Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



05/02/2012 - 17:50
par T.I - Délégation de la Polynésie française à Paris
        

Lutte contre l'illettrisme : la méthode tahitienne est adaptable ailleurs

10 ans du Label européen des langues : la Polynésie obtient le Label des Labels pour son projet ‘ōrero.



La Polynésie française obtient le Label des Labels pour son projet ‘ōrero ou quand la culture polynésienne permet de lutter contre l'échec scolaire et l'illettrisme par l’apprentissage de l’art déclamatoire, ‘ōrero, à l’école primaire.



Un an après avoir reçu le Label européen des langues, récompensant les méthodes pédagogiques les plus innovantes en matière d’apprentissage et d’enseignement des langues étrangères, européennes et non européennes, le projet linguistique polynésien « La lutte contre l’échec scolaire et l’illettrisme par l’apprentissage de l’art déclamatoire, ‘ōrero, à l’école primaire », a obtenu le 3 février 2012 à Paris au salon Expo Langues Porte de Versailles dans le 15e arrondissement, une nouvelle reconnaissance internationale.

A l’occasion du 10ème anniversaire du Label européen des langues, l’Agence Europe Education Formation France (A2E2F) a décidé d’attribuer au dispositif polynésien le Label des Labels dans la catégorie Enseignement scolaire, parmi les 150 meilleurs projets linguistiques distingués ces dix dernières années.
« Ce qui nous a séduit, c’est la capacité du projet à être un magnifique acte de tolérance et d’échange culturel autour de la langue » a souligné le directeur de l’A2E2F, Antoine Godbert, à l’issue de la cérémonie de remise des prix, organisée dans le cadre de la 30ème édition du salon Expolangues, en présence de nombreuses personnalités du monde de l’éducation et des langues, des ambassadeurs d’Europe à Paris et des hauts représentants de la Commission européenne.
« C’est aussi un exemple remarquable de rapprochement entre les différentes composantes culturelles et c’est finalement ce qu’on attend d’une langue : rapprocher les gens » a-t-il insisté, assurant que la méthodologie du projet était adaptable ailleurs dans le monde.
« C’est une grande satisfaction pour la Polynésie française » s’est réjoui de son côté Rahiti Buchin, conseiller pédagogique au sein de la cellule Langues et cultures polynésiennes (LCP) de la direction de l’Enseignement primaire, venu représenter le Pays au côté du Délégué de la Polynésie française par intérim, Gérald Huioutu. « Notre objectif depuis 2005 est de développer un enseignement plurilingue, en polynésien, en français mais aussi en anglais. Les bienfaits du plurilinguisme sur les enfants sont bien connus et ont été démontrés scientifiquement » a-t-il précisé.
Enseigné depuis 2008 dans les écoles primaires et les Centres pour jeunes adolescents de Polynésie française, dans le cadre du renforcement de l’enseignement des langues et de la culture polynésiennes, l’art oratoire ou ‘ōrero contribue à la réussite scolaire en développant chez les élèves des compétences langagières, culturelles, méthodologiques, et surtout cognitives. De plus, il est l’art de manier la parole, mettant ainsi en exergue la beauté de la langue.

Innovation, pertinence et transférabilité

Chaque année à Tahiti, une grande rencontre territoriale réunit les meilleurs orateurs des cinq archipels polynésiens. L’évènement suscite chez les enfants et la population, un engouement croissant d’édition en édition. Aujourd’hui, 70% des écoles polynésiennes bénéficient de cet enseignement.
Selon Rahiti Buchin, l’objectif est de développer le dispositif sur l’ensemble de la Polynésie française.
« L’enseignement du ‘orero fera partie intégrante des programmes de l’enseignement primaire applicables à partir de mars prochain » a-t-il rappelé.
Mis en œuvre depuis 2002 par l’Agence Europe Education Formation France, le Label européen des langues vise à promouvoir l’innovation dans l’enseignement des langues. Il existe aujourd’hui dans trente trois Etats européens. Le Label concerne toutes les langues, européennes, extra européennes et régionales. Les projets sont sélectionnés par des experts indépendants qui les étudient en jury, sur des critères d’innovation, de pertinence, et surtout de transférabilité. Plusieurs dispositifs labellisés ont ainsi été repris dans d’autres pays. A l’occasion des 10 ans de ce prix, l’ensemble des Etats participant à l’Europe de l’Education et de la Formation tout au long de la vie décerneront leurs Label des Labels.
Une manifestation rassemblant tous les lauréats aura lieu à Bruxelles, lors de la Journée Européennes des Langues, le 26 septembre 2012.
A gauche, Rahiti Buchin, conseiller pédagogique au sein de la cellule Langues et cultures polynésiennes (LCP) de la direction de l’Enseignement primaire, la représentante de Agence Europe Education Formation France et à droite, Gérald  Huioutu, le nouveau Délégué de la Polynésie française à Paris.
A gauche, Rahiti Buchin, conseiller pédagogique au sein de la cellule Langues et cultures polynésiennes (LCP) de la direction de l’Enseignement primaire, la représentante de Agence Europe Education Formation France et à droite, Gérald Huioutu, le nouveau Délégué de la Polynésie française à Paris.




Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.