Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



Cet article cite : france, ile de france, paris
02/06/2014 - 17:39
        

Lutece et ODS provoquent le retour du papier

Le numérique ne donne pas toujours satisfaction.



Le logiciel Lutece, les sites des mairies d'arrondissement et ODS, ou la déception d'élus et de fonctionnaires à la Ville de Paris.



La correction de la fiche d'Anne Hidalgo sur le site de la Mairie moins de deux heures après son signalement sur Paris Tribune est ici comparée aux retours d'expérience d'élus et de fonctionnaires de la Ville de Paris au sujet de l'utilisation du logiciel Lutece et à ses utilisations comme ODS.

Lutece, le gestionnaire de contenu de la Mairie de Paris

Géré par le logiciel Lutece, développé et distribué sous licence Open Source depuis 2001 par la Direction des Systèmes et des Technologies de l'Information de la ville (DSTI), le site de la Mairie de Paris permet des réactualisations rapides : suite à la brève de Paris Tribune une coquille est corrigée en moins de 2 heures, les administrateurs et/ou rédacteurs de la rubrique "Les élus parisiens" sur Paris.fr étant intervenus entre 8h57 et 11h pour modifier le contenu mis en ligne.

Cela ne semble pas le cas en ce qui concerne la mise à jour des sites internet des mairies d'arrondissement de Paris ou l'accès par les conseillers de Paris et les conseillers d'arrondissement aux documents des conseils d'arrondissement et des conseils de Paris. Le papier revient dans les demandes des élus, préféré à ODS by Lutece, l'Outil de Dématérialisation des documents de Séance, jugé peu efficace et contraignant selon des élus.

© venimo - Fotolia.com
© venimo - Fotolia.com

Des sites de mairies sans ordre du jour des conseils d'arrondissement

Des mairies d'arrondissement mettent en avant la difficulté d'être réactif sur leur site internet. Les contenus ne pourraient pas être modifiés ou mis en ligne en moins de 2 heures.

Le système s'est amélioré et il reste perfectible, en comparaison avec le site des assemblées parlementaires. Passant, sous la précédente mandature, à un délai de 2-3 jours à 24h puis à quelques heures, les contenus sont envoyés par les mairies d'arrondissement à la Ville, puis placés dans le back-office, c'est-à-dire dans une arrière boutique virtuelle non visible, et enfin rendus disponibles en front-office, c'est-à-dire visible par tous sur les sites internet des mairies d'arrondissement. Si les ordres du jour des conseils d'arrondissement ne figurent pas systématiquement sur les sites des mairies, la responsabilité en incombe aux maires d'arrondissement et à leur équipe. La technologie a parfois bon dos.

Le retour des documents papiers

Le logiciel Lutece permet également aux conseillers de Paris et aux conseillers d'arrondissement d'accéder aux documents des conseils d'arrondissement et des conseils de Paris. Là encore, nouveaux reproches d'élus faits à ODS, l'Outil de Dématérialisation des documents de Séance.

Les exemples d'insatisfaction sont nombreux. Au mois de mai 2014, des élus ont une nouvelle fois dénoncés l'impossibilité d'accéder aux projets de délibération du conseil d'arrondissement. Dans le 8e arrondissement (majorité UMP), la demande faite en séance du conseil à Jeanne d'Hauteserre, nouvelle maire du 8e, de recevoir les documents sous forme imprimée, est acceptée par la Directrice générale des services à la satisfaction générale. Le phénomène n'est pas nouveau : le conseil du 10e arrondissement (majorité PS) avait également accepté en 2011 la demande du conseiller d'arrondissement Serge Federbusch de reçoivoir les documents sous forme imprimée. La même faveur avait également été accordée à l'élue d'Europe Ecologie Les Verts entrant au conseil du 1er arrondissement suite à la démission de Seybag Dagoma.

Lutece : la demo

Un rapide coup d'oeil sur la démo de Lutece permet de se rendre compte que le logiciel offre de nombreuses possibilités. Ce projet est utilisé par la ville de Marseille, la ville de Bobigny, Thalys Cards, la Chambre des Notaires, Eau de Paris ou encore par Météo France. Tous les paramétrages et accès pour tout type d'utilisateur sont clairement possibles. Alors où est l'erreur ? L'explication de l'Hôtel de Ville reste la même : il faut se prémunir contre les virus informatiques et les pirates. Le système informatique de la Mairie de Paris serait donc ultra-sécurisé et son bon fonctionnement se ferait au détriment de l'accès aux documents des conseils par les élus.


Articles :
- Bug à la Mairie de Paris.
- Des élections législatives très tactiles.
- Une coquille révélatrice.


Les faits à Paris | Les opinions | Flash


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.