Connectez-vous S'inscrire
 
Menu
paristribune.info paristribune.fr
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     


Actualités 75001 Paris
Lundi 21 Janvier 2013 - 18:09


        

L'association Paris A Nouveau relance la question de primaires à droite

Ier arrondissement : débat sur les primaires à Paris au Café du Pont Neuf 14 quai du Louvre 75001 Paris.


Une association qui se propose d'organiser les débats des Primaires à droite.




C'est un heureux hasard selon certains : l'association "Paris A Nouveau" lance son premier débat dans le Ier arrondissement où est élu le chef de l'opposition au Conseil de Paris, avec la participation de celui-ci.

S'inspirer voire améliorer les primaires socialistes de 2011

Pour faire avancer le débat sur l'organisation des primaires à droite à Paris, avec la participation de Jean-François Legaret, de maires d'arrondissement et conseillers de Paris, l'association "Paris A Nouveau" veut tenir compte de l'expérience des uns et des autres : les élections internes pour la présidence de l'UMP en 2012 et les primaires socialistes pour la présidentielle en 2011.

Dans un premier temps, il s'agirait d'organiser un scrutin le plus ouvert possible :
"l’organisation ne doit pas sembler émaner d’un seul parti, UMP, UDI ou autre, mais être, dès l’abord, perçue comme ouverte à différents mouvements y compris et surtout à des électeurs qui ne sont membres d’aucune formation (...)" est-il expliqué dans un mail envoyé à plusieurs dizaines de milliers de Parisiens.

L'objectif est de se mettre d'accord sur un calendrier :
"(...) considérant que les municipales auront lieu en mars 2014, les primaires pourraient se tenir sur deux mois, soit d’avril à juin 2013 soit de novembre à décembre 2013, pour s’achever avant les vacances de Noël ou d’été (...)" poursuit la missive.

© jovannig - Fotolia.com
© jovannig - Fotolia.com
Question organisation, "(...) les grandes lignes de l’organisation matérielle des primaires socialistes pourront être reprises, ce qui permettrait de faire taire les critiques des médias et n’interdit évidemment pas qu’on s’en éloigne pour les améliorer (...)".

Parmi elles : "(...) le principe d’un vote des électeurs inscrits sur les listes parisiennes moyennant une contribution d’un euro qui permettra de financer la location des bureaux (...) cet euro symbolique sera acquitté au moment du scrutin et il sera demandé aux votants s’ils acceptent de figurer sur un mailing utilisé pour les élections mais détruit par la suite pour se conformer aux prescriptions de la CNIL laquelle sera saisie des modalités d’organisation du processus dès que possible (...)"

Avec une nouveauté : s'ouvrir à la question métropolitaine en trouvant "un moyen d’associer les habitants du Grand Paris non électeurs au scrutin, à titre consultatif, avec le cas échéant des sortes de boîtes à idées qui seront installées dans des communes de banlieue".

Et aussi une "vraie difficulté" :
"Le principe d’un vote à deux tours sur le nom de la tête de liste parisienne est incontournable. La vraie difficulté est la question des arrondissements".

Pour Serge Federbusch à l'initiative du débat :

"(...) Il serait opportun que la tête de liste par arrondissement soit désignée le même jour pour qu’aucune querelle ne perdure (...)
il paraît inutilement périlleux de soumettre les maires d’arrondissement sortants à un processus qui verrait leur action et leur bilan critiqués dans leur propre camp (...)"
.

"A contrario, indique le conseiller du Xe arrondissement UMPPA, fondateur du Delanopolis.fr, auteur d'articles sur Atlantico.fr et président du Parti des Libertés, n’organiser de primaires d’arrondissement que là où il n’y a pas de maire sortant pourrait être vécu comme une forme de rupture d’égalité (...)".

Qui pourrait se présenter, quel système de parrainage retenir dans les arrondissements, etc... ?
Des premiers chiffres donnent une idée de l'organisation à mettre en place : si entre 4 ou 6 candidats postulent pour être élu comme tête de liste à droite dans chaque arrondissement, ils seraient entre 80 et 120 candidats aux primaires au 1er tour. Ils n'étaient que 6 candidats au 1er tour des primaires socialistes en octobre 2011 et 2 pour les élections internes de l'UMP en 2012.


Débat le 23 janvier 2013 dès 19h au Café du Pont Neuf dans le Ier arrondissement.
Avec :
- Jean-François LEGARET, maire du Ier arrondissement, Président du groupe UMPPA au Conseil de Paris
- François LEBEL, maire du VIIIe arrondissement et Vice-Président du CNIP
- Vincent ROGER, Conseiller de Paris du IVe arrondissement et de la Région Île-de-France
- Pierre-Yves BOURNAZEL, Conseiller de Paris du XVIIIe arrondissement et de la Région Île-de-France
- Serge FEDERBUSCH, Conseiller UMPPA du Xe arrondissement de Paris et Président du Parti des Libertés.




Commentaires

1.Posté par Titi parisien le 21/01/2013 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La droite n'est pas encore prête de gagner, moi je vous l'dis !

Nouveau commentaire :
La loi interdisant certains types de commentaires, un contrôle est effectué avant publication. Avant d'écrire et poster les mots "arnaque, corruption, imposture, malversation, raciste, homophobe" etc..., veuillez auparavant nous transmettre vos preuves pour vérification. Merci de votre compréhension, la rédaction.

Actu Paris 1e | Infos Paris 1e | Autres actus Paris 1e | Autres infos Paris 1e


Publicités


Paris Tribune : Je viens de mettre en ligne « Les confessions d'Oscar Temaru, candidat à la campagne de l'élection présiden… https://t.co/1bsknZvUT2
Paris Tribune : Je viens de mettre en ligne « Oscar Temaru : Parcours et formations - Partie 3 » sur #Vimeo : https://t.co/uz74EBawoK
Paris Tribune : "Un Tahitien à l'élection présidentielle 2017 ? Partie 1" : https://t.co/rAwd6bC9S4 via @YouTube
Paris Tribune : Je viens de mettre en ligne « Questions à Oscar Temaru si Tahiti s'auto-proclame indépendante en 2017 - Parti… https://t.co/FtJpe0scMk

Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout avec Paris Tribune sur Vimeo.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.