Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     
Infos
Mardi 18 Février 2014 - 22:25


        

Emmanuel Pierrat quitte le Groupe Socialiste et Apparenté

6e arrondissement : Emmanuel Pierrat claque la porte.


Emmanuel Pierrat, candidat aux municipales sous les couleurs d'Europe Ecologie Les Verts depuis mai 2013, vient de quitter en janvier 2014 le Groupe Socialiste et Apparenté au conseil du 6e arrondissement.




Pour quelles raisons Emmanuel Pierrat a-t-il quitté le Groupe Socialiste et Apparenté au conseil du 6e arrondissement ? Le conseiller d'arrondissement avocat de profession reste muet depuis ses déclarations à Paris Tribune en marge du premier meeting parisien de Christophe Najdovski, candidat à la Mairie de Paris d'Europe Ecologie Les Verts (EELV).

Le sens politique d'Emmanuel Pierrat

"Je siège en indépendant au conseil municipal depuis 6 ans" déclare Emmanuel Pierrat, l'une des trois personnalités d'ouverture d'Europe Ecologie Les Verts invitée à ouvrir le meeting organisé sur une péniche dans le 13e arrondissement le 11 février 2014. Une déclaration surprenante pour celui qui a siégé pendant quasiment toute la mandature au sein du Groupe Socialiste et Apparenté au conseil du 6e arrondissement.

Interrogé par Paris Tribune, Emmanuel Pierrat a expliqué : n'étant "pas encarté", n'ayant "pas pris sa carte" au Parti Socialiste, il est "indépendant" en politique.
"Indépendant" étant synonyme de "sans étiquette" et également de "non-inscrit", Emmanuel Pierrat a-t-il aussi été indépendant au sens de "non lié à un groupe ou parti politique" depuis 6 ans ? Il suffit de se reporter aux bulletins d'information de la mairie du 6e arrondissement 6e infos, pour voir le nom d'Emmanuel Pierrat figurer dans le Groupe Socialiste et Apparenté.

Le candidat d'ouverture du Parti Socialiste élu sur la liste de Romain Levy aux élections municipales de 2008 est choisi en 2013 par des militants et coopérateurs d'Europe Ecologie Les Verts du 6e pour être leur champion aux élections municipales de 2014. Elu par moins de 20 voix le 22 mai 2013 par les membres et les coopérateurs à jour de leur cotisation, Emmanuel Pierrat ne prévient pas de son élection Romain Levy, président du Groupe Socialiste et Apparenté au conseil du 6e, qui l'apprend par un article de Paris Tribune.

Emmanuel Pierrat le non-encarté n'en continue pas moins de rester membre du Groupe Socialiste et Apparenté au conseil du 6e pendant plus de 8 mois, du 22 mai 2013 au 29 janvier 2014, date de sa démission. Deux voeux sur trois sont déposés lors des derniers conseils du 6e par un Emmanuel Pierrat toujours membre du Groupe Socialiste et Apparenté : le premier avec une fin un peu brusque ne reprenant pas la formule que l'on retrouve à chaque fois dans les voeux, et le deuxième et troisième avec le même titre : "Pour une prise en compte par le Maire et une intervention". "C'est le titre que vous avez retenu" note en séance Jean-Pierre Lecoq, maire du 6e, lors du dernier conseil le 3 février 2014 où Emmanuel Pierrat dépose son unique voeu en tant qu' "indépendant".

Les vraies raisons de la démission

La démission d'Emmanuel Pierrat du Groupe Socialiste et Apparenté date du 29 janvier 2014. Dans une lettre adressée au groupe, le candidat demande que son "retrait" soit "porté à la connaissance de Monsieur le Maire" et fasse "l'objet d'une publication au Bulletin Municipal Officiel de la Ville de Paris".

Quelle est la raison invoquée par Emmanuel Pierrat ? Piqué au vif par "le ton du courrier" que lui a adressé son président de groupe Romain Levy le 25 novembre 2013, Emmanuel Pierrat prend le temps de la réflexion et lui répond le 29 janvier 2014.

Qu'a bien pu lui écrire Romain Levy ? De respecter le port de l'écharpe tricolore exclusivement réservé aux situations prévues par la réglementation. Emmanuel Pierrat s'était fait remarquer en portant l'écharpe tricolore avec glands à franges d'argent d'adjoint au maire du 6e arrondissement lors de la cérémonie du 11 novembre à la mairie du 6e (cf. photo sur le compte Twitter de Jean-Pierre Lecoq) et lors d'une grève à l'Hôtel Lutetia le 18 octobre 2013 (voir la vidéo).

Il déclare n'avoir "pas le sentiment d'avoir commis un quelconque manquement" ; et auparavant à Paris Tribune : "J'ai pris la liberté de porter cette écharpe lors de l'action des salariés du Lutetia. Des élus de la majorité du 6ème en avaient fait de même avant la loi lors des manifs contre le mariage pour tous..."

Que dit la Loi ? L'article D. 2122-4 du code général des collectivités territoriales dispose que "les adjoints portent l'écharpe tricolore avec glands à franges d'argent dans l'exercice de leurs fonctions d'officier d'état civil et d'officier de police judiciaire, et lorsqu'ils remplacent ou représentent le maire en application des articles L. 2122-17 et L. 2122-18".

Aujourd'hui, Emmanuel Pierrat n'appartient à aucun groupe politique au conseil du 6e lequel ne se réunira plus avant les élections municipales. Le Groupe Socialiste et Apparenté continue d'exister car il faut être au minimum deux membres pour créer un groupe mais il n'a plus l'Apparenté. Les électeurs décideront de l'écharpe que pourra porter Emmanuel Pierrat.


Articles :
- 24 mai 2013 : Emmanuel Pierrat rejoint EELV : un non-événement pour Romain Levy.
- 23 mai 2013 : La prise de guerre d'Europe Ecologie dans le VIe arrondissement.

Sur les écharpes :
- 15 avril 2014 : Jean-Pierre Lecoq par devant et par derrière.
- 18 février 2014 : Les élus s'écharpent.






Publicités



Paris Tribune : Je viens de suivre Clelia Ninoc sur #Vimeo : https://t.co/REWxiIPv6v
Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.