchestré par l'État", explique Jean-Pierre Lecoq, tentant de désamorcer la polémique. A savoir que les élus des collectivités locales d'Ile-de-France ne sont pas consultés sur le grand chantier initié par l'Etat.
Il faut dire que le projet du Grand Paris est considérable : mettre en place une seule société pour assurer la maîtrise d'ouvrage des infrastructures, la société du Grand Paris.
Les élus locaux prennent aujourd'hui une place indispensable dans l'application du projet car c'est un réel travail collectif qui se met en place. Brigitte Kuster se réjouit de "ce déjeuner permettant à chacun de s'exprimer sur la réalisation de l'objectif".
Christian Blanc régale le G8

A la question de savoir pourquoi les maires du Grand Paris n'étaient pas tous invités, un élément de réponse : la majorité souhaite mettre ses élus parisiens au diapason avant de consulter les maires UMP de la grande Couronne. Cette démarche semble des plus prudentes pour éviter toute division à la veille des élections régionales. Du côté du PS, en désaccord sur le sujet, Bertrand Delanoé, maire de Paris, dénonce "les pouvoirs exhorbitants dont seraient titulaires les pouvoirs publics" et Jean-Paul Huchon, président du conseil régional, se pose des questions sur l'utilité de ce projet pour les Franciliens et y voit une atteinte à la décentralisation.
En attendant une concertation entre tous les élus de tous bords politiques de la région parisienne, le projet qui fait tant parler de lui sera présenté au Conseil des ministres le 7 octobre avant d'être soumis aux assemblées. Reste à savoir si les élus locaux approuveront cette méthode.

Lire l'article de Vaea Devatine du 18 mars 2010 L'aménagement de l'Ile-de-France au coeur des régionales.


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.