Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



28/09/2014 - 00:35
        

Le jardin du Luxembourg, l’éducation par un bon Père et Alexandre Falguière et Léda

Quelques références pour la vente du 28 septembre 2014 à 14h à Limoges.



Paris Tribune a retenu trois lots de la vente aux enchères de Maître Galateau à Limoges.



L’étude du pétillant Maître Bernard Galateau, commissaire-priseur à Limoges, souvent présent à Paris, organise une belle vacation le dimanche 28 septembre à partir de 14h. Les frais en sus des enchères sont passés à 24 % TTC. Paris Tribune a retenu trois lots. Il convient aussi de signaler la collection d’ivoires dont la plupart sont originaires du Japon et du XXème Siècle ce qui les rend très abordables ainsi qu’un archer en bronze de Léon-Ernest Drivier (1878-1951) et des cerfs qui combattent, un bronze de Georges Lavroff (1895-1991).

Alexandre Falguière et Léda, un mythe hellène

La Place Falguière est bien connue des parisiens du 15e arrondissement de Paris.. Alexandre Falguière (1831-1900) est l’un des plus grands sculpteurs français de la seconde moitié du XIXème Siècle avec Auguste Rodin (1840-1917) et Emmanuel Frémiet (1824-1910). Il représente des personnages célèbres tels, l’écrivain Honoré de Balzac, le républicain Gambetta, le révolutionnaire ami de l’Amérique, La Fayette, le monarchiste Henri de la Rochejaquelain, ou son ami sculpteur, Auguste Rodin. Ce dernier lui rendra la pareille en le sculptant en buste, œuvre du musée Rodin à Paris.

Alexandre Falguière consacre aussi son art pour des sujets classiques. C’est ainsi que Léda, reine de Sparte, humaine séduisante qui s’accouple avec Zeus, sous la forme d’un cygne, l’inspire. Est-ce pour le mythe et la mode de l’Antiquité, est-ce pour la relation de la belle avec la bête, est-ce pour l’union d’une femme et du plus puissant des dieux grecs, est-ce parce que le fruit de cette relation étrange est la belle Hélène, cause de la guerre de Troie ? En tout cas, la sculpture est magnifique.

Léda est nue, debout, le cygne à ses pieds. Elle lui prend le cou à deux mains, avec une grande tendresse. Il a l’air satisfait. De son aîle il la protège et enlace le haut des cuisses de son amante. Léda a le visage serein, son corps est relâché, elle a été comblée.

C’est le lot 143, une sculpture en bronze signée « A. Falguière », H 111 cm L 47 cm P 44 cm. L’estimation, 18.000 € à 20.000 €.

L’éducation par un bon Père

Le lot 81 est d’actualité en ce que les méthodes d’éducation sont toujours l’objet de débats fracassants. Il s’agit d’un ivoire sculpté d’une hauteur de 17 cm évalué 200 € à 300 €. Le sujet est élégant. On reconnaît le moine à son tonsure. Il enseigne. Il est mécontent d’un élève qui manifestement a l’esprit qui ne se remplit pas. La circulation du sang n’est-elle pas de nature mieux irriguer le cerveau ? Il a pris une gerbe de lanières. Le mauvais élève est à genoux aux pieds du bon Père. Il relève la tunique pour découvrir les fesses nues. Il lui inflige le châtiment corporel. C’est une leçon pour apprendre et retenir les leçons. Cet ivoire reflète le temps passé. Aujourd’hui, un enseignant serait poursuivi pour ce comportement. Autre temps, autres mœurs. Mais l’Histoire allant d’une rive à l’autre au fil du fleuve du temps, n’est-ce pas un sujet d’avant-garde, un présage du futur pour améliorer le niveau des connaissances ? Le débat est permanent.

Le jardin du Luxembourg

Comment ne pas signaler la paire d’aquarelles sur papier qui compose le lot 158 ? C’est le jardin du Luxembourg, dans le 6e arrondissement de Paris, propriété du Sénat, dont la moitié des membres sont renouvelés au moment de la vente. Les aquarelles sont de la fin du XIXème Siècle. Les enfants jouent. Les enfants jouent toujours, à toutes les époques et dans les lieux. Mais jouer au Luxembourg, quand on a été enfant à Paris, c’est un plaisir à la saveur particulière. Tout est beau dans le jardin. Le cadre, les allées, la pièce d’eau, guignol et ce monument majestueux dont on apprend, sans bien comprendre à cet âge, que c’est une Chambre du Parlement….. La dimension des aquarelles est de 23 sur 34 cm. L’estimation seulement de 200 € à 300 €.

A Limoges, le dimanche 28 septembre 2014, on regarde au loin, Paris.

Lire l'article sur les élections sénatoriales 2014 tombant le même jour que la vente : La Chambre Haute doit basculer de gauche à droite.


Infos pratiques :

Maître Bernard GALATEAU 
5 rue Cruche d'Or 
87000 Limoges
Contact :
Tél. : 05 55 34 33 31 
Fax : 05 55 32 59 65
bernard.galateau@wanadoo.fr

Frais 24 % TTC.

Il appartient aux personnes désirant porter des enchères de vérifier l'état des lots et de prendre toutes les informations auprès du commissaire-priseur qui réalise la vente et de l'expert.

Articles liés :




Et aussi
< >

Samedi 25 Juin 2016 - 14:50 Un ours blanc en robe noire

Lundi 12 Octobre 2015 - 13:04 Des cannes pour l’élégance et les passions

Dimanche 27 Septembre 2015 - 19:49 Erotisme masculin pour hommes

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.