Connectez-vous S'inscrire
 
Menu
paristribune.info paristribune.fr
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     


Actualités 75001 Paris
Samedi 2 Avril 2011 - 11:40
La rédaction avec la participation de Yasmin Ramos

Cet article cite : 1er arrondissement, gilberto gil

        

Gilberto Gil, un homme politique qui chante, ou un chanteur devenu politique ?

Un héros national au Brésil, mondialement connu dans le monde de la musique.


Le parcours impressionnant du chanteur brésilien, Gilberto Gil.




Gilberto Passos Gil Moreira, ou tout simplement, Gilberto Gil. Samedi 2 avril 2011, le théâtre du Châtelet accueille une figure légendaire de la musique brésilienne.

Le Maître de la bossa nova, un style qui mélange le samba et le jazz, est né à Salvador de Bahia il y a bientôt 70 ans. A son actif : la composition de 57 albums. Il a reçu 12 disques d’or, 5 de platine et 8 Grammys. Il est pour le Brésil ce que John Lennon et Paul McCartney ont été dans le monde anglophone.

C’est en 1962 qu’il compose ses premières chansons. Il s’intéresse rapidement au contexte politique de son pays, et compose de chansons centrés sur cette politique et l’activisme social. Il sera emprisonné avec son ami, tout aussi connu que lui, Caetano Veloso, par le régime militaire brésilien instauré en 1964. Exilé à Londres, il rentre au Brésil en 1972 avec un CV impressionnant: il a joué avec les plus grand groupes de l’époque, Pink Floyd, Yes, Rod Stewart... De retour, il compose des albums, les uns plus réussis que les autres. Il enchaîne les tournés : Brésil, Etats-Unis, Canada, et maintenant il s’attaque à l’Europe.

Après un passage à la vie politique de 1988 à 1992 en tant que conseiller municipal de Salvador, Gilberto Gil retourne à la composition et aux tournées internationales. Mais son histoire devient encore plus intéressante en janvier 2003, lorsque le nouveau Président, Luis Inacio Lula da Silva, ou Lula, le nomme Ministre de la Culture, poste qu’il garde pendant cinq ans et demi. Il est le deuxième Noir à rentrer dans le gouvernement brésilien, après le footballeur Pelé en 1995.

Certaines critiques accusent Lula de l’avoir nommé seulement pour s’attirer de la popularité. Il s’engage activement dans le projet de Licence Creative Commons : un ensemble de licences régissant les conditions de la réutilisation ou distribution des oeuvres, notamment sur internet. Leur but est de fournir un outil juridique qui garantit à la fois la protection des droits de l’auteur d’une oeuvre ainsi que la libre circulation du contenu culturel de cette oeuvre.

Il reçoit en France la distinction de Chevalier des Arts et des Lettres des mains de Jack Lang en récompense pour sa carrière, et il est fait grand officier de la Légion d’honneur à Paris le 1er octobre 2005.
Le 30 juillet 2008, il démissionne de son poste de Ministre de la Culture pour retourner à sa carrière musicale, celle qui le passionne réellement.

Rendez-vous samedi 2 avri 2011 pour connaître cette légende de la chanson populaire brésilienne.


Gilberto Gil
Théâtre du Châtelet
1 place du chatelet 75001 Paris
Renseignements / réservations : 01 40 28 28 40.



Nouveau commentaire :
La loi interdisant certains types de commentaires, un contrôle est effectué avant publication. Avant d'écrire et poster les mots "arnaque, corruption, imposture, malversation, raciste, homophobe" etc..., veuillez auparavant nous transmettre vos preuves pour vérification. Merci de votre compréhension, la rédaction.

Et aussi :
< >

Samedi 22 Avril 2017 - 12:25 Stéphane Gisclard magnifie la femme libre

Actu Paris 1e | Infos Paris 1e | Autres actus Paris 1e | Autres infos Paris 1e


Publicités


Paris Tribune : Océanie : un nouveau site d'actualités sur le portail Paris Tribune via https://t.co/0BaTXr1mUQ https://t.co/BBymn4Ieu6
Paris Tribune : Après @paristribune_ l' #outremer est aussi publié dans @maohitribune 'Aita atu ai * https://t.co/YbxgV6aPX6 https://t.co/EQRUeF8UnO
Paris Tribune : Score du premier tour de la #Présidentielle2017 à @paris : @Anne_Hidalgo en difficulté rejoint @EmmanuelMacron https://t.co/ycQbCICGqU

Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.