Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



24/03/2016 - 13:15
        

Le Maire de Paris parle aux habitants du XVIe arrondissement sur France Info

XVIe arrondissement de Paris, 24 mars 2016 (Paris Tribune) : Anne Hidalgo dit un mot sur les habitants du 16e arrondissement



Interrogée sur France Info le 21 mars 2016, la Mairesse de Paris donne son avis sur ce qui s'est passé lors de la réunion publique du lundi 14 mars 2016. Le sujet qui fâche : un camp pour sans abris, SDF, réfugiés, migrants de 200 places le long de l'allée des fortifications.



Avenue du Maréchal Maumoury 75016 Paris - L'allée n'est construite que sur un côté - photo Mbzt sous licence creative common.
Avenue du Maréchal Maumoury 75016 Paris - L'allée n'est construite que sur un côté - photo Mbzt sous licence creative common.
La France est dans une situation pré-révolutionnaire en raison de la dette de l'Etat alliée aux difficultés vécues par les Français, et le futur camp prévu le long des anciennes fortifications de Paris en est une nouvelle fois la preuve.

Le 14 mars 2016, le président de l'université Paris Dauphine donne le signal de la fermeture du grand amphithéâtre accueillant plusieurs centaines de Parisiens du 16e arrondissement et d'ailleurs. La réunion publique se termine pour "raisons de sécurité" au bout de 20 minutes. Les invectives n'arrêtent pas de pleuvoir sur le projet d'ouverture d'un centre d'hébergement précaire pour des sans abris, SDF, réfugiés et migrants.

Dès le mois de septembre 2015, Anne Hidalgo répond présent à l'appel du gouvernement pour accueillir des réfugiés. Un tiers des demandeurs d'asile aurait accès à une place en hébergement dédié, selon le Haut Commissariat aux Réfugiés. La création d'une place en hébergement d'urgence se chiffre entre 10.000 euros et 15.000 euros par an. Le ministre Bernard Cazeneuve promet une aide de 1.000 euros par installation aux maires ainsi qu'aux bailleurs sociaux. C'était avant la décision de la France d'accueillir 24.000 réfugiés notamment Syriens, Irakiens et Erythréens.

Le problème pour les maires sollicités est de ne pas dépouiller les secteurs sociaux municipaux ni aigrir les demandeurs de logements sociaux. L'équation est difficile. Alors comment participer à l'effort national ? 

A Paris, la mairie décide que le Bois de Boulogne dans le 16e arrondissement fera l'affaire. Mais une partie de la population est vent debout contre le projet de camp sur la chaussée longeant le Bois de Boulogne et les immeubles haussmanniens. L'avenue du Maréchal Maunoury est retenue : l'avenue n'est lotie que d'un seul côté, située entre le périphérique et le boulevard des maréchaux, à deux pas de la porte de la Muette. Les ambassades et consulat les plus proches sont ceux d'Afghanistan, du Gabon, de Côte d'Ivoire, du Belarus, de Madagascar et de la Principauté de Monaco, sans oublier le Musée Marmottan Monet.

Aux critiques des habitants regrettant que les élus parisiens n'aient pu se prononcer avant que la Commission des sites n'examine la proposition de la ville, la Maire de Paris ne leur parle qu'après que la situation ait dégénéré en réunion publique. 

Au micro de France Info, Anne Hidalgo répond aux journalistes :
"(...) Un mot sur le 16e arrondissement de Paris et ce tollé après le projet d'installation d'un centre d'hébergement pour sans abris. Vous allez le faire ? "
France Info le 21 mars 2016.
 
"Bien sûr qu'on va le faire. Comptez sur moi (...) Des insultes, des injures... alors pour des gens qui s'estiment être les représentants de je-ne-sais quelle haute société, franchement.. (...) Je sais que beaucoup d'habitants du 16e arrondissement, un très bel arrondissement, ont honte de l'attitude d'une partie de ceux qui se sont illustrés (...) Vous savez, le 16e arrondissement est le seul arrondissement de Paris à ne pas avoir de centres d'hébergement d'urgence. Paris et chaque arrondissement de Paris doit être solidaire. Donc voilà. Je dis simplement aux habitants du 16e qu'ils vivent avec leur siècle et qu'ils arrêtent d'avoir ces peurs totalement irrationnelles (...) Ouvrez-vous (...) Paris vous aime mais soyez un peu plus Parisien".
Anne Hidalgo, Maire de Paris, extraits de France Info le 21 mars 2016.
 

anne_hidalgo_parle_aux_habitants_du_16e_arrondissement_sur_france_info___21_mars_2016.mp3 Anne Hidalgo parle aux habitants du 16e arrondissement sur France Info - 21 mars 2016.mp3  (1.18 Mo)




En une minute et cinq secondes d'échanges, elle taille un costume pour le printemps aux électeurs de cette partie de la ville qui participent le plus aux recettes de la commune, du fait de la feuille de calcul utilisée pour le montant des taxes foncières et d'habitation dans l'ouest parisien.

Dans le 16e arrondissement, il existe 60 places de stabilisation en hôtel en chambre seul avec accompagnement social au CHU de stabilisation du Centre Corot - Entraide d'Auteuil.

Depuis le 17 avril 2015, l'association Aurore gère 60 résidents placés dans 48 studios et services communs, avec accompagnement social, participant à leur hébergement avec une redevance mensuelle. La résidence sociale rue Chardon-Lagache a coûté à Paris Habitat 3 millions d'euros hors taxes.

La même association est appelée à gérer 200 personnes orientées par le Samu social vers le futur centre d'hébergement prévu avenue du Maréchal Maunoury. Le budget prévisionnel se monte à 4,8 millions d'euros : 4 millions de l'Etat et 0,8 million de la ville de Paris. La demande de permis de construire est déposée. L'inauguration des bâtiments modulaires en acier galvanisé est prévue à l'été 2016.

 




Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.