Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



18/01/2015 - 23:54
        

Mahomet serait le contraire du prophète Mohamed

La mise au point de Samia Orosemane sur You Tube.



Un sketch pédagogique de l'humoriste franco-tunisienne Samia Orosemane à l'intention des musulmans : Mahomet n'est pas Mohamed.



Mahomet ne serait pas le prophète Mohamed et les musulmans auraient tort de s'en prendre à des caricatures de "Mahomet". Samia Orosemane, humoriste franco-tunisienne, donne un conseil aux musulmans. 

Dans une vidéo postée sur You Tube le jour de la publication du premier numéro de Charlie Hebdo après l'attentat commis pour venger le prophète par les frères Chérif et Said Kouachi, la jeune femme "choquée d’entendre que l’on prétende tuer des dessinateurs au nom de Dieu et pour venger le prophète" s'insurge contre l'appellation erronée de "Mahomet" utilisée en lieu et place de "Mohamed". Elle explique :
"Mohamed veut dire "le Loué". Mahomet veut dire le contraire. Donc arrêtez de paniquer et passez à autre chose".
Des explications existent distinguant "Mahomet" de "Mohamed". A la lumière de celles-ci, il n'y aurait aucune raison de protester contre les caricatures de "Mahomet".

Pour les uns, l'appellation Mahomet 
serait issu d'une expression juive "Ma Houmid" signifiant le "Non-Béni".
Pour les autres, "Mahomet" est une déformation du turc "Mehmet" entendu par les Français qui l'ont orthographié "Mahomet" au lieu de "Mohamed".

Le site Alterinfo.net  fait état d'une 
pétition destinée à l'Académie française pour qu'on ne dise plus mahomet mais Mohamed lancée le 11 octobre 2008 par La Ligue Internationale pour la Défense de l’Islam et des Musulmans : 
(Elle) demande et propose avec tout le respect qui leur est dû aux Honorables Membres de l’Académie française de bien vouloir substituer le terme "Mohamed", le vrai, l’authentique à celui, faux et infamant de "Mahomet"(...)
La pétition n'est plus en ligne.

La Grande Mosquée de Paris © jasckal - Fotolia.com
La Grande Mosquée de Paris © jasckal - Fotolia.com
Moins drôle, le Docteur Dalil Boubakeur appelle les musulmans au calme, sans évoquer l'appellation, erronée ou correcte, de "Mahomet". Dans un communiqué en date du 13 janvier 2015 publié la veille du nouveau Charlie Hebdo avec en Une un "Mahomet" déclarant "Je suis Charlie", le Recteur de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris et Président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) lance son appel :
"L’ensemble des organisations musulmanes de France s’inquiète des nombreux actes antimusulmans observés ces derniers jours et appelle les pouvoirs publics à la vigilance afin de veiller à la sécurité des mosquées.
Aussi, à la veille de la publication du nouveau numéro de Charlie Hebdo, toutes les organisations musulmanes de France, y compris l’UOIF, appellent la communauté musulmane de France à garder son calme en évitant les réactions émotives ou incongrues incompatibles avec sa dignité et sa réserve, tout en respectant la liberté d’opinion".

Mahomet est-il ou n'est-il pas Mohamed ? Telle est la question. Une question dont les réponses peuvent, en France et sur la planète, sauver des vies. 

"Mahomet, on ne sait pas qui c'est"

L'humoriste interpelle les musulmans : "Ne vous énervez pas, Mahomet, on ne sait pas qui c'est".
(Vidéo mise en ligne le 14 janvier 2015).

"Merci de choisir une autre religion !"

L'humoriste interpelle les extrémistes musulmans : "Merci de choisir une autre religion !"
(Vidéo mise en ligne le 25 octobre 2014).

"Trouve autre chose"

L'humoriste met en garde contre les attaques contre les mosquées : "Trouve autre chose".
(Vidéo mise en ligne le 9 janvier 2015).




Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.