Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



31/12/2014 - 21:18
        

Les voeux 2015 comparés d'Anne Hidalgo et de Nathalie Kosciusko-Morizet

Voeux comparés à Paris.



Voeux 2015 de la Maire de Paris PS et ceux de la Cheffe d'opposition UMP au conseil de Paris.



Plaque de rue 2015 sur Paris Tribune © Delphotostock - Fotolia.com
Plaque de rue 2015 sur Paris Tribune © Delphotostock - Fotolia.com
Analyse comparée des deux prestations de l'exercice des voeux pour la nouvelle année.

Anne Hidalgo sur la forme

« Parisiennes, Parisiens, amoureux de Paris, bonjour. Au cœur de la ville que nous aimons et qui nous réunit, je suis heureuse de vous présenter mes vœux de bonheur, de santé et de réussite pour l’année 2015 ».
Anne Hidalgo, élue Maire de Paris le 5 avril 2014 par 91 conseillers de Paris sur 163 prononce ses premiers vœux en tant que maire de la capitale. La vidéo, filmée et montée sans musique ni images d’illustration présente Anne Hidalgo avec pour fond une œuvre d’art contemporaine d'un artiste non cité. Les commentaires ne sont pas autorisés. D’une durée de 2 minutes et 35 secondes, les vœux 2015 d’Anne Hidalgo sont disponible sur la plateforme française Dailymotion. Le texte de son intervention est retranscrit. La date de publication indique le 24 décembre 2014.

Anne Hidalgo sur le fond

Sur le fond, Anne Hidalgo évoque « plusieurs défis » à relever « qui touchent à la fois à notre quotidien et à notre avenir ».
Premier défi : « la relance économique au service de l’emploi dans un contexte de crise que Paris ne compte pas subir mais affronter ». Les moyens pour y arriver sont « une gestion rigoureuse et en investissant massivement dans les secteurs du logement, des transports, des services publics »
Deuxième défi : « la transition écologique ». Pour y arriver, « Paris devra prendre des engagements forts pour sauver la planète. Ces engagements, nous les prendrons avec vous ».
Troisième défi : « la solidarité ». Paris « ne fera pas défaut aux plus vulnérables ».
Quatrième défi : « le défi de la démocratie » ce qui signifie pour Anne Hidalgo dans un contexte parisien de « faire entendre votre voix, dans le cadre d’un budget participatif ambitieux et concret ».
Dans cette prestation, Anne Hidalgo, bien que parlant de Paris, se pose en tant que potentielle Cheffe d’Etat ou candidate à la primaire socialiste, si les circonstances le permettent.

Nathalie Kosciusko-Morizet sur la forme

« Mes chers amis, en 2014, la reconquête a commencé. Alors la mairie n’a pas encore été reprise mais des jalons puissants ont été posés. Et ici à Paris nous avons construit une véritable opposition au service des Parisiens ».
Nathalie Kosicusko-Morizet, député de l'Essonne, ex-ministre, et ex-conseillère régionale d'Ile-de-France comme Anne Hidalgo, est élue conseillère de Paris dans le 14e arrondissement le 30 mars 2014 ; puis élue Présidente du groupe UMP au conseil de Paris le 9 avril  2014 à main levée par les 55 conseillers de Paris UMP et de la société civile. Elle est filmée dans un café donnant sur la place Denfert-Rochereau dans le 14e arrondissement. Les commentaires sont autorisés. Deux commentaires, négatifs, ont été postés. La vidéo, filmée et montée avec fond musical et illustrations de la campagne des municipales, dure 2 minutes et 10 secondes, dont 1 minute et 45 secondes de vœux. Les vœux 2015 de Nathalie Kosciusko-Morizet sont également disponibles sur Dailymotion. Il n’y a pas de retranscription du texte. La date de publication indique le 31 décembre 2014.

Nathalie Kosciusko-Morizet sur le fond

Si Anne Hidalgo semble avoir trouvé des réponses, Nathalie Kosciusko-Morizet sait également ce qu'il faut faire :  « 2015 va être riche en défis (...) Nous savons ce que nous devons faire (...) nous devons réussir avec une nouvelle France que nous allons imaginer (...) l’échec n’est pas permis ». Elle propose également de « changer de fond en comble (l') organisation (de l'UMP), ses hommes, sa façon de produire des idées (car) le vieux système, politique, économique et social, marche de plus en plus mal »
Deux défis sont à relever : le défi économique pour « relancer la croissance en France et en Europe, créer à nouveau des emplois » et le défi politique avec des victoires électorales attendues aux élections départementales et régionales de 2015 avec un discours anti-Front National.
V
ice-présidente de l’UMP depuis l’élection de Nicolas Sarkozy à la tête du parti, Nathalie Kosciusko-Morizet ne s’exprime pas seulement au niveau parisien : « A la Mairie de Paris comme à l’Elysée d’ailleurs, la gauche n’en finit pas de désespérer les Français »
Dans sa prestation, Nathalie Kosciusko-Morizet se pose en potentielle Première ministre en cas de victoire de l’UMP au second tour de l'élection présidentielle de 2017. 




Les faits à Paris | Les opinions | Flash


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.