Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     
Infos
Vendredi 21 Mars 2014 - 20:00


        

Dominique Baud en appelle à une nouvelle droite dans le 6e arrondissement

6e arrondissement : Dominique Baud veut réveiller l'arrondissement.


Dominique Baud, soutenue par Charles Beigbeder à la tête de Paris Libéré, sera-t-elle l'outsider ou bien surprendra-t-elle par ses résultats ? Interview à J-2 du scrutin.




Rencontre avec une femme de caractère : "Je pense qu'il y a une vraie carte à jouer dans le 6e, à la fois pour dynamiser les choses et pour apporter un plus demain, sans prendre de risque par rapport à la gauche".

Dominique Baud a choisi de s'implanter dans le 6e arrondissement :

"Je découvre un arrondissement absolument génial que je connaissais bien parce que j'ai des enfants qui étaient à l'école depuis plusieurs années maintenant. Il y a un vrai travail à faire. C'est un arrondissement endormi aujourd'hui. Il faut le réveiller, et pas avec la gauche, avec nous !
Et pour le réveiller, il faudra réveiller
Jean-Pierre Lecoq parce que si je suis élue, il va être obligé de se réveiller (...) il faut des gens pour lui dire "non". On n'est pas des béni-oui-oui ! (...)"

Voisin du 15e arrondissement qu'elle a défendu au conseil de Paris de 2001 à 2008, le plus grand arrondissement de la capitale avec 8.48 km² et le plus peuplé avec plus de 238 000 habitant, le 6e arrondissement semble plus accessible : 2.15 km² et 43 000 habitants, soit 4 fois moins grand que le 15e et 5 fois moins peuplé. Le rêve semble à portée de main. Dominique Baud et son équipe sillonnent chaque rue depuis le mois de janvier. A Saint-Germain-des-Prés, elle s'étonne qu'aucun élu pendant 6 ans n'ait visité les commerces essentiellement dans le domaine de l'art et de la culture.

Elle se dit également "assez surprise qu'il n'y ait pas une campagne électorale plus active. Je ne sais pas où sont les militants UMP. Je ne vois que quelques élus autour de Jean-Pierre Lecoq, ils distribuent quelques tracts. Je m'attendais quand même à en voir plus, je trouve qu'il n'y en a pas beaucoup. Il est peut-être déjà installé dans son fauteuil..."

Marie-Thérèse Lacombe sur la liste de Jean-Pierre Lecoq s'intéresse au  programme de Dominique Baud de la liste Paris Libéré - Photo : VD.
Marie-Thérèse Lacombe sur la liste de Jean-Pierre Lecoq s'intéresse au programme de Dominique Baud de la liste Paris Libéré - Photo : VD.
Les candidats des listes de droite et du centre droit, elle les connaît. "Oui, je connais Paul Marie Coûteaux comme je connais Jean-Pierre Lecoq, comme je connais Geneviève Bertrand, je connais tous ces gens-là". Que ce soit par la liste UMP - Modem - UDI avec NKM menée par le maire sortant Jean-Pierre Lecoq, celle "Pour le 6e avant tout" de Geneviève Bertrand, adjointe au maire du 6e, ou encore celle de Paul Marie Coûteaux à la tête d'une liste SIEL - FN, Dominique Baud est consciente qu'ils se prendront mutuellement des voix.

Son objectif est clair : prendre la place de Marielle de Sarnez. "Ma cible réelle c'est Marielle de Sarnez, c'est une femme qui a fait voter Hollande et qui va, si elle est élue, pratiquer la chaise vide au conseil de Paris, donc les intérêts du 6e ne seront jamais défendus !"

Paris Tribune : Pourquoi Charles Beigbder vous met face à Monsieur Lecoq, alors qu'il ne l'a pas fait pour Monsieur Legaret, maire UMP du 1er arrondissement qui a vu la liste Paris Libéré se retirer ?

Dominique Baud : "Pour que Monsieur Beigbeder me demande de retirer ma liste il faudrait déjà que je l'accepte. Il ne me l'a jamais demandé et je n'aurais pas accepté de toute façon. Deuxièmement, il n'y a aucun risque pour le 6e. Il faut que je fasse plus de 10% et que je négocie avec Jean-Pierre Lecoq au soir du premier tour et que je prenne la place de Marielle de Sarnez. Voilà l'objectif".

Charles Beigbeder soutient Dominique Baud dans le 6e arrondissement - Photo : VD.
Charles Beigbeder soutient Dominique Baud dans le 6e arrondissement - Photo : VD.
Paris Tribune : Savez-vous qu'il ne négocie avec personne ?

Dominique Baud : "Il négociera. Bien sûr qu'il négociera. Il n'a jamais négocié avant parce qu'il n'a jamais... il négociera comme d'autres. Vous savez, ils négocient quand ils ont quelqu'un en face d'eux de solide. Au deuxième tour, il a le droit de faire ce qu'il veut, surtout si on a un bon score (...) sauf si on est dans les choux. On verra bien. Ce sont les gens qui décideront (...)"

Paris Tribune : Le fait que Charles Beigbeder et Jean-Pierre Lecoq soient des pro-Copé, ne pensez-vous pas que votre objectif peut gêner Charles Beigbeder ?

Dominique Baud : "Moi, ce n'est pas mon sujet. Charles Beigbeder nous laisse libre dans nos arrondissements. J'ai toujours été une femme libre. En même temps, il essaie de nous aider. Jamais à aucun moment il ne m'a dit "tu risques de gêner mon ami". Rien du tout, au contraire ! Il est encourageant dans tout ce qu'on fait ! Je trouve ça génial ! Vous avez vu le bandeau jaune qu'on a mis sur nos panneaux électoraux ? Eh bien Charles il a trouvé cela génial ! Voilà, il faut avoir un peu d'audace dans la vie !"

Dominique Baud sur le marché rue de Buci - Photo : VD.
Dominique Baud sur le marché rue de Buci - Photo : VD.
Dominique Baud a de l'énergie et un tempérament qui tranche avec celui des élus :

"Dans le 6e, on ne veut pas de Marielle de Sarnez ! Si les électeurs veulent s'abstenir, je leur dis si vous vous abstenez, vous maintenez la situation d'aujourd'hui alors que nous n'en voulez plus soi-disant. Si vous votez Geneviève Bertrand ou Front National, vous votez dans le vide, parce que cela ne servira à rien. Cela va nous faire perdre des voix, ce qui peut m'empêcher, peut-être, de gagner le siège de Marielle de Sarnez. Donc réfléchissez, c'est votre avenir que vous jouez !
On a besoin d'élus qui soient plus réactifs, qui vont être là pour défendre les écoles, pour défendre les commissariats, la propreté, et pas avec un petit ton doucereux "je ne veux pas parler, je ne dis rien parce que je me planque". Est-ce qu'ils vont oser parler haut et fort pour chasser Hidalgo, être vindicatif ?"


Dominique Baud prend à témoin les électeurs en distribuant sa carte de visite avec son numéro de téléphone portable :

"Si je suis élue, si vous me faites confiance, vous pourrez prendre rendez-vous avec moi.
Si je ne suis pas élue, je retourne à mon boulot que j'ai un peu négligé pendant de nombreuses semaines pour faire campagne. Mais je ne suis pas fichue, ma vie continue ! L'arrondissement va continuer à végéter avec un maire d'arrondissement qui n'est pas très dynamique. C'est à vous de voir. Comme le dit Charles Beigbeder, faites le choix pour vous, votez pour vous !"


Dominique Baud l'affirme : "Il faut savoir ce qu'on veut dans la vie. Je me suis complètement investie dans le 6e, j'y resterai, que [Jean-Pierre Lecoq] l'entende bien. [En cas de défaite], dans 6 ans j'aurai des gens beaucoup plus impliqués dans l'arrondissement parce que je les y impliquerai pour les 6 ans à venir".








Publicités



Paris Tribune : Je viens de suivre Clelia Ninoc sur #Vimeo : https://t.co/REWxiIPv6v
Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.