Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
     



© Paris Tribune
Mercredi 12 Décembre 2012 - 12:07


        

Faux billets de 10 euros en circulation à Paris

Les faux billets, des faux amis.


Dans le Quartier Latin, un commerçant a eu droit à un faux billet de 10 euros.




Un commerçant du Quartier Latin payé en monnaie de singe : un faux billet de 10 euros. L'occasion pour lui d'informer les lecteurs de Paris Tribune sur ce qu'un commerçant doit faire en pareille situation.

Lorsque ce commerçant du Quartier Latin découvre dans sa caisse un faux billet de 10 euros, il soupire : "cela va encore être pour ma pomme". L'employé de son commerce de ventes à emporter qui était alors en service à ce moment là n'a pas su le déceler à temps et le refuser poliment au client venu acheter un sandwich.

Plutôt que de le remettre en circulation, il le garde soigneusement dans sa caisse enregistreuse. A la banque où il doit apporter son chiffre d'affaire en espèces, il demandera une "attestation de faux billet" pour sa comptabilité. Le seul moyen de ne pas être pénalisé par l'administration fiscale qui "lorsqu'elle vient, il faut toujours qu'elle trouve quelque chose" déclare le commerçant qui tient à rester honnête.

En juin 2012, l'Office Central de Répression du Faux Monnayage, un service spécialisé de la police judiciaire, a démantelé en Seine-et-Marne "la première (fabrique de faux billets) de France et la deuxième d'Europe". Une officine d'où étaient sortis "plus de 9 millions d'euros en 350.000 faux billets de 20 et de 50 euros", émis "à 90% sur le territoire français, le reste dans les zones frontalières des pays riverains".

Les faux billets sont à ramener à la banque ou bien dans un commissariat de police. Il faut alors s'attendre à fournir tout un tas de renseignements pour aider les enquêteurs à remonter la piste jusqu’aux faux-monnayeurs : comment ce billet est arrivé en votre possession, de quel commerce provient-il, à quelle adresse, etc...

En cas de preuve de la connaissance d'un faux billet remis en circulation, la personne encourt une amende pouvant aller jusqu’à 7 500 euros.

Malheureusement le porteur de bonne foi du faux billet qui le dépose à la banque ou au commissariat n'est jamais remboursé.


Un commerçant alerte Paris Tribune de la circulation de faux billets de 10 euros dans le quartier Latin à Paris.




Infos Paris | Actus Paris | Flash Paris


Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.