Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



26/06/2012 - 15:19
        

Claude Bartolone assuré d’être élu Président de l'Assemblée Nationale

Elections du Président de l’Assemblée Nationale le 26 juin 2012.



Claude Bartolone prend son envol pour saisir le perchoir. Les députés élisent le Président de l’Assemblée Nationale cet après-midi, mardi 26 juin 2012 à partir de 15h, lors de la première séance de la XIVe législature.



Les 577 députés seront sans doute présents pour cette séance solennelle dans l’hémicycle où chaque député monte à la tribune pour voter au scrutin secret. Le résultat est acquis.

Le groupe socialiste de l’Assemblée Nationale détient la majorité absolue des élus. Claude Bartolone, député de la Seine Saint Denis, a été désigné pour être candidat au nom du groupe. Sauf énorme surprise, son élection est acquise dès le premier tour de scrutin. Un vote et, quels que soient les autres candidats, Claude Bartolone conquiert le "perchoir" ; le nom donné à la Tribune où s’assied le Président de l'Assemblée nationale au sein de l'hémicycle pour présider et diriger les séances.

Ségolène Royal, candidate battue aux primaires socialistes pour l’investiture du PS en 2012 et ancienne candidate aux élections présidentielles en 2007, pensait que cette place lui revenait. N'ayant pas été élue députée de la région Poitou-Charentes, la route devient libre pour les députés socialistes élus pour briguer la Présidence de l’Assemblée Nationale. Quatre anciens ministres déclarent leur candidature : un député de Paris, deux députés de Seine Saint-Denis et un député de province, des Hautes-Pyrénées.

C’est ainsi que le jour du solstice d’été, le 21 juin 2012, Daniel Vaillant, Elisabeth Guigou, Claude Bartolone et Jean Glavany s’affrontent fraternellement au sein du groupe socialiste. Sur 258 votants, Claude Bartolone obtient 127 suffrages devançant Jean Glavany, Elisabeth Guigou et Daniel Vaillant qui recueillent respectivement 59 , 50 et 22 voix.

Jean Glavany retire alors sa candidature et Claude Bartolone est désigné par les socialistes pour le perchoir par acclamation. Claude Bartolone confie alors ; "C’est un moment d’émotion, (…) Lorsque vous savez ce que représente pour tous les amoureux de la République l'Assemblée nationale, le Parlement, lorsque l'on connaît les grands présidents de l'Assemblée nationale que cette maison a connus, c'est un honneur et j'espère que j'en serai digne". Enfin, il s’engage à ce que l’opposition soit "reconnue et totalement à sa place".

Le Président convoquera les députés en session extraordinaire du 3 juillet au 2 août 2012 pour démarrer véritablement le travail de l'Assemblée Nationale.


Articles :
- 26 juin 2012 : Claude Bartolone devient Président de l’Assemblée.
- 26 juin 2012 : Elections du Président de l’Assemblée Nationale le 26 juin 2012.
- 13 juin 2012 : Les 2 tweets les plus célèbres de Valérie Trierweiler.
Le fauteuil du Président de l'Assemblée Nationale (c) Assemblée Nationale.
Le fauteuil du Président de l'Assemblée Nationale (c) Assemblée Nationale.



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.