Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



31/01/2012 - 12:44
        

Le portrait de Laennec ne trouve pas d'acquéreur

Une figure historique connue à Paris.



Le nom de Laennec a été donné à un hôpital dans le 7e arrondissement de Paris, aujourd'hui disparu, ainsi qu'à la chapelle.



Chose incroyable : le portrait du docteur Laennec, inventeur du stéthoscope et de l'auscultation moderne, n'a pas trouvé pas preneur. Dimanche 29 janvier 2012, l’étude de Commissaire-Priseur, la Galerie de Chartres (28), proposait aux amateurs d'art et d'histoire un portrait de bonne facture du Docteur Laënnec.

Son père, avocat au parlement de Bretagne avant la Révolution et son oncle, médecin, veillent sur son éducation. Et Laënnec qui se consacre à la médecine permet un progrès notoire à la science médicale. Entre 1816 et 1819, il invente le stéthoscope et publie l’œuvre, fruit de ses travaux : "De l'auscultation médiate ou traité du diagnostic des maladies des poumons et du coeur". Des médecins viennent de tous les grands pays du début du XIXàme siècle pour étudier sous sa direction l’auscultation des malades et émettre le diagnostic. Il décède dans son manoir en Bretagne. Fervent catholique, sur sa pierre tombale dans sa région natale une épitaphe est tracée : "Ici repose le corps de Réné - Théophile - Hyacinthe Laënnec, médecin de S.A.R. Madame, Duchesse de Berry, lecteur et professeur royal en médecine au Collège de France, Professeur de clinique à la Faculté de Paris, de l’Académie Royale de médecine, Chevalier de la Légion d’honneur, né à Quimper, le 17 février 1781, mort à Kerlouarnec, le 13 Août 1826, Priez pour lui".
L’œuvre, école du XIXème siècle, non signée, aurait pu séduire un amateur d’art et spécialement un médecin pour orner son cabinet. C’est une toile marouflée sur panneau de 54 sur 40 cm. Et, l’estimation de ce lot, numéro 194 de la vente, était particulièrement raisonnable et augmentait son attrait puisqu’elle était fixée dans la fourchette de 300 à 400 €. Au prix d’adjudication, il convient d’ajouter les frais de vente de 17,94 %. C'est une somme très raisonnable qu'il est toujours possible de dépenser pour acquérir le portrait d'un Grand Homme qui, chose étonnante, ne figure pas au Panthéon.
Le docteur Laennec, ec.fr. XIXème siècle.
Le docteur Laennec, ec.fr. XIXème siècle.

Articles : 
3 mars 2011 : Chapelle Laennec procès en vue.
28 novembre 2010 : Hôpital Laennec : Quid de la chapelle ?
10 septembre 2009 : Les aventures d'une association de quartier qui s'est opposée de 1999 à 2009 au projet d'Allianz sur le site de Laennec ou les riverains de Laennec et Allianz viennent de sceller un accord.

Articles liés :




Et aussi
< >

Samedi 25 Juin 2016 - 14:50 Un ours blanc en robe noire

Lundi 12 Octobre 2015 - 13:04 Des cannes pour l’élégance et les passions

Dimanche 27 Septembre 2015 - 19:49 Erotisme masculin pour hommes

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.