Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



10/02/2011 - 14:43
        

Interpellation d'une faussaire à Belleville

Une faussaire interpellée dans le 20e arrondissement de Paris.



Une opération de contrôle de travail dissimulé met à jour un trafic de faux-documents administratifs.



Faux-document.
Faux-document.
Une opération de contrôle de travail dissimulé dans le secteur de Belleville, dans le 20e arrondissement de Paris, a engagé le 7 février 2011 la brigade spécialisée de terrain (BST), différentes directions de la préfecture de police, ainsi que des agents des impôts et de l’URSSAF.
Une personne, une femme de 39 ans, au comportement suspect en possession d’une carte d’identité malienne et d’un titre de séjour est interpellée par la brigade anti-criminalité (BAC) du 2ème district. Ils sont faux. Elle déclare spontanément fabriquer de faux documents administratifs.
L’enquête est confiée à l’unité de traitement en temps réel (UTTR). Entendue, la faussaire précise qu’elle doit remettre ces documents à un homme âgé d’origine africaine le jour même, vers 13 heures, à proximité d’une station de métro de l’arrondissement. Elle reconnaît établir d’autres types de documents à la demande de ce dernier moyennant une somme de 30 euros l’unité, en précisant travailler depuis 2003 pour cet homme, pour un revenu mensuel de 500 euros.
Une perquisition a lieu à son domicile à Tremblay-en France (93) : ordinateur, disque dur, imprimante, scanner, planche à découper, perforatrices, appareil de plastification, 2 cartes SD, 4 clés USB ainsi que 8 faux titres de séjour, 3 fausses cartes nationales d’identité et la somme de 1000 euros sont découverts.

La brigade d'enquêtes sur les fraudes aux technologies de l'information (BEFTI) relève la présence :
- dans l’ordinateur portable : 317 documents (photographies, cartes d’identité, cartes de séjour, attestations de sécurité sociale…) ;
- sur le disque dur : 574 fichiers (tampons professionnels et officiels…) ;
- et sur une clef USB de 145 fichiers (cartes de séjour, tampons, signatures…).
Le commanditaire qui ne s’est pas présenté au rendez-vous a été identifié par les enquêteurs.
Déjà connue pour les mêmes faits, la femme a été déférée au Parquet de Paris. Une information judiciaire est ouverte, en vue d’interpeller le donneur d’ordres.

Source : Service de la communication de la Préfecture de police de Paris.




Et aussi
< >

Jeudi 15 Juin 2017 - 23:12 La lapidation de train

Mercredi 14 Juin 2017 - 15:10 Coups de couteau à la station Ranelagh à Paris

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.