Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



26/01/2014 - 21:25
        

François Hollande jette Valérie Trierweiler

Le Président du mariage pour tous adepte du droit de répudiation.



En tant qu’homme, François Hollande élimine la première dame.



Certains le présentent comme indécis dans les affaires publiques, François Hollande a montré hier sa détermination pour les mœurs.

François Hollande joue le bel hidalgo

« Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler ». (1)

L’annonce est unilatérale. Il s’exprime à titre personnel et non en qualité de Chef de l’Etat. François Hollande décide seul. Ce n’est pas un communiqué rédigé en commun entre lui et l’ex première dame. Elle était à ses côtés pendant sa traversée du désert, c’est le passé. François est tel Janus, un François personne privée, un François Président. Un François qui a observé DSK, le socialiste qui avait compris l’économie, l’homme à femmes, le ministre brillant, l’ancien favori pour l’Elysée. Au fond, DSK n’a-t-il pas fait rêver ? Hollande a du charisme, c’est sûr puisqu’il est chef politique, chef d’Etat. François a de l’égo, même sans Ségo. Alors pourquoi ne pas être persuadé d’avoir le charme d’un bel hidalgo ? Et puis, dans le peuple, chaque homme ne cherche-t-il pas sa julie ? François tranche, Hollande hésite. Aujourd’hui Valérie Trierweiler n’est plus près du soleil, elle part de l’Elysée, elle s’envole pour l’Inde.

Pendant les jours de colère qu’elle a vécu, elle a navigué de lieux de soins à la Lanterne, nom au triste présage puisqu’il évoque la pendaison pendant la Révolution française, pendaison promise aux aristos. « Ah, ça ira, ça ira, ça ira, …» Pour Valérie Trierweiler, cela n’ira pas. Son sort funeste est scellé. Disgraciée ! Les professeurs de droit constitutionnel répètent à l’envi que le Président de la Vème République, par les Institutions, est un monarque républicain. Il en a les pouvoirs, la Cour et aujourd’hui les mœurs.

Le Président du mariage pour tous adepte du droit de répudiation

Hollande, l’homme public, l’élu, s’est prononcé, en sa qualité, pour le « mariage pour tous ». Précisément, ce mariage ne concerne pas « tous » du fait des restrictions légales au mariage (âge, parenté, nombre réduit à deux …). Il est, comme l’indique la loi, le mariage considéré comme un contrat légal ouvert à deux personnes quel que soit leur sexe. François est allergique au mariage, du moins, il ne s’est jamais uni. Peur du divorce, crainte des conséquences matérielles, de la prestation compensatoire, conviction personnelle, François le célibataire en avait assez de Valérie la battante.

Hollande, le laïc qui revient du Vatican, François, notre François de France, aurait-il relu la Bible, l’ancien Testament ?

« Quand un homme aura pris une femme et cohabité avec elle ; si elle ne trouve pas grâce à ses yeux, parce qu'il aura remarqué en elle quelque chose de malséant, il lui écrira un libelle de séparation, le lui mettra en main et la renverra de chez lui. » (2)

Nous sommes au XXIeme siècle, le numérique est un terme accolé au titre d’un membre du Gouvernement, Fleur Pellerin. La sphère médiatique écrit l’Histoire, ce sera donc par un communiqué, sorte de bouquet final, rédigé par lui seul que sera publiquement annoncée la décision de François.

En tant qu’homme, François Hollande élimine la première dame

François Hollande a forcément lu, à l’Ecole Nationale d'Administration (ENA) ou avant, l’Esprit des Lois de Montesquieu. Lecture lointaine que les politiques et hommes de loi doivent pourtant reprendre pour les bienfaits de la société.

Que nous enseigne Montesquieu ?

« Il y a cette différence entre le divorce et la répudiation, que le divorce se fait par un consentement mutuel à l‘occasion d’une incompatibilité mutuelle ; au lieu que la répudiation se fait par la volonté et pour l’avantage d’une des deux parties, indépendamment de la volonté et de l’avantage de l’autre. » (3)

Il semble bien que François, l’homme, privilégie ses avantages.

Car aucun indice ne permet de supposer que François, après son voyage dans la Cité de Pierre, à Rome, se soit inspiré du droit romain : « Romulus permit au mari de répudier la femme si elle avait commis un adultère, préparé du poison ou falsifié les clefs » (4) Valérie Trierweiler a juste usé d’un tweet acide et eu, peut-être, une entrée fracassante dans le bureau du chef de l’Etat.

Najat Vallaud-Belkacem et l'égalité femmes - hommes

Pendant ce temps là, à l’Assemblée Nationale, du 20 au 24 janvier 2014, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des droits des femmes, Porte-parole du gouvernement présente le projet de loi adopté en Conseil des Ministres, présidé par François Hollande, relatif à « l’égalité femmes-hommes ».

L’humour involontaire est souvent le plus caustique et sur le site du Ministre, le même jour que le communiqué de répudiation de François, la Ministre met en ligne : « L'examen du projet de loi pour l'égalité femmes-hommes doit se terminer ce vendredi à l'Assemblée. Toute la semaine, la ministre des Droits des femmes a présenté les mesures les plus emblématiques d'un grand texte qui est le premier à aborder l'égalité dans toutes ses dimensions. »

Certains sont plus égaux que d’autres …


(1) Communiqué à l’Agence France presse du 25 janvier 2014 au soir.
(2) Deutéronome, Chapitre 24 cité sur http://www.akadem.org/medias/documents/repudiation.pdf
(3) Montesquieu - L’esprit des Lois - Chapitre XV - Du divorce et de la répudiation.
(4) Montesquieu - L’esprit des Lois - Chapitre XVI - De la répudiation et du divorce chez les Romains
.

"Sac à main offert à Madame Valérie Trierweiler par Son Excellence Monsieur Asif Ali Zardari, Président de la République islamique du Pakistan" exposé avec d'autres cadeaux au Palais de l'Elysée lors des Journées Européennes du Patrimoine 2013 - Photo : VD / PT.
"Sac à main offert à Madame Valérie Trierweiler par Son Excellence Monsieur Asif Ali Zardari, Président de la République islamique du Pakistan" exposé avec d'autres cadeaux au Palais de l'Elysée lors des Journées Européennes du Patrimoine 2013 - Photo : VD / PT.



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.