Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



Cet article cite : 6e arrondissement, claude midas
19/02/2009 - 17:17
Olivier Costel
        

Le 6ème en aquarelle

Sixième Tribune



La mairie de l'arrondissement accueille Claude Midas depuis le 4 février. Ce peintre, connu notamment pour ses toiles en aquarelle comme le Jardin du Luxembourg, nous fait revisiter le 6ème à sa façon.



Claude Midas est un artiste peintre de talent. Ancien architecte de métier, il se consacre depuis sa retraite à nous faire découvrir des monuments et paysages merveilleux à l'aide d'aquarelle. Depuis début février, il expose ses oeuvres sur Paris et ses monuments dans une galerie de la mairie.
Obtenant de nombreux prix pour ses créations artistiques, il mélange les couleurs et obtient une précision du trait supérieure à la normale : un régal pour les yeux. Exposé l'an dernier au Louvre dans le Salon du Vieux Colombier, il y a quelque temps à Washington, ce peintre au grand talent nous fait retomber, une fois de plus, dans l'émerveillement.

Nous l'avons rencontré :

OC : Quel a été l'élément déclencheur qui vous a poussé à devenir peintre ?
Claude Midas : L’aquarelle est une passion plus qu’un métier. J’étais architecte avant de dessiner des tableaux. Mon ancien métier a du déteindre sur ma peinture. Je trouve magnifique de transposer par dessin un monument célèbre. Depuis ma retraite j'ai changé de chantier pour passer du ciment à la peinture à l'eau. J'y consacre la plupart de mon temps.
Le 6ème en aquarelle

OC : Où trouvez-vous cette inspiration dans le geste ?
CM : Je dessine pour le plaisir, par envie. Je puise l'inspiration dans mes différents voyages et travaux réalisés par le passé. Je veux faire découvrir ce que j'ai vu de magnifique et le meilleur moyen de le faire est d'être le plus précis possible dans le coup de main (rires).

OC : On retrouve dans vos tableaux une perfection ahurissante du détail. Est-ce le secret de votre réussite que de dessiner exactement ce que vous apercecez ?
CM : Cette perfection du détail s'oppose au flou de certains feuillages brouillés par l'aquarelle. Cet affinement des traits au côté de vagues formes imposent au dessin une dimension particulière en mélangeant abstrait et concret, informité et perfection. Ce sont les avantages de l'aquarelle.

OC : Cette galerie d’art est réservée aux paysages parisiens, aux monuments de la ville. Pourquoi avoir choisi ce thème ?
CM : Ce thème m'a été proposé par la mairie du 6è. J'ai été ravi par cette idée car Paris est une très belle ville remplie d'histoire au sein même de ses monuments. J'essaie tout simplement de partager cette histoire avec les visiteurs.

OC : Vous passez tout votre temps au sein même de la galerie ?
CM : C'est exact. Je suis présent dans la galerie pendant toute la durée de l'exposition (ndlr: jusqu'au Samedi 21 février). Les visiteurs sont pour la plupart des spécialistes de la peinture. Nous échangeons nos points de vue, nos idées, ...

OC : Si vous aviez une toile préférée à nous citer ?
CM : La cathédrale de Rouen est magnifique.
Le 6ème en aquarelle


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.