Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



14/07/2009 - 19:33
Iman N.J.E et Mariam Slimani
        

Des indiens dans la ville

Huitième Tribune



Mardi 14 juillet, place à la fête et à la démonstration de la puissance des armées indienne et française sur les Champs-Elysées à l'occasion de la célébration de la fête nationale.



Une ambiance festive règne malgré un contrôle actif des forces de l'ordre. 90.000 personne invitées et non-invitées, d'après les sources officielles, assistent au défilé du 14 juillet. Parmi les non-invités, c'est à qui se montre le plus malin pour être bien placé pour jouir du spectacle. L'Inde est l'invité d'honneur et 400 de ses meilleurs soldats sont attendu avec impatience. Si les éléphants ne font pas partie du défilé, le Maratha Regiment, le plus ancien régiment indien créé en 1768, fait forte impression.

C'est au début de l'année 2009 que la France et l'Inde conviennent de défiler ensemble sur les Champs-Elysées. Suite au voyage officiel de Nicolas Sarkozy à Delhi en janvier 2008 lors des festivités de l'indépendance indienne, c'est au tour de la personne la plus puissante en Inde, le premier ministre indien Manmohan Singh, d'être invité. L'armée indienne, de l'air, de terre et de l'air, ouvre le défilé. Puis ce sont des dizaines de soldats français qui défilent fièrement au service de la France, accompagnés de mélodies glorieuses. L'hymne est chanté par des hommes et des femmes de tout âge. Des bus de l' Armée de terre circulent sur la grande avenue puis, un "Garde à vous" ferme et honorable résonne parmi les troupes françaises.
Soudain surgissent côte à côte debout sur un char, le président et Chef des armées Nicolas Sarkozy et le chef d'état-major le Général Jean-Louis Georgelin. Des cavaliers de la Garde républicaine les escortent jusqu'à la tribune présidentielle d'où ils peuvent admirer la suite du défilé militaire.
L'armée de l'air se manifeste alors au-dessus de la foule: des rafales éparpillent des fumées de couleur bleu, blanc, rouge, à l'image du drapeau français, avions destinés à être vendus à l'État indien. Les spectateurs intrigués redirigent leur regard vers les Champs-Elysées où l'armée de terre représentée par des militaires, des officiers de la police nationale et des pompiers aux casques argentés brillant à la lueur du soleil défilent fièrement.
Puis, des véhicules de guerre français s'offrent à la vue de tous pour le plus grand plaisir des connaisseurs venus spécialement pour l'occasion. Chars, des tanks, des camions de pompiers, des motos étincelantes déboulent à toute vitesse faisant trembler les pavés ensoleillés de la célèbre avenue sous les pieds des spectateurs.
Retour vers le ciel : des hélicoptères transportent les désormais célèbres parachutistes qui déploient quatre grands drapeaux indien, allemand, français et européen juste en face de la tribune présidentielle.

Le défilé, d'une durée totale de 2 heures 30 retransmis en direct à la télévision, est une vraie réussite. Il est suivi d'une rencontre entre les français et ses armées sur l'Esplanade des Invalides dès 14h30. En France depuis le 7 juillet, les hôtes de la République française repartent aujourd'hui par avion militaire français en Inde.


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.