Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



17/10/2013 - 17:45
        

Les propos de Jean-Marie Le Guen ne seront pas au PV de la séance

Conseil de Paris : le président de séance annonce que les propos de l'adjoint au Maire de Paris "ne seront pas au PV de notre séance".



Peut-on retirer des propos tenus lors du Conseil de Paris ? Pour le président de séance du conseil de Paris réuni en formation de conseil général, Christian Sautter, la réponse est affirmative. Est-ce la peur du scandale ? Est-ce la peur de ternir l'image des hommes politiques ? Est-ce la peur d'un procès ?



Il est 18h18 lors de la séance du conseil de Paris réunie en formation de conseil général le lundi 14 octobre 2013. Jean-Jacques Giannesini, conseiller de Paris du XIXe arrondissement, présente "le voeu 12 G relatif à la salle de consommation de drogues" annonce Christian Sautter, le président de séance, conseiller du XIIe arrondissement, adjoint au Maire de Paris chargé de l'emploi, du développement économique et de l'attractivité internationale et vice-président du conseil général.

Jean-Marie Le Guen : A part vous, cette droite parisienne, tout le monde a voté le principe, vous êtes tout seul dans votre position (brouhaha) et d'ailleurs vous êtes tout seul dans votre position et dans votre parti, Monsieur Juppé était pour, Monsieur Gaudin était pour, vous êtes habillés... vous êtes habillés de façon très traditionnelle...

(Brouhaha dans la salle).

Jean-Marie Le Guen : Monsieur Lebel *... merci de prendre la parole, vous soulignez très bien ce que je voulais dire, vous êtes l'extrême pointe de la réaction dans ce pays, et de ce point de vue, il n'y a rien à attendre de vous (brouhaha) il n'y a rien à attendre de vous ! Bien. Donc, ce n'est pas à vous que je répondrai. Je veux simplement dire (brouhaha) b[je veux simplement dire ici que s'agissant de la municipalité parisienne i[(brouhaha) que s'agissant de la municipalité parisienne (brouhaha) que s'agissant... est-ce que Monsieur le président vous pouvez faire taire l'excité, on dirait qu'il prend des produits là !

Christian Sautter : Monsieur Le Guen, il y a un rappel au règlement de Monsieur...

Jean-Marie Le Guen : Mais il va se faire mal, il va se faire mal !

Christian Sautter : Il y a un rappel au règlement de Monsieur Legaret **.

Jean-François Legaret, président du groupe UMPPA au Conseil de Paris : Monsieur le Maire je demande une suspension de séance et je demande que Monsieur Le Guen nous présente des excuses à la suite des invectives (brouhaha) à la suite des invectives qu'il vient de prononcer et qui sont totalement inacceptables. Je voudrais rappeler dans cette affaire qu'il y a une décision du Conseil d'Etat qui s'est prononcé en droit et qui a validé l'argument que nous n'avons jamais cessé de dire ici même à savoir que l'ouverture d'une salle de shoot était illégale. Le Conseil d'Etat a validé de la façon la plus formelle cette position. Cela ne mérite pas les insultes de l'adjoint au Maire chargé de nous répondre. Je demande une suspension de séance et j'exige des excuses de Monsieur Le Guen.

Christian Sautter : Message reçu. Suspension de séance de 2 minutes. Tout le monde va se calmer et nous pourrons reprendre paisiblement nos débats.

capture d'écran - paris.fr
capture d'écran - paris.fr
(5 minutes plus tard).

Christian Sautter : Chers collègues, nous allons reprendre la séance. Je crois que le plus simple c'est de passer aux voix sur le voeu 12 G. Monsieur Legaret ?

Jean-François Legaret : Que Monsieur Le Guen retire ses propos. Je ne lui demande même pas de nous présenter des excuses, qu'il nous doit, mais je lui demande a minima de retirer ses propos.

Christian Sautter : Je passe la parole à Monsieur Le Guen. Moi j'ai tout mon mon temps !

Jean-Marie Le Guen : Je veux vous dire tout simplement que je me suis exprimé en tant qu'adjoint au maire (brouhaha) je me suis exprimé pleinement (...) Je ne vais pas déroger à ma courtoisie coutumière (...) Moi j'ai été extrêmement choqué quant au fond de l'intervention de Monsieur Giannesini. Il n'y a pas ici de gens qui propagent la toxicomanie et certainement pas moi.

Christian Sautter : Je crois, Monsieur Legaret... nous pouvons en rester là... Bon.

Jean-François Legaret : Nous avons été traité par Monsieur Le Guen, qui donc s'exprime au nom de l'exécutif, en élus d'extrême-droite sur un sujet qui mérite mieux que ça...

(Brouhaha dans la salle).

Jean-François Legaret : Et bien je vous demande de retirer ces propos !

(Brouhaha).

Jean-François Legaret : Et bien on l'a entendu !

(Brouhaha).

Christian Sautter : Chers collègues !

(Brouhaha).

Christian Sautter : Chers collègues... non, Monsieur Romain Levy ***, si vous souhaitez que vos délibérations passent à minuit, c'est le bon chemin !

Christian Sautter : Donc Monsieur Le Guen vient de dire qu'il n'a pas dit les propos que vous venez d'indiquer donc le compte-rendu sera modifié en conséquence. Puisqu'il ne l'a pas dit, par définition, il n'a pas à retirer des propos qu'il n'a pas prononcé. Donc je vous propose (brouhaha) je vous propose... Monsieur Legaret... je vous propose avec courtoisie que nous passions à la suite de nos débats .

(Coupure du son).

Jean-François Legaret : Nous les appelons à respecter tous les élus, tous les élus... Merci Monsieur Le Guen.
Christian Sautter : Bien. Alors donc les propos n'ont pas été tenus. Les propos ne seront pas au procès-verbal de notre séance et je mets donc aux voix le voeu 12 G avec un avis défavorable de l'exécutif.

Christian Sautter : Qui est pour ? Dans la salle, les élus UMP présents lèvent la main ; à l'UDI, Fabienne Gasnier, du XVIIe arrondissement, et Geneviève Bertrand, du VIe arrondissement, les rejoignent.
Christian Sautter : Qui s'abstient ? Dans la salle, Catherine Bruno (UDI), du XVe arrondissement, s'abstient.
Christian Sautter : Donc le voeu est rejeté.

Les propos de l'élu énoncés publiquement pendant la séance du conseil de Paris seront supprimés du procès-verbal de la séance.
Le procès-verbal de la séance d'octobre du conseil de Paris qui sera soumis au vote du conseil de Paris lors de sa séance du mois de novembre ne comportera pas les propos de Jean-Marie Le Guen, conseiller du XIIIe arrondissement, adjoint au Maire de Paris chargé de la Santé Publique et des relations avec l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) et député de Paris.

Jean-Marie Le Guen (PS) conteste avoir traité les élus de la droite parisienne "d'élus d'extrême droite", ayant déclaré "vous êtes l'extrême pointe de la réaction dans ce pays" - captures d'écran paris.fr
Jean-Marie Le Guen (PS) conteste avoir traité les élus de la droite parisienne "d'élus d'extrême droite", ayant déclaré "vous êtes l'extrême pointe de la réaction dans ce pays" - captures d'écran paris.fr
* François Lebel (UMP) : Maire du VIIIe arrondissement.
** Jean-François Legaret (UMP) : Maire du Ier arrondissement.
*** Romain Levy (PS) : Conseiller de Paris du VIe arrondissement, adjoint au Maire de Paris chargé de la protection de l'enfance.


Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.