Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



Cet article cite : 11e arrondissement
23/12/2010 - 19:41
        

Interpellation de l’auteur de 10 agressions sexuelles dans le métro parisien

Les agressions ont été commises dans le secteur des lignes de métro n°3, 8 et 9.



Les agressions avaient eu lieu principalement dans le 11e arrondissement de Paris.



(c) Frog 974 - Fotolia.com
(c) Frog 974 - Fotolia.com
Entre le 28 août et le 13 décembre 2010, 8 femmes font l’objet d’agressions sexuelles dans le secteur Est du métro parisien (lignes 3, 8 et 9), essentiellement commises dans le 11e arrondissement de Paris. L’exploitation de la vidéoprotection permet d’attribuer les faits à un seul et même homme. Les effectifs de la police de l’agglomération du 11e sont sensibilisés, de nombreux dispositifs de surveillance mis en place.
Le 20 décembre 2010, un homme correspondant au signalement est repéré à hauteur de la station St Maur (ligne 3), les policiers le voient en repérage, monter dans un véhicule et se diriger vers la station St Ambroise (ligne 9) où il effectue de nouveau des repérages. Il est interpellé.
Agé de 35 ans, déjà mis en cause en 2005 dans une affaire de voyeurisme, la perquisition effectuée à son domicile à Gagny (93) permet de retrouver les vêtements qu’il portait lors des agressions.
Deux autres affaires ont pu lui être imputées dont une commise à l’encontre d’une jeune fille de 16 ans. Il a été reconnu par l’ensemble des victimes.
Il a été déféré le 21 décembre au Parquet de Paris en vue de l’ouverture d’une information judiciaire.

Source : Service de communication de la Préfecture de Police de Paris.




Et aussi
< >

Jeudi 15 Juin 2017 - 23:12 La lapidation de train

Mercredi 14 Juin 2017 - 15:10 Coups de couteau à la station Ranelagh à Paris

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.