Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



20/09/2014 - 17:43
        

Les condoléances de l’Empereur à la Maréchale Bessières

Des lettres historiques dispersées à Rueil-Malmaison le 21 septembre 2014 à 15h.



Les amis de Bessières entourent sa veuve de leur affection.



C’est la maison Osenat, spécialisée dans les souvenirs napoléoniens, qui disperse une collection à Rueil-Malmaison en Ile-de-France le 21 Septembre 2014 à 15h. Le Maréchal Jean-Baptiste Bessières est l’un des plus fidèles compagnons de l’Empereur. Il le suit depuis le Directoire, en Italie, en Egypte, lors du coup d’Etat du 18 Brumaire et sur tous les champs de bataille.

Il sera à la tête de la Garde Impériale et il s’illustre notamment à Austerlitz, à Iéna, à Eylau et pendant la campagne de Russie. Son nom a été donné à un boulevard parisien dans le XVIIe arrondissement de Paris. Le matin de sa mort, le 1er mai 1813, près de Leipzig, il aurait déclaré avant de prendre son petit déjeuner : « Au fait, si un boulet de canon doit m’enlever ce matin, je ne veux pas qu’il me prenne à jeun ! » Quelques heures plus tard, il est tué sur le champ de bataille, frappé de plein fouet par un boulet à Weissenfels.

L’Empereur remporte la victoire le lendemain à Lutzen où il affronte les Russes. Le combat a été sanglant. Le 3 mai l’Empereur rédige une « Proclamation » où il affirme « Nous rejetterons ces Tartares dans leurs affreux climats, qu’ils ne doivent pas franchir. Qu’ils restent dans leurs déserts glacés, séjour d’esclavage, de barbarie et de corruption, où l’homme est ravalé à l’égal de la brute ! Vous avez bien mérité de l’Europe civilisée, soldats ! L’Italie, la France et l’Allemagne vous rendent des actions de grâce ». (1)

Le 6 mai 1813, l’Empereur écrit à la Maréchale Bessières :
« Ma cousine, votre mari est mort au champ d’honneur. La perte que vous faites, et celle de vos enfans, est grande sans doute, mais la mienne l’est davantage encore. Le Duc d’Istrie est mort de la plus belle mort, et sans souffrir, il laisse une réputation sans tache ; c’est le plus bel héritage qu’il ait pu léguer à ses enfans, ma protection leur est acquise , ils hériteront aussi de l’affection que je portais à leur père. Trouvez dans toutes ces considérations des motifs de consolation pour alléger vos peines, et ne doutez jamais de mes sentimens pour vous. Cette lettre n’étant à autre fin, je prie Dieu, qu’il vous ait, ma cousine, en sa sainte et digne garde ».

C’est cette lettre manuscrite signée Napoléon et située « Au camp impérial de Colditz » datée du 6 mai 1813. 3/4 p. in-4 , à laquelle est joint l’enveloppe avec contreseing de franchise « L’empereur » et cachet armorié de cire rouge parfaitement conservé, déchirure restaurée à cette enveloppe due à l’ouverture, qui compose le lot 35 estimé 4.000 à 5.000 €, frais en sus à 25 % TTC.

Les amis de Bessières entourent sa veuve de leur affection

D’autres lots sont relatifs à ce drame. Il s’agit de lettres adressées à la Maréchale Bessières.

Dans l’ordre de la vente :
  • Le lot 2 : une lettre d’Eugène de Beauharnais, estimée 1.000 € à 1.500 €
  • Le lot 13 : une lettre de Caroline Bonaparte, la plus jeune sœur de l’Empereur et l’épouse du Maréchal Murat, estimée 1.500 € à 2.000 €
  • Le lot 15 : une lettre de Letizia Bonaparte , la mère de l’Empereur, estimée 1.500 € à 2.000 €
  • Le lot 25 : une lettre de Marie-Louise Impératrice, estimée 2.000 € à 3.000 €
  • Le lot 27 : une lettre de Joachim Murat, estimée 3.000 € à 4.000 €.
Une belle vente de souvenirs de l’époque impériale.

(1) Choix de Rapports, Opinions, et Discours de 1789 à 1815. Tome XX et Dernier - A Paris 1822 Alexis Eymery Libraire Editeur - page 378 - en page 379 la lettre de l’Empereur mise en vente est intégralement reproduite.

Infos pratiques :

Vente "L'Empire à Rueil-Malmaison" par Maître Jean-Pierre OSENAT et Osenat Fontainebleau au Domaine de Vermont, 92500 Rueil-Malmaison.
Les œuvres sont exposées au Domaine de Vertmont à Rueil-Malmaison

Samedi 20 septembre : 10h - 18h

Dimanche 21 Septembre : 10h - 13h



Elles seront vendues au Domaine de Vermont 92500 Rueil-Malmaison le dimanche 21 septembre 2014 à partir de 15h. Frais en sus du prix d’adjudication : 25 % TTC.

Il appartient aux personnes désirant porter des enchères de vérifier l'état des lots et de prendre toutes les informations auprès du commissaire-priseur qui réalise la vente et de l'expert.

Articles liés :




Et aussi
< >

Samedi 25 Juin 2016 - 14:50 Un ours blanc en robe noire

Lundi 12 Octobre 2015 - 13:04 Des cannes pour l’élégance et les passions

Dimanche 27 Septembre 2015 - 19:49 Erotisme masculin pour hommes

Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.