Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     
Infos
Jeudi 24 Novembre 2016 - 00:00


        

François Hollande ne sera pas destitué

Le sort d'une proposition de résolution visant à la destitution du Président de la République déposée le 10 novembre 2016


Le bureau de l'Assemblée nationale rejette la proposition de résolution de 79 députés du groupe Les Républicains visant à la destitution du Président de la République pour divulgation d'informations secrètes aux journalistes auteurs du livre "Un président ne devrait pas dire ça".




Bras de fer à l'Assemblée nationale

La proposition est rejetée le 23 novembre 2016 par le Bureau de l'Assemblée nationale par 8 avis de la déclarer recevable et 13 avis de la déclarer contraire à l’article 68 de la Constitution stipulant que "Le Président de la République ne peut être destitué qu'en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat".

L'affaire aura duré douze jours après l'ouverture à la signature des députés d'une proposition de résolution visant à réunir le Parlement en Haute Cour en vue d’engager une procédure de destitution à l’encontre du Président de la République pour divulgation d'informations secrètes concernant la sécurité nationale à des journalistes du Monde

Lancée par le député de Paris Pierre Lellouche (LR) et conseiller de Paris dans le 8e arrondissement le 7 novembre 2016, la proposition de résolution fait référence à la possibilité de destitution contenue dans l'article 68 de la Constitution, et déjà évoquée le 19 octobre 2016 à l’Assemblée nationale lors du débat sur les interventions militaires extérieures de la France.

79 députés (LR) dont François Fillon, député de Paris des 5e - nord 6e et nord 7e arrondissement et candidat arrivé en première position à la Primaire de la Droite et du Centre, sont signataires du texte. Celui-ci critique "la divulgation d’opérations aériennes, celle de l’exécution décidée par le chef de l’État lui-même de chefs djihadistes", et la révélation dans le livre "Un président ne devrait pas dire ça" que "la France payait pour la libération de ses otages".

Manuel Valls prend la défense de François Hollande lors des questions au gouvernement le mardi 22 novembre 2016 en fustigeant une tentative de déstabilisation des institutions. Le lendemain, c'est au tour du Bureau de l'Assemblé nationale de se prononcer en défaveur de la proposition à 13 voix contre 8.

Guerre en Syrie © artemegorov.
Guerre en Syrie © artemegorov.

Bras de fer avec le Procureur de la République de Paris

L'affaire est aussi entre les mains du Procureur de la République. Le député des Alpes-Maritime Eric Ciotti (LR) se fonde sur l'article 40 du code de procédure pénale, imposant à tout responsable public de dénoncer au procureur tout délit dont il a connaissance, pour que soit constitué le délit de violation du secret défense :

 
"Il m'apparaît que la divulgation volontaire de documents et d'informations classées « confidentiel défense » sont, dans les circonstances de l'espèce, de nature à constituer le délit de violation du secret défense".
Eric Ciotti, député LR, Lettre au Procureur de la République de Paris, le 4 novembre 2016.

Les journalistes auraient quitté le palais de l’Élysée avec des copies de documents classés « confidentiel défense » sur la préparation de frappes françaises en Syrie pendant l'été 2013, finalement non effectuées. Un de ces documents classés aurait été reproduit dans un article du Monde.


Que dit l'article 68 de la Constitution

Le Président de la République ne peut être destitué qu'en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.

La proposition de réunion de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l'autre qui se prononce dans les quinze jours.

La Haute Cour est présidée par le président de l'Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d'un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d'effet immédiat.

Les décisions prises en application du présent article le sont à la majorité des deux tiers des membres composant l'assemblée concernée ou la Haute Cour. Toute délégation de vote est interdite. Seuls sont recensés les votes favorables à la proposition de réunion de la Haute Cour ou à la destitution.

Une loi organique fixe les conditions d'application du présent article.

Communiqué du 23/11 suite à la réunion du bureau de l'Assemblée nationale

En application de l’article 2 de la loi organique n° 2014-1392 du 24 novembre 2014 portant application de l’article 68 de la Constitution, le bureau de l’Assemblée nationale a examiné la recevabilité de la proposition de résolution déposée le 10 novembre 2016 visant à réunir le Parlement en Haute Cour en vue d’engager une procédure de destitution à l’encontre du Président de la République.

A la majorité de ses membres, le Bureau a rejeté la proposition (8 d’avis de la déclarer recevable, 13 d’avis de la déclarer contraire). 







Publicités



Paris Tribune : Je viens de suivre Clelia Ninoc sur #Vimeo : https://t.co/REWxiIPv6v
Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.