Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



06/02/2015 - 03:15
        

Les Parisiens appelés à payer les frais de justice de la Ville de Paris contre Fox News

A l'ordre du jour du conseil de Paris de février 2015.



Conseil de Paris : Anne Hidalgo va demander aux élus parisiens de l'autoriser à porter plainte contre X avec constitution de partie civile pour atteinte à l'honneur et à la considération de la Commune de Paris.



Après le cas "Dominique Bertinotti", à l'ordre du jour du conseil de Paris du mois de février 2015, il y a le cas "Fox News". Le 10 février 2015, les Parisiens sauront si leurs impôts serviront à régler les frais d'avocat de la Commune de Paris contre Fox News ; un vote que s'apprêtent à voter les élus parisiens à l'unanimité des votants.

Fox News ridiculisée présente ses excuses

Du 8 au 10 janvier 2015, la chaîne américaine Fox News couvre les attentats à Paris, diffuse les propos d'intervenants ainsi que deux cartes de Paris et interroge un consultant, Nolan Peterson, provoquant la stupeur puis l'hilarité générale. Yann Barthès du Petit Journal sur Canal Plus communique à l'antenne l'adresse email de deux responsables de Fox News afin que les Français, dont les Parisiens, demandent à la chaîne de reconnaître ses erreurs. Les émissions font rire la France entière mais pas seulement. Couverte de ridicule, Fox News s'excuse le 17 janvier 2015 :
"Pour votre information, samedi dernier, nous avons montré une carte des quartiers de France présentés comme des no-go zones. Certains de ces quartiers étaient incorrects. Nous présentons nos excuses pour cette erreur". 
Une présentatrice de Fox News en direct.
 
"Une rectification maintenant... Au cours de cette semaine, nous avons fait des erreurs regrettables en direct. Cela concerne surtout les discussions autour des zones dites de no-go zones. Pour être claire, il n'existe pas de désignation officielle de ces zones dans ces pays et aucune information crédible ne prouve qu'il existe des zones excluant des individus selon leur religion. Nous regrettons profondément ces erreurs et présentons nos excuses à tous ceux qui ont pu être offensés, notamment en France et en Grande-Bretagne".
Une présentatrice de Fox News en direct.

Anne Hidalgo veut poursuivre le média qui s'est excusé

Le 21 janvier 2015, Anne Hidalgo présente ses voeux à la presse. Un grain de sable accompagne ses voeux à la profession durement touchée par les attentats contre la liberté d'expression de Charlie Hebdo : elle envisage de porter plainte contre Fox News mais ne sait pas encore si elle estera en justice à Paris ou aux Etats-Unis.

Le soir même, Yann Barthès annonce dans Le
Petit Journal : 
"Ne nous voilons pas la face, il y a un léger risque pour que l'on se fasse humilier à la hauteur de l'humiliation qu'a vécu Fox News".
Yann Barthès, Le Petit Journal le 21 janvier 2015.

Le 4 février 2015, la Mairie de Paris fait savoir que la plainte sera déposée à Paris, lieu où les propos ont été entendus et les cartes vues et non pas à New-York où se trouve le siège de la chaîne américaine. Lors de la séance du conseil de Paris le 10 février 2015, elle demandera aux 163 conseillers de Paris de bien vouloir l'autoriser à
 
"déposer plainte contre X avec constitution de partie civile au nom et pour le compte de la Commune de Paris aux fins de recherche et d'identification des personnes physiques responsables de la diffusion de propos diffamatoires tenus les 8, 9 et 10 janvier 2015 sur le site http://www.foxnews.com associés à des images de nature diffamatoire, représentant une carte de Paris classant huit quartiers (cerclés de rouge et de blanc) qualifiés de 'no-go zones' c'est-à-dire de 'zones interdites' et ainsi obtenir réparation du préjudice subi par la Commune de Paris".
Projet de délibération du conseil de Paris 2015 DAJ 16.

Les élus de la majorité municipale (Socialistes, Communistes et Front de Gauche, Europe Ecologie Les Verts) voteraient "pour" sans sourciller. 

Les élus de l'UMP et de l'UDI-Modem réfléchissent : les uns s'abstiendraient en regrettant que la Commune de Paris ne demande pas de droit de réponse à Fox News, alors que d'autres
considèrent, comme lors du conseil du 17e arrondissement, que la Maire de Paris a raison "pour obtenir de la chaîne américaine la réparation du préjudice subi"

Tout n'est pas pardonné

En dépit des excuses de Fox News, tout n'est pas pardonné à la Mairie de Paris.

Si les élus de l'opposition s'abstiennent, 
la délibération 2015 DAJ 16 sera votée à l'unanimité des votants. 

Seule certitude dans ce procès qui se dessine à grands traits : les caricaturistes assassinés de Charlie Hebdo ne seront pas là pour croquer la Maire de Paris et les élus parisiens. La relève, si.

Excuses refusées © sixthlife - Fotolia.com
Excuses refusées © sixthlife - Fotolia.com



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.