Connectez-vous S'inscrire
   
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
Mobile
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Vimeo
Newsletter
     
Infos
Mardi 13 Avril 2010 - 08:37


        

Les habitants bûchent sur le Champ de Mars

Septième Tribune


La première séance de travail date du 9 décembre 2009. Organisée avec le 15ème et le 16ème arrondissement, elle faisait suite à un vœu demandant au Maire de Paris de créer un groupe de travail sur l’aménagement du Champ de Mars, un jardin public de 24 hectares ouvert 24h sur 24h au cœur de Paris. Lancés le 5 janvier par Rachida Dati, les groupes se réunissent jusqu’au 15 avril à la mairie.




Un Champ de Mars inédit et insoupçonné

Prenant en compte, par exemple, l’aspect touristique du lieu, les habitants font des remarques pertinentes : pourquoi ne pas répertorier les commerces vivant du tourisme, réfléchir aux problèmes de circulation, de sauvegarde du patrimoine et à l’environnement ? Les accès piéton au Champ de Mars doivent être améliorés. Il n’y a pas assez d’autobus pour desservir la zone et les signalétiques posent problème ; aucune n’est écrit dans une langue étrangère. Les consignes écrites sur les panneaux sont rédigées de façon négative par des interdictions et non pas « par des recommandations pour préserver ce beau lieu ». Les commodités manquent. Les informations sur l’histoire du Champ de Mars et son patrimoine sont inexistantes alors qu’il s’agit d’un site classé par l’Unesco.
Parmi les points noirs : les autocars gênent la perspective du site, l’esthétique des échoppes est à revoir, celle de l’offre de restauration également : où est la qualité et la diversité dans l’offre ? Les prix sont abusifs par rapport à ce qui est servi. Il faut que les commerces fassent une demande d’autorisation. Il faut connaître la liste des commerces autorisés et le montant des redevances. Il y a trop de Vélib, trop de rollers. Les problèmes liés au handicap ne sont pas suffisamment pris en compte, « il n’y a aucun repère pour les aveugles ».
Le Champ de Mars, ce n’est « pas seulement une pelouse » : il sert d’habitat aux rapaces et aux animaux nuisibles. Il faut penser des espaces aménagés pour protéger les azalées, les rhododendrons qui fleurissent chaque année. Le jardin public sert aussi de promenades aux animaux de compagnie (chiens, chevaux), aux cavaliers, aux joggeurs et le lieu accueille des « opérations conviviales » (pique-niques, apéros) « normalement interdites en-dehors de la pratique familiale ».

Pour tous ces usages et pour d’autres, il s’agit donc pour les habitants de déterminer quels sont les usages dominants qu’ils voudraient voir donner par la Direction des Espaces Verts de l’Hôtel de Ville : peut-elle, par exemple, créer un parcours de santé ? Peut-elle faire un inventaire botanique, répertorier les arbres d’essences différentes (tilleul, platane,…) ? Quelle forme donner aux arbres ? Faut-il enrichir l’aspect horticole du jardin à la française de la Tour Eiffel ? Faut-il créer un espace pour les chiens et pour l’éducation canine ? Quid du « Grand Intrus », à savoir le Mur de la Paix devenu « un repaire à rats » ? Sans compter les corneilles et les corbeaux qui s’attaquent aux poubelles vigi-pirates !
(c) RJD : Des touristes sur le Champ de Mars
(c) RJD : Des touristes sur le Champ de Mars

Le Champ de Mars, c’est tout cela et plus encore… Pour Rachida Dati, tout l’enjeu est de préserver la sécurité du lieu, sa perspective, et d’éviter les dégradations commerciales. Il s’agit de mettre le Maire de Paris Bertrand Delanoë « face à ses responsabilités » en tant que propriétaire du Champ de Mars. En tant que maire du 7ème, l’ancienne Garde des Sceaux et députée européenne est aux côtés des habitants, avec leurs remarques simples et importantes, « pas purement négatives », et des améliorations proposées « avec beaucoup de bon sens ». Tous espèrent que le Maire de Paris en tiendra compte le plus possible.

Après l'atelier n°2 le 12 avril, les prochains ateliers sont prévus le 14 avril et le 15 avril à 18h30 à la mairie du 7ème.






Publicités



Paris Tribune : Je viens de suivre Clelia Ninoc sur #Vimeo : https://t.co/REWxiIPv6v
Paris Tribune : La page Facebook de Laetitia Avia particulièrement commentée suite à son histoire de 12 euros. #Paris #ValdeMarne https://t.co/X3PKBiKEZ3
Paris Tribune : La député versus le chauffeur @LaetitiaAvia @RichardFerrand @TaxiActu @FOTaxis @hypeTaxi @ObsTaxiVTC @UberFR #Paris https://t.co/IwRLaCGceg

Supers élus de Paris.


Forum des Halles et Canopée : les maires de Paris assument tout.



Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Paris Tribune sélectionne les petits et grands moments des débats publics à Paris

Le meilleur des interventions publiques sont sur Paris Tribune.

Paris Tribune est un journal d’actualités locales, à l'écoute notamment des séances du conseil de Paris et des séances des conseils d'arrondissement. De A comme Amendement à V comme Vœu en passant par C comme Communication et D comme Délibération, la rédaction s’intéresse aux débats publics à l’Hôtel de Ville de Paris et dans ses 20 cantons et 20 arrondissements municipaux : dix arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du Parti Socialiste (3e, 4e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissement), un arrondissement avec un maire membre du parti Europe Ecologie Les Verts (2e arrondissement), et 9 arrondissements avec un maire d'arrondissement membre du parti Les Républicains (1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 15e, 16e et 17e arrondissement). Paris Tribune propose une information vérifiée avec articles et brèves, photos, vidéos, et documents audio et PDF à télécharger en tant que membre abonné ou inscrit. Les abonnés peuvent déposer en ligne des textes et photos pour une publication dans les rubriques Infos et Autres infos et dans le dossier correspondant ainsi que dans l'agenda et les petites annoncesChaque lecteur trouve à coup sûr dans Paris Tribune une information de qualité, en réponse à ses besoins en information sur les votes à la mairie de Parisdans les arrondissements de Paris, à la métropole du Grand Paris, et au conseil régional d'Ile-de-France.