Connectez-vous S'inscrire
 
Menu
paristribune.info paristribune.fr
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     


Actualités 75001 Paris
Jeudi 24 Janvier 2013 - 14:04


        

L'Atelier de la République au coeur d'une polémique parisienne

Ier arrondissement : Colloque "L'ouverture du mariage civil aux couples de même sexe est-elle un progrès" à la mairie du Ier arrondissement


L'Alelier de la République, Jean-François Legaret et Thierry Coudert ou la question de l'indépendance d'un club de la pensée libre.




L'Atelier de la République s'en serait bien passé : la médiatisation du "Grand Débat" qu'il organise le 24 janvier 2013 à la mairie du Ier arrondissement sur l'ouverture du mariage civil aux couples de même sexe a fait l'objet de nombreux couacs.

"Mariage pour tous" : sous l'estampille de communication, le projet de loi du gouvernement visant à ouvrir le mariage aux couples de personnes de même sexe, avec la conséquence automatique, à défaut de disposition contraire de la loi, de permettre à ces couples d'adopter.

Un sujet de société dont l'Atelier de la République, 'think-thank' (laboratoire d'idées, NDLR) "humaniste, progressiste et indépendant", a souhaité s'emparer dès le mois de septembre 2012, explique Stéphane Gérard, économiste et fondateur du cercle de réflexion.

Le groupe d'experts et des professionnels fait appel, entre autres, aux conseils de Thierry Coudert, conseiller de Paris du XVIIe arrondissement de Paris, vice-président du groupe UMPPA au Conseil de Paris. Le président de La Diagonale est connu pour être favorable au mariage aux couples de même sexe.

Lors du conseil de Paris de juin 2011, il vote avec 6 autres conseillers de Paris un voeu favorable au mariage homosexuel avec l'exécutif municipal. 11 élus UMPPA assistent au vote et aucune voix dissonante ne se fait entendre à ce moment-là.

Maire du Ier arrondissement de Paris, devenu président du groupe UMPPA au Conseil de Paris, Jean-François Legaret répond favorablement à la demande de salle faite par l'un des responsables de l'Atelier de la République qui habite l'arrondissement.

Le grand coordinateur du débat est Jean-Michel Quillardet, avocat à la cour d’appel de Paris, ancien grand maître du Grand Orient de France (2005-2008), membre de la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme, organisme indépendant qui siège auprès du Premier ministre et président de l’Observatoire International de la Laïcité Contre les Dérives Communautaires. Un nombre importants d'intervenants, responsables politiques, acteurs associatifs, intellectuels et religieux sont appelés à débattre.*

Mélange des genres ?

La polémique fait irruption lorsque Thierry Coudert médiatise dans un communiqué de presse le fait d'avoir été écarté de la liste des intervenants par l'Atelier de la République sur des indications du maire du Ier arrondissement et président de l'UMPPA.

Contacté, l'Atelier de la République nie toute pression et accuse Thierry Coudert de rechercher le coup médiatique pour exister politiquement. Stéphane Gérard indique également à Paris Tribune avoir l'intention de déposer plainte contre Thierry Coudert.

L'Atelier fait également savoir que Jean-François Legaret ne connaissait pas la liste des intervenants sur laquelle Thierry Coudert, qui avait été mis au courant de sa non-figuration, aurait été retiré depuis plusieurs jours ; qu'il s'agit d'un débat au niveau national et non pas parisien.

La mairie du Ier arrondissement ne répond pas : elle n'est pas organisatrice de l'événement, quand bien même Le Parisien a publié le contraire. L'information a été rectifiée : Le Parisien, de bonne foi, avait cru que Jean-François Legaret était l'organisateur du débat via un communiqué reçu de la mairie et non pas de L'Atelier de la République lui-même.
Le service communication du groupe UMPPA s'emmêle également les pinceaux puisqu'un courriel est envoyé par erreur annonçant le "Colloque sur le mariage pour tous organisé par Jean-Francois Legaret à la mairie du 1er arrondissement ", aussitôt suivi d'un rectificatif.

Le grand gagnant de la situation : Jean-François Legaret. En ayant répondu favorablement à l'Atelier, en moins de temps qu'il ne faut à un élu pour répondre à une demande de salle, le club devant solliciter toutes les mairies d'arrondissement, le président du groupe de l'opposition municipale est à la fois contre le projet de loi, après avoir lancé un appel à manifester le 13 janvier, et pour le débat, puisqu'il reste ouvert à la discussion. La mairie du Ier devient la seule mairie UMP à organiser un tel colloque.

En revanche, L'Atelier de la République semble être le grand perdant. Tentant de faire bonne figure, il s'accroche à sa position de club de la pensée indépendant. Pourtant, sur le compte Facebook de Stéphane Dassé, un ancien de Gay Lib et membre de l'Atelier, l'on pouvait lire, jusqu'à leur suppression le 23 janvier 2013, des échanges dans lesquels il "regrette sincèrement cette situation". Ce qui en dit long sur la partie immergée de l'iceberg.**

Le projet de loi sera présenté en séance publique à partir du lundi 28 janvier 2013 à l'Assemblée nationale.


Informations pratiques :
Débat sur "L’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe est-elle un progrès ?"
De 13h45 à 19h30
Salle des mariages de la mairie du Ier arrondissement
4 place du Louvre 75001 Paris.

** Echanges sur Facebook supprimés

Message de Stéphane Dassé : (...) Je co-organise un grand débat consacré au mariage pour tous. Objectif : écarter les polémiques stériles et se parler de la façon la plus constructive possible.

Parmi les 14 commentaires :

Thierry Coudert : Je n'ai ni ressentiment ni rivalité. Je m'indigne simplement qu'un think-thank soi-disant indépendant radie de son programme qqn auquel il a été associé dès l'origine parce que l'élu qui prête la salle, connu par ailleurs pour son combat contre le mariage, l'exige. C'est pour le moins original. Quant aux noms cités, ils ne sont en aucun cas ump. Croustillant de voir que l'ump est représenté par Bedin et Legaret.

Un internaute : Bravo pour cette initiative mais je ne viendrai pas dans les locaux tenus par un maire UMP notamment au regard de son attitude face au mariage pour tous... le temps de l'alibi UMP et terminé... bon débat quand même.

Un internaute : Merci de favoriser l'écoute, le dialogue respectueux de l'autre et le débat apaisé sur un sujet qui le mérite bien.

Stéphane Dassé à Thierry Coudert : Je regrette sincèrement cette situation quant à ton intervention.Toutefois les dissensions qui existent entre Jean-François Legaret et toi concernent, sauf erreur de ma part, un tout autre sujet que celui abordé par ce colloque.
J'espère vivement, cher Thierry, que nous aurons l'occasion de travailler prochainement ensemble pour faire avancer le mariage pour tous et bien d'autres sujets.


Thierry Coudert : (...) Pour le reste, tu comprendras que je sois sceptique à l'égard d'un think-thank qui se fait imposer ses orateurs par le prêteur de salle (...) Le fait que vous m'ayez rayé du programme à sa demande m'évitera au moins d'être manipulé (...)
Salle des mariages transformée en salle du conseil d'arrondissement  - Photo : Archives PT.
Salle des mariages transformée en salle du conseil d'arrondissement - Photo : Archives PT.

* Les participants au colloque

Carton d'invitation de L'Atelier de la République :
Le Grand Débat "L’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe est-elle un progrès ?"

Salle des Mariages
Mairie du Ier arrondissement de Paris.

La question du mariage pour tous ne cesse de faire débat, jusqu’aux portes de nos écoles. Si 60 % des personnes interrogées se déclarent favorables au mariage pour les couples homosexuels, les positions se simplifient et se radicalisent, entraînant de ce fait un durcissement des oppositions.

Or, les questions que soulève cette importante réforme méritent pourtant mieux qu’un vaste dialogue de sourds. L’Atelier de la République, dans un esprit humaniste d’ouverture et de respect de toutes les convictions, a choisi de réunir responsables politiques, acteurs associatifs, intellectuels ou encore des religieux pour un débat serein et constructif. Notre ambition est de dépasser les clivages au profit d’une pensée réflexive.

A l’issu de ce grand débat coordonnée par JM QUILLARDET, ancien Grand-Maître du Grand Orient et Stéphane DASSE, co-fondateur de Gaylib, l’Atelier de la République exprimera ses propositions.

Ouverture :
Jean-François LEGARET- Maire UMP du 1er Arrondissement de Paris,
Dominique BERTINOTTI, Ministre déléguée à la Famille
Olivier REGIS - Président,
Stéphane GERARD - Fondateur, Directeur Général de l’Atelier de la République.

Jean-Louis BORLOO - Président du Parti radical et de l’UDI,
Camille BEDIN - Secrétaire Nationale de l’UMP en charge de l’égalité des chances,
Gilles BON-MAURY - Ancien Président d’Homosexualité et socialisme,
Dominique BOREN - Co-Président de l’Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens,
Béatrice BOURGES - Secrétaire Générale d’Entreprise & Progrès, Présidente du Collectif pour l’enfant,
Eddie AÏT - Conseiller régional d’Ile-de-France, PRG, Maire de Carrières-sous-Poissy,
Franck GIAOUI - Président du Beit Haverim,
Nicolas GOUGAIN - Porte-parole de l’Inter-Lgbt,
Bruno JEANBART - Directeur général adjoint d’OpinionWay,
Bruno LE ROUX - Président du Groupe PS à l’Assemblée Nationale,
Thierry MASSIS – Représentant de l’église catholique à la CNCDH, créateur des conférences Droit, Liberté et Foi,
Caroline MECARY - Avocate au barreau de Paris, Co-Présidente de la Fondation Copernic,
Catherine MICHAUD - Présidente de GayLib,
Ludovic-Mohamed ZAHED - Président des Musulmans Progressistes de France,
Marc PERNOT - Pasteur à l’Oratoire du Louvre,
Jean-Luc ROMERO - Militant associatif, responsable d’ONG et CR apparenté PS,
Dominique REYNIÉ - Politologue, Professeur des universités à Sciences Po,
Elisabeth RONZIER - Présidente de SOS Homophobie,
Pierre SERNE - Trésorier de l’ILGA Europe (International Lesbian and Gay Association) et Vice-Président du Conseil Régional d’Ile-de-France, EELV,
Virginie TELLENE, connue sous le nom de Frigide BARJOT - Humoriste et chroniqueuse mondaine,
Rama YADE - 1ière Vice-Présidente du Parti Radical et Vice-Présidente de l’UDI.


NDLR : Laurent Wauquier s'étant désisté à la dernière minute, il est remplacé par le maire UMP du Chesnay.

Articles :
- 23 juin 2011 : UMP : oui au mariage pour les couples de même sexe.
- 16 janvier 2013 : Règlement de comptes suite à la manifestation contre le "Mariage pour tous".
- 16 janvier 2013 : Facture de la pelouse du Champ de Mars : les réactions de l'UMPPA, du PC/FG et du Maire de Paris.
- 18 janvier 2013 : Réponse à C. Fourest.



Commentaires

1.Posté par brulpourpoing le 24/01/2013 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le " couac " est le cri typique de la volaille socialiste.

Nouveau commentaire :
La loi interdisant certains types de commentaires, un contrôle est effectué avant publication. Avant d'écrire et poster les mots "arnaque, corruption, imposture, malversation, raciste, homophobe" etc..., veuillez auparavant nous transmettre vos preuves pour vérification. Merci de votre compréhension, la rédaction.

Actu Paris 1e | Infos Paris 1e | Autres actus Paris 1e | Autres infos Paris 1e


Publicités


Paris Tribune : Je viens d'ajouter « Si Oscar Temaru l'indépendantiste n'est plus candidat, quelles sont les consignes de vote ?… https://t.co/HpSghKZKS6
Paris Tribune : Je viens de mettre en ligne « Si Temaru n'est pas candidat, quelles sont les consignes de vote ? Partie 6 et fin.… https://t.co/0dY9r1XRD2
Paris Tribune : Je viens d'ajouter « Oscar Temaru raconte la grève des Dockers délogée par l'armée le 23 octobre 1987 - Part… https://t.co/Vso7xsXggx
Paris Tribune : Je viens de mettre en ligne « Oscar Temaru raconte la grève des Dockers délogée par l'armée le 23 octobre 198… https://t.co/vkIxBK4Krk

Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout avec Paris Tribune sur Vimeo.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.