Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



03/03/2013 - 21:30
        

La FCPE Paris a-t-elle voté à la place de la PEEP ?

Confusion générale lors du CDEN * sur les rythmes scolaires le 28 février 2013.



La réponse devrait être apportée par le Rectorat de Paris.



Dans la cacophonie la plus complète, le voeu de la FCPE * Paris sur les rythmes scolaires "appelant à l'application de la réforme en 2013, dès lors que des moyens suf­fi­sants seraient déga­gés" aurait été adopté par 15 voix Pour et 9 voix Contre :

- 15 voix Pour : 7 votes de conseillers de Paris, 6 votes de la FCPE, 1 vote du syndicat SGEN-CFDT * et 1 vote de la Ligue de l'Enseignement.
- 9 voix Contre : 5 votes du syndicat FSU *, 2 votes du syndicat FO *, 1 vote du syndicat UNSA * et 1 vote du syndicat Sud Education *.

Pour la FCPE Paris, il pourrait bien y avoir 16 votes Pour

La "grande confusion" régnant au moment du vote crée un doute sur le nombre exact de voix en faveur du voeu de la FCPE comme le démontrent les communiqués du Rectorat et de la FCPE Paris.

Dans un communiqué du 28 février 2013, la FCPE Paris annonce le résultat :
15 votes Pour son voeu.

Le Rectorat de Paris fait de même le 1er mars 2013 :
16 voix Pour le voeu de la FCPE.

Le soir même, la FCPE Paris introduit un bémol à son communiqué. Dans un mail adressé à Paris Tribune avant la publication de l'article Vote du CDEN : le Rectorat de Paris et la FCPE Paris publient des résultats différents Anne Coret, secrétaire générale adjointe de la FCPE Paris, apporte les informations suivantes :

"6 fcpe 'pour'
syndicats : 10 -> 9 'contre' 1 'pour'
élus mairies : 10 et 7 votants, 7 'pour' car le suppléant de droite (Hervé Benessiano UMP, ndlr) passait après les titulaires, on n'est pas suppléant d'un élu en particulier, Menguy (UMP, ndlr) étant parti, c'est le titulaire suivant sur la liste qui votait
1 ligue de l'enseignement 'pour'
ça fait 15
et je ne me rappelle plus si les représentants du maire et du préfet ont voté, mais il me semble que l'un a voté pour
ça ferait bien 16"
.

La FCPE Paris a-t-elle voté à la place de la PEEP * ?

La "grande confusion" régnant au moment du scrutin liée à l'incertitude sur le nombre exact de votes remettent en cause également le nombre de voix de la FCPE : "la fédération FCPE aurait voté à la place de la fédération PEEP" allèguent des représentants syndicaux d'enseignants.

Bernard Dubois, responsable presse de la FCPE Paris, n'est pas de cet avis :
"On n'a pas voté pour la PEEP qui n'était pas là (...) La personne qui vous a dit ça, que la FCPE avait voté pour la PEEP... la personne de la PEEP Madame Tapiero que je connais très bien, qui est mon amie, elle est partie parce qu'elle avait une commission après ; donc elle n'a pas pris part au vote, parce qu'à mon avis elle ne voulait pas voter avec les syndicats, enfin peu importe, la vérité c'est que (...) la FCPE a 6 voix et a voté 6 voix, voilà !"

Anne Coret, secrétaire générale adjointe de la FCPE Paris demande la suppression d'une partie de l'article de Paris Tribune Malaise au Rectorat de Paris et refuse de déposer un commentaire rectificatif. Elle cite Wikipedia pour lui donner raison : "un peu de google (...) c'est pratique pour un journaliste google et pas la peine de nous recontacter".

Qui a raison ?

Pour Anne Coret :
"7 représentants de parents
6 fcpe, 1 peep
la déléguée peep est partie avant le vote
cela fait bien 6 fcpe"


Jérôme Lambert, représentant du syndicat SNUIPP-FSU, pense "a priori" que la FCPE a voté à la place de la PEEP mais il n'a "pas eu le temps de reprendre le règlement intérieur".

Jacques Borenjzstein, représentant du syndicat FO, détaille :
- "il y a 7 voix pour le conseil de Paris (alors qu'il y a 10 sièges de conseillers de Paris) parce que le nombre de voix des conseillers de Paris dépend du nombre de représentants syndicaux, et cela se fait en fonction du volume d'enseignants (...)
- 6 voix pour les parents qui se distribuent en fonction des élections en comité des parents, 5 voix FCPE et 1 voix pour la PEEP (...)
- et ensuite il y a 10 voix pour les organisations syndicales (...) dans les gros départements il y a 10 représentants des enseignants (...)
- + 1 vote pour le représentant des associations complémentaires (...)"


Il en déduit que 6 votes pour la FCPE "c'est déjà un peu gonflé puisque la FCPE n'a que 5 sièges et qu'ils ont voté en lieu et place de la PEEP".

En réponse à la FCPE Paris qui affirme avoir droit à 6 voix, Jacques Borenjzstein indique que "ce n'était pas ce qui était indiqué dans l'arrêté". Pour lui, "de fait, la FCPE a voté pour la PEEP. Puisque la PEEP n'était pas là, ils n'auraient dû voter qu'avec 5 voix et ils ont exprimés 6 voix".

Pour connaître avec certitude le fin mot de l'histoire, le Rectorat de Paris devra sortir de son silence... A moins qu'il ne préfère attendre la validation du procès-verbal du CDEN sur les rythmes scolaires. Elle ne pourrait intervenir que dans 1 an au minimum : le dernier procès-verbal de CDEN adopté lors du CDEN de rentrée le 23 octobre 2012 date d'une réunion tenue en juin 2011.
© pict rider - Fotolia.com
© pict rider - Fotolia.com

La FCPE Paris soutient le gouvernement

La fédération des parents d'élèves poursuit son combat en faveur de nouveaux rythmes scolaires à Paris. Elle publiait dans son rapport d’activité 2010-2011 :

"(...) À grand fracas médiatique, le ministère de l’Éducation nationale a lancé la consultation sur les rythmes scolaires.
Cependant la FCPE Paris et un nombre significatif de conseils locaux ont émis des doutes sur la valeur de cette consultation et sur la pertinence des modalités de sa mise en œuvre, en particulier le recours à un forum internet.
L’injonction de l’Académie, dans des délais très courts, à la tenue de réunions dans les établissements, a été difficilement suivie par manque de temps.
La FCPE Paris a cependant été présente pour affirmer ses positions à l’occasion des 'tables rondes' organisées par l’académie à ce sujet, ainsi qu’à l’occasion du CDEN (département) et d’un CIAEN (région), consacrés à ce sujet.
Nous avons évidemment dénoncé cette précipitation. Les résultats de cette consultation 'écran de fumée' ne nous ont toujours pas été communiqués.
(...) La FCPE Paris reste particulièrement vigilante quant aux propositions qui seront faites en particulier sur le transfert de certaines missions de l’école aux collectivités territoriales et au creusement des disparités que des prises en charge inégales sur le territoire pourraient engendrer. 'On ne repeint pas la cuisine, quand la maison brûle'…"


Des critiques, selon certains, que la FCPE Paris se garderait de renouveler en 2013.

Vidéo : Dominique Dupuis, la présidente de la FCPE Paris, interroge le Maire de Paris sans chercher l'affrontement.

- Voir les vidéos sur la 1ere, 2e, 3e et 4e réunion publique sur Dailymotion : www.dailymotion.com/agencepresse

* FCPE : Fédération des conseils de parents d'élèves des écoles publiques
* PEEP : Fédération des conseils de parents d'élèves de l'enseignement public
* CDEN : Conseil Départemental de l'Education Nationale
* FSU : Fédération syndicale unitaire
* UNSA : Union nationale des syndicats autonomes
* FO : Force Ouvrière
* Sud Education : Solidaires, unitaires, démocratiques
* SGEN-CFDT : Confédération française démocratique du travail
.


Articles :
- 4 mars 2013 : Le Rectorat de Paris confirme les résultats du vote du CDEN.
- 2 mars 2013 : Vote du CDEN : le Rectorat de Paris et la FCPE Paris publient des résultats différents.
- 1er mars 2013 : Malaise au Rectorat de Paris.



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.