Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



25/11/2012 - 17:15
        

"L'UMP doit suivre l'avis de ses membres"

La démocratie à l'UMP : l'UMP suivra-t-elle l'avis de ses adhérents ?



L'UMP étant une association de loi 1901, il revient à ses adhérents de décider.



Dans toute association, ce sont les membres qui décident. Dans toute association, le président doit suivre l'avis majoritaire de ses membres.

Jean-François Copé entendra-t-il l'avis des membres adhérents de l'UMP qui demandent sur les réseaux sociaux à "revoter" ?
A défaut d'avoir pu sonder exclusivement les membres de l'UMP, une enquête Ifop/JDD publiée le 25 novembre 2012 cite "les adhérents de l'UMP".

Les adhérents de l'UMP cités dans une question du sondage Ifop/JDD

Las du spectacle offert depuis le 19 novembre 2012 par les 2 prétendants au siège de président de l'UMP, les voix des adhérents de l'UMP se font entendre. Ils rappellent que l'UMP est une association de loi 1901 et réclament "un nouveau vote, mieux organisé, sans procuration et avec possibilité de vote électronique".

Jusque-là invisibles dans les sondages et confondus avec les sympathisants de l'UMP, les adhérents se voient reconnaître dans la dernière enquête Ifop/JDD*.

La 3e question posée du 22 au 23 novembre 2012 dans le questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 1005 personnes de plus de 18 ans représentatif de la population française, porte sur "la perception des solutions envisagées pour sortir l'UMP de la situation".

Questions et réponses : "Diriez-vous que ce serait une bonne chose ou une mauvaise chose pour l’UMP..."

"- Qu’Alain Juppé s’implique provisoirement dans l’UMP pendant que ce parti règle les problèmes liés à son élection interne"
Réponses : Une bonne chose pour 88 % des sympathisants interrogés et pour 73 % des Français interrogés.

"- Que les adhérents de l’UMP soient amenés à voter de nouveau pour élire leur président"
Réponses : Une bonne chose pour 67 % des sympathisants interrogés et pour 71 % des Français interrogés.

"- Que l’UMP règle les problèmes liés à son élection interne devant la Justice"
Réponses : Une bonne chose pour 24 % des sympathisants interrogés et pour 42 % des Français interrogés.
58 % des Français interrogés pensent que c'est une mauvaise chose.

Les 71 % des Français interrogés, ayant répondu que c'est une bonne chose que les adhérents de l’UMP soient amenés à voter de nouveau pour élire leur président, représentent :

- 70 % d'hommes et 73 % de femmes
- 70 % de moins de 35 ans (70 % tranche 24 - 35 ans) et 72 % de 35 ans et plus (75 % tranche 35 - 49 ans)
- 73 % d'actifs (74 % de profession intermédiaire) et 69 % d'inactifs (70 % retraités)
- 70 % de la région parisienne et 72 % de province
- 70 % de l'agglomération parisienne et 75 % des communes rurales
- 78 % de proximité politique avec la gauche (PS, Front de Gauche, EELV, NPA avec moins de 40 individus)
- 67 % de proximité avec le Modem
- 66 % de proximité avec la droite (UMP, FN et UDI avec moins de 40 individus)
- 71 % proche d'aucune formation politique
- 81 % de votes pour François Hollande et 71 % de votes pour Nicolas Sarkozy au 1er tour de la présidentielle
- 74 % pour l'entourage de François Fillon ayant raison après l'élection et 68 % pour l'entourage de Jean-François Copé ayant raison après l'élection.

Les détails relatifs aux 67 % de sympathisants de l'UMP, ayant répondu que c'est une bonne chose que les adhérents de l’UMP soient amenés à voter de nouveau pour élire leur président, ne sont pas indiqués.

* Journal Du Dimanche du 25 novembre 2012 :
http://www.lejdd.fr/var/lejdd/storage/original/media/files/politique/sondage_ump.pdf

http___www_lejdd_fr_var_lejdd_storage_original_media_files_politique_sondage_ump.pdf http-::www.lejdd.fr:var:lejdd:storage:original:media:files:politique:sondage_ump.pdf  (1.06 Mo)


UMP : Une Mort Programmée ?

Le risque d'implosion de l'UMP, les adhérents interrogés par Paris Tribune le balaient d'un revers de main et argumentent : "l'UMP n'a pas besoin d'imploser ou d'exploser, il y a déjà des mouvements très différents au sein de l'UMP ! (...) "

Leurs regards se tournent vers les chefs de file des 6 Mouvements reconnus. Les motions de 5 sur 6 d'entre eux ont dépassé la barre des 10 % des suffrages exprimés afin qu'ils puissent disposer d'une représentation au sein de toutes les instances de l'UMP et d'un budget de fonctionnement propre. Vont-ils jouer un rôle dans la résolution de la crise à l'UMP ? Lequel ? Le peuvent-ils ?

Là encore, des membres de l'UMP, association de loi 1901, veulent qu'on les écoute. Ils ont pris acte des grandes différences qui traversent l'UMP et qui sont maintenant reconnues dans les Mouvements composés de membres pro-Copé et de membres pro-Fillon. Ce qui se passe entre Jean-François Copé et François Fillon, outre les questions de tactique politique, se réduirait à un problème d'ego entre les 2 hommes.

Les adhérents demandent à revoter. C'est une question de base de la base : l'UMP suivra-t-elle l'avis de ses membres ?

Articles :
- 6 décembre 2012 : Téléphone Emailing Telemeeting Relance : les adhérents de l'UMP sollicités par les équipes de Copé.
- 5 décembre 2012 : NKM et Bruno Lemaire : après l'Appel à l'Unité, la Pétition.
- 3 décembre 2012 : Elections internes à l'UMP : Claude Goasguen assume la responsabilité dans le 16e arrondissement.
- 29 novembre 2012 : Les déclarations politiques du RUMP et de l'UMP remises à la présidence de l'Assemblée nationale.
- 28 novembre 2012 : Le groupe UMP au Sénat vote pour de nouvelles élections à l'UMP.
- 28 novembre 2012 : François Fillon Président du Rassemblement - UMP.
- 27 novembre 2012 : Crise à l'UMP : l'étincelle de Copé.
- 27 novembre 2012 : François Fillon annonce la création du groupe "Rassemblement-UMP" à l'Assemblée nationale.
- 26 novembre 2012 : La commission de recours rend son verdict : Jean-François Copé gagne avec 952 voix d'avance.
- 26 novembre 2012 : François Fillon saisit la justice.
- 26 septembre 2012 : Echec de la tentative de conciliation : Jean-François Copé parle d' "un climat extrêmement cordial et sympathique"
- 25 novembre 2012 : Alain Juppé : "Ma mission est achevée"
- 25 novembre 2012 : "L'UMP doit suivre l'avis de ses membres"
- 25 novembre 2012 : Naissance de 5 Mouvements à l'UMP.
- 24 novembre 2012 : Jean-François Copé préside l'UMP, François Fillon tient tête à Paris.
- 23 novembre 2012 : Alain Juppé met François Fillon et Jean-François Copé d'accord.
- 23 novembre 2012 : La COCOE reconnaît son erreur.
- 22 novembre 2012 : Jean-François Copé saisit la Commission nationale des recours.
- 22 novembre 2012 : L'UMP ne reconnaît pas l'outre-mer.
- 19 novembre 2012 : Le nouveau président de l'UMP est Jean-François Copé.
- 19 novembre 2012 : La difficile mission de la commission de contrôle des opérations de vote de l'UMP.
- 19 novembre 2012 : Jean-François Copé abîme l'image de l'UMP en annonçant sa victoire sans attendre les résultats de la commission de contrôle.
- 18 novembre 2012 : Elections à l'UMP : François Fillon attend sereinement la proclamation de sa victoire.
- 18 novembre 2012 : Elections à l'UMP : Jean-François Copé annonce sa victoire.


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.