Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



19/11/2009 - 06:01
        

La Mairie de Paris récolte 630 000 € au 23 rue Jacob

La ville de Paris vend son patrimoine immobilier dans le 6ème arrondissement.



Un bien immobilier, objet d'une passe d'armes entre l'UMP et le PS lors du conseil d'arrondissement du mois d'octobre, vient d'être vendu aux enchères.



La vente, le 17 novembre à la Chambre des Notaires de Paris, d'un 3 pièces avec terrasse et cave a sans doute déjà une incidence sur le prix de l'immobilier dans le 6ème arrondissement. Le 47.30 m² et sa terrasse de 32.40 m² situé au 23 rue Jacob, escalier A, au 5ème étage à gauche avec ascenseur, comporte une entrée, un séjour, 2 chambres, une cuisine, une salle d'eau avec WC, des rangements, une terrasse sans vis-à-vis et une cave.
Trois visites ont permis aux futurs acquéreurs de se faire une idée du prix qu'ils étaient prêts à payer et du montant des travaux à effectuer. A la séance de 13h30 place du Châtelet, la vente du bien aux enchères, estimé en juillet 2007 par le conseil du patrimoine à 417 000 €, démarre avec une mise à prix de 334 000 €. Il part à 630 000 €.
La Mairie de Paris récolte 630 000 € au 23 rue Jacob

La somme récoltée va alimenter un fond destiné à financer des projets immobiliers (des logements sociaux mais aussi des bureaux) dans des quartiers où le prix de l'immobilier est moins élevé que dans le 6ème. L’actuelle opposition municipale est bien en peine de contester cette politique, elle qui construisit peu de logements sociaux et logements intermédiaires, logements étudiants et résidences pour personnes âgées lorsqu’elle était au pouvoir. Quand elle construisait des logements normaux, elle était critiquée par l'opposition PS d'alors. Depuis 2001, c'est au tour de l'UMP de combattre m² par m² les programmes immobiliers des socialistes. Le prix de l'immobilier à Paris, au plus mal dans les années 82-83-84, est devenu le maître du jeu, imposant une vision au cas par cas.

La Mairie de Paris qui dispose de beaux restes immobiliers entre le boulevard Saint-Germain et la Seine, en particulier à Saint-Germain-des-Prés, vend peu à peu appartements et caves au secteur privé. Rachetés à l'époque du Baron Haussmann, pour une bouchée de pain pour les uns ou à prix d'or pour les autres, les immeubles du quartier Saint-Germain-des-Prés devaient être détruit pour faire place à une large avenue : la rue de Rennes initialement prévue de la Seine jusqu'à Montparnasse. Ce tronçon ne verra jamais le jour. La rue de Rennes commence au numéro 39, place du Québec, de l'autre côté du boulevard : point de rendez-vous sérieux donc, s'il est donné au 1 ou au 37 de la rue de Rennes.

Lire l'article du 13 octobre 2009 Un Voeu : Transformer un appartement privé de la Ville en logement social


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.