Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
Paris Tribune
     



© Paris Tribune « Les arrondissements de Paris à la Une en assistant aux réunions publiques et par un travail d'investigation »
Mercredi 5 Décembre 2012 - 01:07




        

NKM et Bruno Lemaire : après l'Appel à l'Unité, la Pétition

La moitié des militants et une quarantaine de députés demanderaient une nouvelle élection.



3e semaine de crise à l'UMP : 18 novembre 2012 - ...



Tandis que François Fillon et Jean-François Copé poursuivent leurs discussions, les députés UMP non-alignés Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Lemaire s'activent.

Les deux ex-candidats à la présidence de l'UMP lancent une pétition pour mettre fin au statu quo.

Le 4 décembre 2012 : Pétition

Une pétition appelle à organiser un nouveau vote pour la présidence de l'UMP dans 3 mois. NKM et Bruno Lemaire demandent également la tenue du Congrès du mouvement. Ce Congrès "confierait à une constituante le soin de redéfinir les statuts de l’UMP et d’organiser une élection du président au printemps 2013 ainsi que les primaires de 2016".


"Paris, le 4 décembre 2012

Nous, députés UMP, entendons défendre l’unité de notre groupe et notre famille politique.
Nous voulons exercer pleinement le mandat qui nous a été confié par des millions de citoyens français : nous opposer de manière constructive au gouvernement socialiste en place et proposer un autre avenir à la France.
Certains d’entre nous ont voté Jean-François Copé aux élections internes à notre parti ; d’autres ont voté François Fillon. Mais tous, nous nous sommes engagés dans ce processus électoral avec la volonté de donner un élan à nos valeurs et à nos idées.
Comme les militants, nous vivons douloureusement la situation actuelle et la création d’un second groupe à l’Assemblée nationale. Nous continuerons donc à nous rassembler chaque semaine pour porter un message d’unité et de rassemblement de notre groupe et de notre mouvement, dont la diversité fait la force.
Nous voulons également tirer des leçons de ce scrutin manqué. Nous voulons bâtir notre avenir sur un socle démocratique solide. Nous refusons le statu quo et espérons que les discussions entre Jean-François Copé et François Fillon pourront aboutir rapidement.
Nous appelons donc à redéfinir dans les trois mois les conditions d’organisation et de contrôle d’une nouvelle élection interne de notre parti, entraînant simultanément la reconstitution de l’unité du groupe.
Avec la campagne qui vient de se dérouler, nous avons fait naître un espoir parmi nos militants, nos sympathisants, et plus largement tous ceux qui veulent construire une alternative à la politique socialiste. Aujourd’hui la déception est immense. Pour que cette déception ne se transforme pas en colère, retrouvons la dignité.
Définissons ensemble un processus démocratique transparent, neuf, qui donne à notre président, à ses équipes, et par conséquent à toute l’UMP, une légitimité incontestable.
A ce prix, nous retrouverons la confiance des Français".


A la publication de cet article (1h le 5 décembre 2012), le nombre de signataires est pour le moment inconnu.
Bruno Lemaire et Nathalie Kosciusko-Morizet (c) brunolemaire.fr
Bruno Lemaire et Nathalie Kosciusko-Morizet (c) brunolemaire.fr

Le 28 novembre 2012 : Appel à l'unité

Appel à l'unité de notre famille politique

Nous, députés UMP et apparentés, nous voulons défendre l’unité de notre groupe et de notre famille politique.
Nous avons un seul objectif : remplir notre rôle d’opposant au gouvernement socialiste et bâtir un projet pour les Français.

Pour l’unité, nous lançons un appel :
- pour retrouver l’unité du groupe UMP à l’Assemblée nationale avant aujourd’hui 15h,
- pour mettre en place simultanément à l’UMP un Comité des Sages, chargé de définir les conditions d’un référendum à tenir avant le 31 janvier 2013.


Les députés cosignataires :
Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET
Bruno LE MAIRE
Damien ABAD
Bernard ACCOYER
Benoist APPARU
Julien AUBERT
Olivier AUDIBERT-TROIN
Patrick BALKANY
Jean-Pierre BARBIER
Xavier BERTRAND
Xavier BRETON
Olivier CARRÉ
Gilles CARREZ
Gérard CHERPION
Philippe COCHET
François CORNUT-GENTILLE
Alain CHRÉTIEN
Marie-Christine DALLOZ
Gérald DARMANIN
Olivier DASSAULT
Claude DE GANAY
Laure DE LA RAUDIÈRE
François DE MAZIERES
Jean-Pierre DECOOL
Lucien DEGAUCHY
Sophie DION
Jean-Pierre DOOR
David DOUILLET
Virginie DUBY-MULLER
Daniel FASQUELLE
Marie-Louise FORT
Marc FRANCINA
Bernard GÉRARD
Alain GEST
Franck GILARD
Henri GUAINO
Antoine HERTH
Jacques KOSSOWSKI
Didier JACQUAT
Valérie LACROUTE
Jacques LAMBLIN
Guillaume LARRIVÉ
Marc LE FUR
Philippe LE RAY
Lionnel LUCA
Patrice MARTIN-LALANDE
Damien MESLOT
Pierre MORANGE
Pierre MOREL-À-L’HUISSIER
Jean-Luc MOUDENC
Jacques MYARD
Dominique NACHURY
Yves NICOLLIN
Edouard PHILIPPE
Axel PONIATOWSKI
Josette PONS
Didier QUENTIN
Jean-Luc REITZER
Martial SADDIER
François SCELLIER
Claudine SCHMID
Jean-Marie SERMIER
Thierry SOLÈRE
Michel SORDI
Eric STRAUMANN
Alain SUGUENOT
Jean-Marie TÉTART
Dominique TIAN
Patrice VERCHÈRE
Marie-Jo ZIMMERMANN.

Articles :
- 6 décembre 2012 : Téléphone Emailing Telemeeting Relance : les adhérents de l'UMP sollicités par les équipes de Copé.
- 5 décembre 2012 : NKM et Bruno Lemaire : après l'Appel à l'Unité, la Pétition.
- 3 décembre 2012 : Elections internes à l'UMP : Claude Goasguen assume la responsabilité dans le 16e arrondissement.
- 29 novembre 2012 : Les déclarations politiques du RUMP et de l'UMP remises à la présidence de l'Assemblée nationale.
- 28 novembre 2012 : Le groupe UMP au Sénat vote pour de nouvelles élections à l'UMP.
- 28 novembre 2012 : François Fillon Président du Rassemblement - UMP.
- 27 novembre 2012 : Crise à l'UMP : l'étincelle de Copé.
- 27 novembre 2012 : François Fillon annonce la création du groupe "Rassemblement-UMP" à l'Assemblée nationale.
- 26 novembre 2012 : La commission de recours rend son verdict : Jean-François Copé gagne avec 952 voix d'avance.
- 26 novembre 2012 : François Fillon saisit la justice.
- 26 septembre 2012 : Echec de la tentative de conciliation : Jean-François Copé parle d' "un climat extrêmement cordial et sympathique"
- 25 novembre 2012 : Alain Juppé : "Ma mission est achevée"
- 25 novembre 2012 : "L'UMP doit suivre l'avis de ses membres"
- 25 novembre 2012 : Naissance de 5 Mouvements à l'UMP.
- 24 novembre 2012 : Jean-François Copé préside l'UMP, François Fillon tient tête à Paris.
- 23 novembre 2012 : Alain Juppé met François Fillon et Jean-François Copé d'accord.
- 23 novembre 2012 : La COCOE reconnaît son erreur.
- 22 novembre 2012 : Jean-François Copé saisit la Commission nationale des recours.
- 22 novembre 2012 : L'UMP ne reconnaît pas l'outre-mer.
- 19 novembre 2012 : Le nouveau président de l'UMP est Jean-François Copé.
- 19 novembre 2012 : La difficile mission de la commission de contrôle des opérations de vote de l'UMP.
- 19 novembre 2012 : Jean-François Copé abîme l'image de l'UMP en annonçant sa victoire sans attendre les résultats de la commission de contrôle.
- 18 novembre 2012 : Elections à l'UMP : François Fillon attend sereinement la proclamation de sa victoire.
- 18 novembre 2012 : Elections à l'UMP : Jean-François Copé annonce sa victoire.



Infos Paris | Actus Paris | Flash Paris



Publicités




Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Les meilleures et les pires des interventions publiques sont sur Paris Tribune.