Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



25/11/2009 - 17:46
        

Geneviève Bertrand : "Quelles autres pistes envisagez-vous de valoriser ?"

Sixième Tribune



La présidente de la commission de la Culture défend la mise à disposition des salons de réception de l'Hôtel de Ville avec une légère réserve.



La Conseiller de Paris et maire-adjoint du 6ème arrondissement a la charge de présenter le dernier voeu qui a clôturé hier à 21h15 le Conseil de Paris. Le voeu des socialistes s'appuie sur le rapport Lévy-Jouyet, remis en décembre 2006 à Thierry Breton, ministre de l’Économie, des finances et de l’industrie, sur la Commission sur l’économie de l’immatériel qu'ils ont présidé. Appliquée à l'Hôtel de Ville, la démarche vise à louer le patrimoine immatériel de la Ville, à savoir ses salons, en appliquant un tarif correspondant à leur image, notoriété etc...
Si elle vote pour, l'idée lui semblant bonne, l'élue du Nouveau Centre regrette simplement que les tarifs de location ne figurent pas dans le voeu. Elle estime donc que ces derniers s'inscrivent "dans le volume des tarifs de l'Etat" et indique que le Quai d'Orsay loue 60 000 € son salon pour une soirée privée. "Quelles autres pistes envisagez-vous de valoriser ? " demande-t-elle car "Paris a un capital considérable dont nous n'avons pas conscience".
Geneviève Bertrand, Conseiller de Paris depuis 2001
Geneviève Bertrand, Conseiller de Paris depuis 2001

La question n'obtient pas de réponse. Pour Christian Sautter, Conseiller de Paris et adjoint au maire chargé de l'Emploi, du Développement économique et de l'Attractivité internationale, la philosophie est claire : "Les petites économies font les grandes solidarités". Il rejoint l'initiative prise par le Quai d'Orsay pour financer leur budget.
Ian Brossat, Conseiller de Paris et président du groupe Communiste et Partis de Gauche et apparentés, n'y est pas favorable : "J'ai déjà demandé des salons à l'Hôtel de Ville et ils n'étaient pas disponibles". Pas question pour lui de l'autoriser pour des entreprises privées.
Le voeu relatif au tarif de mise à disposition des salons de réception de l'Hôtel de Ville passe au vote dans une salle quasi-vide : 13 voix "contre" (voix communistes, écologistes et UMPPA) et 9 voix "pour" (voix socialistes et du Centre et Indépendants). Le voeu est rejeté.


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.