Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



08/04/2010 - 12:57
        

Le commissaire de police du 6ème expose sa méthode

Sixième Tribune



Les habitués de la réunion publique organisée à la mairie, soit une cinquante de personnes au plus fort de la soirée, ont eu la bonne surprise de pouvoir poser directement leurs questions à Antoine Salmon, Commissaire central du 6ème arrondissement, aucunement annoncé sur le panneau d'affichage ou sur le site Internet de la mairie.



Très heureux d'avoir été convié par Jean-Pierre Lecoq, le maire du 6ème, à la réunion d'informations du 7 avril sur les quartiers Buci et Monnaie organisée dans la salle des fêtes de la mairie, le commissaire du 6ème arrondissement a pu répondre aux inquiétudes des habitants, relayant aussi celles des commerçants. Antoine Salmon assure les habitants qu'il reçoit bien tous leurs courriers (« les mêmes que ceux adressés au maire ») et qu'il leur porte une attention particulière. Ils lui permettent d'appliquer sa méthode dite « de sédimentation ». Explications.
 

« Les consignes sont faites pour être répétées » voilà en substance la technique d'Antoine Salmon. Une méthode pédagogique qui fait ses preuves dès qu'il s'agit de faire apprendre.

Concernant les musiciens de rue, c’est simple comme bonjour et les musiciens sans autorisation se voient confisquer leurs instruments. Une caméra de vidéo surveillance au-dessus de la place Saint-Michel (ndlr : une installation est prévue en 2012-2013) permettra de repérer, outre les manifestants nombreux à cet endroit, les fameux musiciens. En attendant, il suffit d'appeler le commissariat : « Appelez-nous et on intervient et on saisit les instruments. »

Concernant les nuisances sonores des clients des établissements sur les trottoirs, il reconnaît que sa « capacité d'intervention est limitée » ; les gérants sont convoqués et des actions administratives peuvent aller jusqu'à la fermeture ; des verbalisations tombent lorsque les terrasses s'étendent de trop.

Concernant les stationnement des deux roues sur les trottoirs, 2802 verbalisations ont été dressées en 2008 et 5600 en 2009 ; soit le double en un an. Avec un souci : dresser des PV « avec discernement » en les adaptant aux trottoirs et à la gêne occasionnée (voir la vidéo). Les propriétaires de motos ignorant l'interdiction de stationner sur les trottoirs, contestent les PV et en sont pour leur frais.
Si les habitants ont leur rôle à jouer pour alerter la police, le commissaire, partisan de la méthode douce mais ferme, répète inlassablement avec bonne humeur les règles existantes pour un meilleur savoir-vivre dans l'arrondissement.
Lire l'article sur la méthode d'Antoine Salmon sur Le cas du Pont des Arts.
 



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.