Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



14/10/2015 - 13:56
        

Echec de la réunion : le préavis de grève est maintenu le 15 octobre 2015

La grève porte sur les ratios de 100 % de promotions pour la période 2016-2018.



La Mairie de Paris ne veut pas garantir l'évolution des carrières de 100 % des agents, seul moyen selon ces derniers de prouver sa reconnaissance envers le travail rendu. L'Adjoint aux Ressources Humaines en réunion avec les syndicats, Anne Hidalgo essaye également de désamorcer le mouvement en s'exprimant dans Les Echos.fr



En grève © Brad Pict - Fotolia.com
En grève © Brad Pict - Fotolia.com

Ratio promus / promouvables de 100% étendu à tous

Ce sera porte fermée à l'Hôtel de Ville et dans les services publics le jeudi 15 octobre 2015 de 10h à 14h. Les syndicats ont donné un préavis de grève le 9 octobre. En cause : la gestion des Ressources Humaines ne prévoit pas d'amener à 100 % le ratio de promotion dans les différents corps de métiers. Actuellement, le taux de promotion n'est pas le même d'une direction de la ville à l'autre, 59 % dans une direction, 20 % dans une autre. Les agents dénoncent "une stratégie de division pour mieux régner" et un "je déshabille Paul pour habiller Pierre". L'objectif du 2e préavis de grève est d'obtenir un "Ratio promus / promouvables de 100%  étendu à l’ensemble des corps et des grades d’avancement" dans toutes les directions. 

Lors d'une réunion le mardi 13 octobre 2015 dans l'après-midi, Emmanuel Grégoire (PS), Adjoint au Maire chargé des Ressources Humaines, et les organisations syndicales, essayent de trouver une solution pour éviter la grève du jeudi 15 octobre. Emmanuel Grégoire n'ayant pas souhaité s'engager, selon les syndicats, et garantir le ratio Promouvables / Promus demandé, le préavis est maintenu dans les conditions prédéfinies.

Entretien de la Maire de Paris aux Echos et publication le jour où la Ville essaye de désamorcer la grève

Le même jour, dans un entretien dans Les Echos.fr sur le budget 2016 à équilibrer en trouvant 400 millions d'euros de recettes supplémentaires, Anne Hidalgo déclare vouloir "embaucher dans le secteur de la propreté, de la prévention sécurité et de la petite enfance" ; sans préciser le ratio de promotions. Interrogés, les corps de la ville de Paris ne refusent pas de faire des économies, mais "pas toujours aux dépens des catégories C alors que le nombre de chargés de mission ne cesse de croître"

Les syndicats demandent que soit chiffrée leur proposition de diminuer les recours aux hauts salaires, l'équivalent jusqu'à 6 fois les petits salaires, au profit de l'avancement des agents de catégories C et B dans leur carrière. La Maire de Paris ne s'est pas encore exprimé sur le sujet. Mais dans Les Echos.frla maire socialiste annonce des réduction d'emplois : elle "assume que certains départs à la retraite permettent de réduire" des emplois, notamment administratifs. 




Les faits à Paris | Les opinions | Flash


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.