Connectez-vous S'inscrire
Menu
Paris Tribune Paris Tribune
     



© Paris Tribune, « observateur des débats publics à Paris »



07/12/2013 - 13:25
Théo Cyiva et Vaea Devatine
        

Nelson Mandela intéresse peu les Français

Disparition de Nelson Mandela (1918 - 2013), Prix Nobel de la Paix avec l'ancien président sud-africain Frederik De Klerk.



"J'ai lutté contre la domination des Blancs et j'ai lutté contre la domination des Noirs", Nelson Mandela.



La longévité d'un homme comme Nelson Mandela explique-t-elle le manque d'intérêt des jeunes et des moins jeunes en France ? Entre ceux qui le croyaient déjà mort et ceux qui n'en connaissent que le nom, l'annonce de la disparition de Nelson Mandela à 95 ans n'a pas déplacé les foules. Tout comme le film documentaire sur la fin de l'apartheid projeté à Paris.

Le miracle sud-africain

"J’ai lutté contre la domination des Blancs et j’ai lutté contre la domination des Noirs. Mon idéal le plus cher est celui d’une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie et avec des chances égales. Si cela est nécessaire, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir".

Dans sa plaidoirie transformée en tribune, l'ancien avocat, du premier cabinet d'avocats noirs créé en Afrique du Sud, énonce cette phrase célèbre en 1962. Nelson Mandela est jugé pour tentative de renversement du gouvernement par la force. Il échappe à la peine de mort. Il est condamné, avec 6 autres personnes jugées en même temps que lui, à la prison à vie.

Nelson Mandela, né le 18 juillet 1918 à Mvezo en Afrique du Sud dans le clan tribal Madiba, disparu le 5 décembre 2013 à Johannesburg, est le héros de la lutte contre le système politique de ségrégation raciale. Après avoir cru que seule la violence parviendrait à éliminer l'apartheid, il est devenu l'apôtre de la réconciliation au cours des 27 années qu'a duré son emprisonnement. C'est là qu'il apprend à dominer ses émotions. Il étudie. Il s’impose par son calme et par son autorité morale, grâce aux vertus de l'écoute et du dialogue, y compris avec l’ennemi représenté par les gardiens de prison.

"Il n’y a rien de mieux qu’un long séjour en prison pour arriver à une appréciation plus juste des réalités de la société".

Il sort de prison le 11 février 1990 à 72 ans. Le monde entier découvre alors le visage du plus célèbre des prisonniers.
A l'époque, tout le monde prédit un bain de sang. Il n'en fut rien. La méthode de Nelson Mandela est d'inclure tout le monde dans les négociations. Il devient Président de la République d'Afrique du Sud en 1994. Il créée la commission Vérité et Réconciliation (1996-2003). Il quitte le pouvoir en 1999 au bout d'un mandat et prononce son dernier discours politique en 2009. Il décède après avoir subi depuis 2012 trois hospitalisations pour des infections pulmonaires.

Nelson Mandela intéresse peu les Français

Mort à 95 ans en Afrique du Sud, Nelson Mandela est peu connu de la jeunesse. Moins d'une centaine de personnes se sont rendues le 6 décembre 2013 à 18h devant l'ambassade d'Afrique du Sud dans le 7e arrondissement.

L'histoire secrète de la fin de l'apartheid, Plot for Peace, n'a pas davantage intéressé les Français : le film documentaire sur le miracle sud-africain n'est resté que 7 jours à l'affiche à Paris.
Sorti le 20 novembre 2013 au cinéma Le Lincoln dans le 8e arrondissement et au MK2 Parnasse dans le 6e arrondissement, le film documentaire est déprogrammé le 26 novembre 2013 au soir : pas assez de spectateurs, en dépit d'une bonne critique de la presse.
En France, le film n'est programmé nulle part.

Avec la disparition de Nelson Mandela, Plot for Peace retrouvera-t-il le chemin des salles de cinéma parisiennes et en France ?
Portrait de Nelson Mandela sur la façade du ministère des Affaires étrangères - Photo : VD.
Portrait de Nelson Mandela sur la façade du ministère des Affaires étrangères - Photo : VD.

Devant l'ambassade d'Afrique du Sud à Paris le 6 décembre 2013 à 18h - Photo : VD.

Film documentaire de Mandy Jacobson et Carlos Agullo - Durée : 1h24.
Site internet : Plot for Peace.

"Plot for Peace est un documentaire en forme de thriller historique, avec des personnages forts, sur le démantèlement de l’apartheid. Il raconte l’histoire de Jean-Yves Ollivier, alias "Monsieur Jacques", un homme d’affaires français qui a agi dans l’ombre pour établir la paix dans la région, faire libérer Nelson Mandela et en finir avec la discrimination raciale en Afrique du Sud. Un complot pour la paix.
Plot for Peace a remporté le Prix du Meilleur Documentaire International au Festival de Galway (photo) et le Prix de la Fondation Brizzolara du Meilleur Film sur la Résolution des Conflits au Festival des Hamptons"
.




Les faits | Les opinions | Flash



Publicités





Paris Tribune, observateur des débats publics à Paris

Explorez l'actualité locale dans les arrondissements de Paris

Le meilleur et le pire des interventions publiques sont sur Paris Tribune.