Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



27/03/2014 - 17:25
        

Les femmes savantes

Débat Anne Hidalgo - Nathalie Kosciusko-Morizet en vue du second tour des élections municipales à Paris.



Cacophonie sur le plateau d'I-Télé entre les deux prétendantes à la Mairie de Paris pour la mandature 2014 -2020 : une querelle aussi ridicule que les scènes de flatterie qui l'ont dans chaque camp suivi.



Après s'être affrontées par média interposés, Anne Hidalgo et Nathalie Kosicuko-Morizet ont médusé les téléspectateurs d'I-Télé et les auditeurs de la radio RTL qui retransmettait en direct le débat.

Un débat inaudible

Se faisant mutuellement des critiques sur leur talent et leur esprit, Anne Hidalgo qualifie sa rivale de "Ministre du Diésel" tandis que Nathalie Kosciusko-Morizet rectifie par "Ministre du Grenelle".

Qu'il est adroit de donner des défauts, qu'il est comique de montrer ses torts.

De là naît entre les deux beaux esprits une cacophonie qui s'amplifie. Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet ne se gênent pas pour railler le ridicule des propositions que chacune fait pour Paris.

Les ressources qu'elles tirent de leurs contrastes enrichissent leurs réponses sur les sujets abordés, fiscalité, logement, environnement, sécurité, transports : "mensonges", "menteuse", ... Les deux personnages politiques, comique de caractère et de langage, semblent avoir toujours raison.

Lorsque la querelle se termine, chacune attribue à sa fermeté cet heureux dénouement.
Capture d'écran I-Télé
Capture d'écran I-Télé



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.