Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



31/03/2011 - 12:35
        

Michel Gaudin : "Le commissariat fonctionne mal"

Le préfet de police de Paris répond au sujet du commissariat central du 6e arrondissement de Paris.



Questions d'actualité lundi 28 mars 2011 au conseil de Paris. Michel Gaudin, préfet de police de Paris répond à Romain Lévy, adjoint au maire de Paris.



Le préfet de police de Paris, Michel Gaudin , répond avec sa franchise coutumière : sans ambages. Pas au point, tout de même, d'apporter sa réponse par écrit dans la salle de presse du conseil de Paris.

Au contraire de la question posée par Sylvain Garel du groupe Europe Ecologie - Les Verts et apparentés, qui a eu cette chance avec "les mesures de sécurité en cas de situation d'urgence radiologique à Paris."

Romain Lévy et les élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés au conseil de Paris interrogent le préfet sur "le recul du service public de la police à Paris".

Ils s'inquiètent de "l'augmentation de la délinquance à Paris". Le conseiller du 6e cite les chiffres donnés lors des questions diverses au conseil d'arrondissement le 15 mars 2011 : "en 2010, les tentatives d’homicides ont augmenté de 45%, les cambriolages de 7%, les violences physiques de 25%."

"Nous sommes inquiets de la police à Paris : le Grand Paris ne peut se traduire par un recul du service public de la police" explique l'adjoint au maire chargé de la protection de l'enfance. "En novembre 2009, rappelle-t-il, le Maire de Paris a apporté son soutien au plan de vidéo surveillance" en demandant "le maintien des effectifs".

Ayant pris acte de "la fermeture des antennes de police du 1er, 2e, 4e et 6e arrondissement, et prochainement celui du 3e" et de la réflexion menée par les services de la préfecture de police sur la mutualisation des commissariats du 6e et du 5e arrondissement de Paris, le conseiller socialiste ne veut pas croire que les aspects budgétaires priment sur la notion de service public de la police.

Evoquant les propos d'un syndicat de policiers et ceux tenus publiquement par un officier de police judiciaire lors d'un conseil de quartier dans le 6e arrondissement (ndlr : fermeture inéluctable du commissariat central du 6e arrondissement actuellement dans les locaux de la mairie), il ne peut "accepter" que le service public de la police "passe par la fermeture des commissariats centraux" : "au Maire de Paris, aux maires d'arrondissement et aux élus... quelles garanties pouvez-vous apporter ?"

Si Michel Gaudin trouve "parfaitement légitime" de s'interroger sur la qualité et l'efficacité des services de police, "l'inquiétude" de Romain Lévy lui paraît "infondée". "Il faut distinguer les antennes de police et les commissariats" répond le préfet de police qui rappelle la transformation des antennes de police. Révolue l'époque où l'on perdait du temps.

Non seulement "depuis 2 ans, il est possible de prendre rendez-vous par téléphone" pour éviter les files d'attente, mais "depuis décembre 2010, les rendez-vous peuvent se prendre par internet". Par ailleurs, le site de police du quai de Gèsvres dans le 4e arrondissement de Paris est le seul site de France "ouvert le samedi". La nouvelle antenne de police du 1er arrondissement se trouve à quelques centaines de mètres de l'ancienne ; il y a une équipe volante ; aucun "aspect budgétaire" ne prime sur la qualité du service public rendu. Chiffres à l'appui , le préfet indique également que la délinquance générale a baissé de 27,3% en 10 ans.

Concernant le commissariat central du 6e arrondissement, il n'est plus possible d'y accueillir le public. "Il fonctionne mal", lâche Michel Gaudin, rien n'existe "pour les personnes handicapées". "Comme le Maire de Paris pour les Halles, il faut aménager un commissariat digne de ce nom" argumente le préfet de police qui met en avant "le principe de mutation aux besoins du public." Un principe rappelé le 15 janvier 2011 par le comité technique paritaire constitué autour de la question. 330 fonctionnaires de police travaillent dans le sous-sol du bâtiment appartenant à la mairie du 6e.

Au final, un préfet satisfait du service public rendu par la police à Paris.

Un maire du 6e, absent de la salle du conseil de Paris, sans doute également satisfait ; à court terme, la mairie récupérera la totalité de ses locaux. Pas avant 2014 semble-t-il.

L'élu de la majorité municipale, Romain Lévy, conscient que le commissariat ne peut rester à la mairie, entend continuer à se battre. Pour le maintien d'un commissariat central dans le 6e arrondissement de Paris.


Lire les articles :
- article du 17 mars 2011 : Quel avenir pour le commissariat du 6e ?
- article du 17 mars 2011 : Romain Lévy se bat contre la fermeture du commissariat du 6e
- Paris Tribune Indiscrétions du 15 mars 2011 : Fermeture des antennes de police à Paris ?
- Paris Tribune Indiscrétions du 14 mars 2011 : Recrudescence de la délinquance annoncée dans le 6e arrondissement.
- Paris Tribune Indiscrétions du 10 mars 2011 : La préfecture de police de Paris embarrassée par le maire du 6e.
- article du 6 mars 2011 : Commissariat du 6e : une fermeture qui passe inaperçue.
- article participatif du 27 février 2011, commenté par la mairie du 6e arrondissement : Quelle sécurité pour le 6e arrondissement ?
Liste des antennes de police à Paris : 5e, 7e, 8e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 16e, 17e, 18e, 19e, 20e et site central de Gèsvres.
Liste des antennes de police à Paris : 5e, 7e, 8e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 16e, 17e, 18e, 19e, 20e et site central de Gèsvres.



Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.