Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



Cet article cite : 7e arrondissement, apéro, facebook, paris
06/05/2010 - 11:45
        

Les apéros géants illégaux sur le Champ de Mars

Septième Tribune



L’annonce sur Facebook des apéros des 23 mai et 26 juin inquiètent les élus qui, lors du conseil d’arrondissement le 5 mai, votent un vœu visant à interdire les apéros géants sur le Champ de Mars, à la majorité des voix (de l’UMP et du Nouveau Centre), une abstention (du PS en raison des considérants) et une absence (celle du Modem).



Le souvenir des apéros et pique-nique géants de l’été 2009 hante encore les esprits des riverains du Champ de Mars. Saisie du problème, Rachida Dati se prononce « en faveur de la prévention pour ne pas avoir à être dans l’action ».
Porté par Yves Pozzo di Borgo, Sénateur-conseiller chargé de mission pour les transports et les déplacements, le vœu fait le constat du problème de l’alcool chez les jeunes et vise la fermeture du Champ de Mars comme cela se fait dans d’autres villes du monde. Rejoint par René-François Bernard, adjoint au maire délégué à l'environnement, aux Espaces Verts et à la Propreté, il assure le maire du soutien de son groupe Centre et Indépendants au Conseil de Paris sur cette question. Accusée d’être « contre la convivialité », Rachida Dati préfère saluer le travail réalisé par le conseil de la jeunesse, sous la houlette de Sylvie de Leotoing conseillère déléguée à la jeunesse, dans le dernier numéro paru en avril du journal de l’arrondissement consacré à la jeunesse, confrontée au suicide (1,4% les jeunes parisiens selon un rapport de police) et au problème d’alcool.
L'apéro du 25 juin 2009 sur le Champ de Mars
L'apéro du 25 juin 2009 sur le Champ de Mars

Suite à l’annonce sur Facebook d’un prochain apéro géant sur le Champ de Mars, Rachida Dati a ainsi alerté Bertrand Delanoë et Michel Gaudin, Préfet de police. Ne pouvant empêcher cette manifestation qui se présente comme un concours visant à boire le plus possible d’alcool pour dépasser le score de la ville de Rennes, la préfecture prévoit de mettre sur le site du réseau social un rappel de la loi, une position suivie par le Maire de Paris.
Michel Dumont, le prédécesseur de Rachida Dati à la mairie du 7ème, « ne comprend pas que dans l’arsenal législatif et réglementaire » il n’y ait aucun « moyen de remonter jusqu’aux organisateurs qui mettent des personnes en danger ». La personne qui a lancé le triste concours à Rennes, révèle Rachida Dati, a été identifiée dans le sud de la France. Ailleurs, le même type de manifestation fait également la Une de l'actualité locale : à Montpellier où les élus ont empêché la beuverie de se produire, et plus récemment à Nancy, où une jeune fille de 19 ans a érté identifiiée comme étant à la source d’un appel sur Facebook. Il a fallu que les policiers se présentent à son domicile pour la mettre au courant des risques encourus (mise en danger de la vie d’autrui, etc.) pour qu’elle annule l’événement. Des interventions plus radicales ont semble-t-il été également opérées à Chartres et Lille en concert avec les élus.
Les apéros annoncés en 2010 inquiètent les élus
Les apéros annoncés en 2010 inquiètent les élus


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.