Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



14/09/2012 - 14:31
        

La droite libre apporte son soutien à Jean-François Copé

Election du président de l'UMP les 18 et 25 novembre 2012



Le mouvement associé à l'UMP se prononce en faveur du secrétaire général de l'UMP.



Dans un communiqué adressé à Paris Tribune le 13 septembre 2012, le parti associé à l'UMP La Droite libre apporte "sans ambiguïté (son soutien) sur la candidature de Jean- François Copé (...) pour ses positions politiques tranchées, et notamment pour son engagement en faveur d’une droite décomplexée, qui a toujours été le label de la droite libre".

"Le lundi 10 septembre, le bureau politique de la droite libre s’est réuni afin de donner une consigne à ses sympathisants pour le parrainage et le soutien de l’un des candidats à la présidence de l’UMP. Le choix du bureau politique s’est porté, sans ambiguïté, sur la candidature de Jean- François Copé, lequel a convaincu les membres du bureau, pour ses positions politiques tranchées, et notamment pour son engagement en faveur d’une droite décomplexée, qui a toujours été le label de la droite libre.

Nous nous félicitons du fait que nos idées commencent à être intégrées par les dirigeants actuels de l’UMP, même si les adeptes du 'Front républicain" qui préférent le PS au FN comme Nathalie Kozysko-Morizet et de nombreux adeptes de François Fillon (selon nous co-responsables de la défaite de Nicolas Sarkozy) sont encore trop nombreux et sur-représentés dans notre mouvement populaire.

Il est donc clair que notre choix en faveur de Jean François Copé est également motivé par le fait qu’il a compris l’importance d’un vrai pluralisme au sein du parti, et plus particulièrement d’un vaste courant de droite décomplexée et libéral-conservateur.

La Droite libre s’est donc félicitée de voir apparaître plusieurs candidatures, mais à condition que cette diversité permette réellement la libre expression de la vigueur du mouvement populaire, ce qui tranche avec la monotonie et la tiédeur, hélas portées par certains, d’un débat politique qui lasse une grande partie des militants de droite exaspérés par le politiquement correct et la reprises des thèmes de gauche. A titre d’exemple, la candidature de l’économiste libéral-conservateur Philipe Herlin a eu le mérite de permettre l’expression d’idées neuves et courageuses au sein du mouvement.

Nous invitons par conséquent nos militants et tous les militants de l’UMP à aider Jean-François Copé à poursuivre cette politique de mise en valeur des différents mouvements et clubs, notamment la Droite Libre, car nous ne gagnerons les prochaines échéances électorales que si nous parvenons à réunir toutes les forces de la droite libérale et conservatrice, sans complexe et sans avoir peur du terrorisme intellectuel de la gauche et des cadres de l’UMP qui ont encore des valeurs de gauche, à la différence des militants qui approuvent à une large majorité la fameuse "droitisation" tant reprochée à tort à Nicolas Sarkozy (...)

La Droite Libre fait donc confiance à Jean-François Copé et décide de le soutenir sans délais avec toute l’aide que nous pourrons lui apporter (...)"
© carlosgardel - Fotolia.com
© carlosgardel - Fotolia.com

La Droite libre, mouvement associé à l'UMP, a été créé par Rachid Kaci, alors conseiller du Président de la République Nicolas Sarkozy de 2007 à 2009 et conseiller exécutif de l'UMP. Il met en place une direction collégiale puis démissionne de la présidence par "devoir de réserve" suite à sa nomination dans le corps préfectoral par le Chef de l'Etat.

Alors que chaque mouvement associé à l'UMP cherche à favoriser un candidat, chacun des candidats à la présidence de l'UMP est à la recherche du "rassemblement".

En menant la charge contre une partie de l'UMP, la droite libre veut-elle indiquer que la victoire, selon elle, de Jean-François Copé, n'est pas assurée ?

Le dépôt des signatures est prévu au plus tard le 18 septembre 2012.
Les parrainages sont réservés à l'usage du candidat parrainé et de l'UMP.
La campagne officielle auprès des militants aurait lieu du 5 octobre au 17 novembre à minuit. La veille du premier tour.


Articles :
- 12 septembre 2012 : Jean-Pierre Raffarin : "L'unité de l'UMP n'est pas garantie".
- 7 septembre 2012 : La méditation du jour de Jean-François Copé : "Quand tu viens à France Inter, ne sois jamais étonné".
- 7 août 2012 : Nathalie Kosciusko-Morizet à la conquête de l'UMP.


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.