Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



11/02/2015 - 02:15
        

Mao Peninou solidaire de Stéphane Tiki

Au 2e jour de séance du Conseil de Paris.



Alors que Stéphane Tiki, président de jeunes UMP est mis en cause pour "situation irrégulière", Mao Peninou, présidant la séance du conseil de Paris, lui témoigne son soutien au moment de suspendre la séance.



21h08 : 2 minutes avant la suspension de séance du conseil de Paris le 10 février 2015 © VD Paris Tribune
21h08 : 2 minutes avant la suspension de séance du conseil de Paris le 10 février 2015 © VD Paris Tribune
Mao Peninou, conseiller de Paris du 19e arrondissement depuis 2008, adjoint au Maire de Paris depuis 2009 et depuis 2014 chargé des questions relatives à la propreté, l'assainissement, à l'organisation et au fonctionnement du Conseil de Paris, vice-président du Conseil général de Paris depuis 2014 :


 
"Nous finissons là cette journée de séance. Nous reprendrons demain à 9 heures avec les dossiers portés par Monsieur Jean-Louis Missika. Pour finir cette journée sur une note trans-partisane, je me permettrai à titre tout à fait personnel de vous faire part de ma solidarité avec Monsieur Tiki. 
(éclats de rire du Premier adjoint au Maire)
A demain".

Stéphane Tiki récuse les propos de l'hebdomadaire Le Canard Enchaîné dans son édition du 11 février 2015 indiquant qu'il serait en situation irrégulière. Affirmation "inexacte et mensongère" selon le jeune UMP. 
Face aux médias, des élus socialistes lui apportent leur soutien car un travailleur sans papiers travaillant sur le territoire français devrait être régularisé.

Sur sa 
page Facebook, le président des Jeunes UMP Stéphane Tiki explique :
"(...) Il n’y a en réalité aucun sujet, j’ai fait une demande de naturalisation qui est en cours.
Ma sœur est française, mes parents ont été mariés en France par Jacques Chirac, j’ai fait mes études en France.
Je suis engagé à l’UMP, depuis 2006, parce que j’aime la France et pour défendre ses valeurs comme le travail et le mérite. Je n’ai pas attendu d’obtenir la nationalité française pour m’engager pour ce pays que j’aime.
Je vis en France, j’ai étudié au lycée Français et en France, je travaille en France. Je respecte les institutions et surtout j’aime profondément la France !
Tant pour garantir l’issue favorable de ma demande, que pour assurer la sérénité de l’action des Jeunes Populaires, j’ai décidé de me mettre en congé de sa direction. Mon engagement au service de la France et de ma famille politique reste intact, sincère et entier (...)"

Mao Peninou solidaire de Stéphane Tiki. La politique n'est pas sans ressources.



Les faits à Paris | Les opinions | Flash


Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.