Connectez-vous S'inscrire
 
Menu
paristribune.info paristribune.fr
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     


Actualités 75001 Paris
Mercredi 19 Août 2009 - 22:41
Ghislain Fornier de Violet

Cet article cite : 1er arrondissement, canopée, les halles

        

Les commerçants perdus dans le dédale des Halles

Première Tribune


Le « forum » des Halles porte aujourd'hui assez mal son nom. Alors que le projet de réaménagement des Halles sort des cartons, l’heure n’est pas au dialogue apaisé entre l’Hôtel de Ville et les commerçants du forum. Confusion et incertitude sont plutôt les maître-mots. La plupart des enseignes naviguent entre appréhension, dramatisation, ou attente résignée.




Appréhension

A la Banque de l’image, boutique d’affiches vintage, les incertitudes se focalisent sur le devenir de la Porte Lescot, actuelle sortie principale du forum et du pôle de transports en commun.

Le projet prévoyant d’aménager le futur accès principal côté jardin, les clients potentiels ne seraient plus déversés vers la rue Lescot et la place Joachim du Bellay que par une petite sortie.

A la boutique de prêt-à-porter Schott NYC sur la place Joachim du Bellay, on essaye de voir le bon côté des choses. « On a bon espoir que le nouvel accès RER prévu place Marguerite de Navarre drainera plus de passage vers les Halles ».
Les commerçants perdus dans le dédale des Halles

Dramatisation

Rue Berger, le magasin de vêtement Hippy Style prophétise l’apocalypse. « Avec les camions, les grues, on va pas pouvoir bosser » lâche une vendeuse. Et d’enchaîner sur son souvenir de la rénovation du centre Pompidou en 1997 : « Pendant les deux ans de travaux, les touristes étaient au courant et ne venaient plus dans le quartier. Avec les loyers qu’on paye, c’est pas croyable ! »

Incertitude et résignation

Dans une enseigne de mobilier rue Rambuteau, les employés dénoncent surtout la carence en informations, et l’absence de clarté aux réunions publiques : « Personne ne sait vraiment quand les travaux vont commencer. La rue sera peut-être fermée ou la chaussée réduite, on ne sait pas ».

Les rumeurs et l’incertitude sont apparemment le lot quotidien de beaucoup de ces commerces. Une autre commerçante prévoit le début des travaux pour décembre 2009, date de l’expropriation-indemnisation des boutiques attenantes au forum. « Le projet initial prévoit 3 ans de travaux, mais des problèmes de structure dus à un sol trop friable nécessitent l’ajout de pilotis pour soutenir l’ensemble. Le projet sera donc certainement plus long», explique t-elle.

D’autres enseignes se refusent visiblement à statuer sur le sort du quartier, sans doute de peur d’effrayer inutilement la clientèle.

Pour l’employé d’un opticien, les plus à plaindre sont néanmoins les habitants et les commerces extérieurs au forum, qui devront supporter « les marteau-piqueurs pendant 5-6 ans ». Les commerces rez-de-chaussée appartenant au forum sont apparemment amenés à disparaître, en contrepartie d’une importante indemnisation.

Autre son de cloche

Les commerçants perdus dans le dédale des Halles
Au centre d'information du projet rue Pierre Lescot, les visiteurs peuvent entendre un tout autre son de cloche.

Sur un écran restransmettant en boucle une interview d'Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, chargée de l'urbanisme et de l'architecture, celle-ci déclare: « Bien sûr, le forum des Halles, ce grand centre commercial, qui va être très profondément rénové, va continuer à fonctionner aussi, donc les commerces resteront ouverts ».

Dans la foulée, la 1ère adjointe au Maire en charge de l'urbanisme réaffirme la nécessité de concertations futures avec les riverains, les commerçants et les transports publics, ce qui laisse planer le doute sur sa précédente assertion. De quoi déconcerter un peu plus les commerçants qui attendent une annonce claire de la Mairie.



Commentaires

1.Posté par Benoit le 12/10/2009 00:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce que la principale reponsable de la promotion cannopée, Madame Hidalgo, oublie de mentionner dans ce clip, est que la mairie de 1er arrondissement, principale intéressée et consultée pour avis, conformément à l’article L. 2511-30 du Code Général des Collectivités Territoriales, sur le permis de démolir du jardin, a émis un avis défavorable, compte tenu du coût, des erreurs de conception, de l’ampleur des travaux projetés et des nuisances qu’ils entraîneraient.Le projet concernant le réaménagement du jardin n’est justifié ni par l’utilité publique ni par l’intérêt général.Les Halles un Projet Métropole : l’enquête publique des Halles avance un coût global estimé à 656 000 000 d’eurosIl prévoit la suppression de l’ensemble du couvert végétal du jardin des Halles et la destruction de la totalité des élégissements existants.La suppression de la place René Cassin est ressentie par de nombreux franciliens comme étant un acte inutile de vandalisme (Enquête IPSOS réalisée par la Mairie de Paris – Direction de l’Urbanisme – en octobre 2006 auprès d’un échantillon de 1000 franciliens).La suppression du jardin Lalanne constitue la destruction d’une partie de notre patrimoine culturel.La nouvelle implantation des aires de jeux pour enfants seront à l’ombre aux horaires correspondant à la sortie des écoles.Les 287 arbres et les végétaux qui seront détruits sont des sujets en pleine croissance. Aucun relevé phytosanitaire ne justifie leur abattage.La destruction totale du jardin actuel et son réaménagement final se soldera par un coût non pas de 25 millions d’Euros mais de 84 millions d’Euros.Ce chantier s’étalera sur une durée de plus de deux ans avec des travaux et des nuisances considérables pour les riverains.Un calcul sommaire, compte tenu de la surface connue du jardin et d’une hauteur de terre végétale de 2 m à 2,5 m, aboutit à une estimation de l’ordre de 100.000 m3 de déblais impossibles à stocker sur place. Cette seule opération impose le charroi de ces déblais par des camions d’un volume standard de 15 m3, soit environ 8 000 véhicules pour le seul enlèvement des déblais. Le transport des remblais au moment du réaménagement entraînerait un trafic au moins comparable, d’où un trafic total estimé à 16 000 camions, 32 000 mouvements de camions allers retours avec l'impossibilité d'emprunter les tunels sous-terrains avoisinants puisque ceux-ci auront eux aussi été fermés!Bravo d'avoir pensé à l'aspect écologique et sonore, les parisiens s'en seraient bien passés et apprécierons ... une fois le mal fait.

Nouveau commentaire :
La loi interdisant certains types de commentaires, un contrôle est effectué avant publication. Avant d'écrire et poster les mots "arnaque, corruption, imposture, malversation, raciste, homophobe" etc..., veuillez auparavant nous transmettre vos preuves pour vérification. Merci de votre compréhension, la rédaction.

Actu Paris 1e | Infos Paris 1e | Autres actus Paris 1e | Autres infos Paris 1e


Publicités


Paris Tribune : Océanie : un nouveau site d'actualités sur le portail Paris Tribune via https://t.co/0BaTXr1mUQ https://t.co/BBymn4Ieu6
Paris Tribune : Après @paristribune_ l' #outremer est aussi publié dans @maohitribune 'Aita atu ai * https://t.co/YbxgV6aPX6 https://t.co/EQRUeF8UnO
Paris Tribune : Score du premier tour de la #Présidentielle2017 à @paris : @Anne_Hidalgo en difficulté rejoint @EmmanuelMacron https://t.co/ycQbCICGqU

Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.